Publicité

Sisterhood Project : l'album Garden Of Delights

Maxime Lopes Par Le samedi, 26 mars 2022 à 11:35 0

Dans Culturel

Véritable main de velours dans un gant de fer, Sisterhood Project revient avec un nouvel album « Garden Of Delights » - oeuvre éco-féministe engagée, planante et charnelle !

Sisterhood Project

Tout a commencé en