Publicité

SkaPilsBurger : un clip pour Super héros de l'album Franquette

SkaPilsBurger souhaite créer un clip pour Super héros, extrait de l'album Franquette. Découvrez leur musique rythmée accompagnée de paroles qui ont du sens, pour passer un bon moment entre amis !

Skapilsburger

Qui se cache derrière SkaPilsBurger et qu'est-ce qui vous plait dans la musique ska ?
Alors voici l’équipe des Skapils’ : Régis Delattre – chant / Jérémy Delattre – trompette / Romain Noisier – Sax / Olivier Vanoverschelde – Guitare / Michael Noisier – Basse / Mathias De Amicis – Batterie. En gros des amis d’enfance qui ne pensaient pas un seconde qu’en jouant de la guitare autour d’un feu de camp il y a 15 ans nous amènerait à créer un groupe fabuleux et une histoire si belle aujourd’hui…
L’esprit Skapils’, c’est avant tout l’amitié d’un groupe survolté qui vous emmènera danser jusqu’au petit matin.
La musique ska, l’antichambre du reggae, c’est l’énergie, le rythme de la musique. La possibilité de faire passer des textes parfois engagés par le biais de musiques festives et dansantes. Le ska, c’est aussi un exutoire, on libère la pression (pour mieux la boire).

Parlez-nous du titre Super héros...
Les super-héros c’est vous, c’est nous, c’est le monde qui se bat au quotidien.
C’est aussi un hommage, une réminiscence de notre enfance bercée par ses héros. Les épisodes de Batman le dimanche soir ou l’arrivée des mangas animés dans le Club Dorothée. C’est l’occasion de créer un lien avec notre public souvent hétéroclite à travers des souvenirs d’enfance.
Après c’est l’occasion de remercier tous ces gens qui tournent autour de nous et qui nous suivent. La famille, les potes,… on ne peut pas tous les citer mais on ne serait pas là sans eux.

Vous projetez un clip pour ce titre, comment l'imaginez-vous ?
On souhaite y raconter une histoire et aussi montrer l’ambiance qui règne dans, et autour du groupe.
Pour le reste, c’est carte blanche à notre réalisateur (Nicolas Scamardi). On aime fonctionner comme cela, comme dans tous nos projets (albums, site web,…), ça permet aussi de prendre du recul.

Souhaitez-vous nous parler de l'album Franquette dont est extrait Super héros ?
Le contenu est dans le titre de l’album : A la bonne franquette c’est se retrouver ensemble sans chichis et passer un moment agréable. Comme on le dit souvent SkaPilsBurger c’est une simple histoire d’humour, d’amour et d’amitié. C’est notre credo.
Ça a été un vrai plaisir et une fierté que de sortir cet album en 2018. Nous avons beaucoup travaillé pour sa préparation et pouvoir partager avec tout le monde le résultat est un aboutissement. Et puis il nous a permis tant de faire des rencontres musicales super intéressantes et que de travailler avec des potes, que ce soit dans le mixage (Julien Acquisto), le mastering (Erwin Autrique – ICP) ou encore le visuel (Laura Pasti).
Nous nous servons de nos influences diverses et variées pour proposer une musique festive et dynamique. Dans nos compositions, nous traitons avec légèreté des sujets parfois sensibles.

Peut-on en savoir plus sur les instruments que vous utilisez ?
Tel un groupe ska-rock traditionnel, le trio rythmique guitare, basse, batterie. Après, on a deux particularités dans SkaPilsBurger. D’abord une section cuivres (trompette-sax) qui donne une chaleur et une énergie incroyable et si représentative du ska, c’est un véritable boost.
Ensuite un chant particulier composé d’un leader omniprésent accompagné d’une 2ème voix assez présente et des chœurs par tous les musiciens.
Depuis le dernier album on utilise aussi quelques samples, ce qui nous apporte une modernité et un son différent dans certaines chansons.

Quelle importance accordez-vous à la langue française ?
C’est un cheval de bataille de chanter en français. La musique d’aujourd’hui est très formatée : il « faut » chanter en anglais pour s’exporter, il « faut » faire 3 min pour être sur un CD et il « faut » connaître des gens pour être diffusé… Alors quand on entend nos titres sur des radios reconnues alors qu’on joue du ska festif et que l’on chante en français, c’est une vraie fierté. Et puis pour tout avouer, notre chanteur a du mal en anglais ;-)

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et quel serait l'argument pour convaincre de vous aider ?
On a toujours tout réalisé en autoproduction (albums, matos) et si on veut s’en sortir et produire quelque chose, il faut savoir demander de l’aide. Il vient un moment où le merchandising ne suffit plus…
SkaPilsBurger est un groupe de composition essentiellement, en dehors des « standards ». C’est notre force musicalement et scéniquement. Mais c’est très compliqué à l’heure actuelle de trouver une certaine notoriété et surtout d’être reconnu par le public et le monde de la musique.
Un crowdfunding c’est une vraie campagne. C’est donc c’est aussi un moyen de se faire connaître par le biais de partages, de diffusions et de bouche à oreille via les connaissances et les réseaux sociaux… Et puis d’avoir de bonnes surprises comme avec la participation de la Sacem (enchaînement de malaaaaadddde)

Qu'est ce que ça fait d'être soutenu par la Sacem ?
C’est d’abord un choc ! Extrêmement agréable certes mais un choc tout de même ! Puis, c’est une sensation paradoxale entre la joie de dépasser les 100% de notre Kisskiss, d’être reconnus par une société officielle qui promeut la musique mais aussi la désolation de se dire que c’est société française qui soutient les talents belges !!! Il y a une vraie question à se poser sur l’investissement de la Belgique dans la culture musicale. Que ce soit de la part des producteurs ou de l’état.

Vous aussi, vous êtes fâchés avec les radios et les chaines de télé... S'ils sont "trop sélectifs", est-ce que s'en est finit de ces médias pour découvrir des artistes ?
Le vrai problème c’est toujours le profit. Si c’est suivi par le public et approuvé par des figures de références on peut diffuser ! C’est un peu comme avec la peinture, si quelqu’un d’influent reconnait une croute comme un chef d’œuvre, on expose.
Cela dit, on peut compter sur des radios qui diffusent régulièrement nos titres comme You Fm, Buzz Radio ou Radio Cabaret.
Il y a aussi des personnalités reconnues qui croient encore à la découverte de talents comme Laurent Debeuf qui nous passe régulièrement sur Classic21 (une radio nationale en Belgique).
 

Quel souvenir gardez-vous de votre finale du concours Emergenza en 2018 ?
De la fierté ! Troisième place au Botanique !!! Le rêve ! Pour nous, toute expérience est bonne à prendre et c’est dans cet état d’esprit qu’on s’est inscrit. Au fil du temps, en écoutant les remarques du jury qui voyait l’ambiance, l’énergie sur scène on se disait : enfin ! C’est pas le tout de passer du temps en studio et d’enregistrer un album. La prise de risque mais aussi le plaisir, c’est surtout sur scène qu’on les prend. En live ! Devant le public ! Pas le droit à l’erreur, mais c’est si excitant à chaque fois.

Quelle est l'ambiance en concert ? Des super héros en slip en train de jouer du ska pendant qu'ils mangent des burgers ?
Ce serait difficile pour nos cuivres de souffler en même temps que manger mais pourquoi pas… Plus sérieusement on pense que c’est la sincérité qui transparait d’abord. On se marre vraiment sur scène.
C’est plus qu’un rôle, c’est nous. Les échanges, la complicité c’est ça qui fait une bonne ambiance. Les retours du public va très souvent dans ce sens : on voit que vous prenez du plaisir à jouer et donc « effet miroir » le public est heureux de nous voir jouer et il s’éclate. Chaque concert est différent et ce n’est pas le nombre de personnes dans le public qui change la donne.
Dans la plupart des concerts, nous jouons bien sûr nos compos mais nous faisons quelques reprises, remaniées à notre sauce, que l’on travaille sans relâche pour proposer un show musical et visuel performant ! Merci au passage à notre ingéson de toujours (Alex Béatre) qui fait toujours un boulot de dingue. C’est très important pour nous que le public ressente bien le message qu’on veut faire passer (paroles et musique).

Quand nos super-héros sauveront-ils leur public pour leur prochain concert ?
Voici nos prochaines dates confirmées :

  •  le 17/04 au Rock-n Troll Festival - Leuze-en Hainaut (BE)
  •  le 25/04 à Neufvilles (BE)
  •  le 24/06 à Brugelette (BE) pour les fêtes de la musique
  •  le 27/06 à La Longueville (FR)

Il y en a d’autres mais chut on ne peut pas encore le dire (nous contacter)

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Participez au kisskiss, achetez nos CD et surtout venez nous voir en concert ! Personne n’en ressort indifférent !

Merci à SkaPilsBurger d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Super-Héros

Musique interview

Alice Gros témoigne dans son livre Ma Résilience Alice Gros témoigne dans son livre Ma Résilience
Alice Gros a sorti son livre Ma Résilience et livre un témoignage poignant sur la mala...
  Jean Philippe Charbonnier : raconter l'autre et l'ailleurs
Jean Philippe Charbonnier est un infatiguable globe-trotter, curieux de tout et de tous. Il est avan...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire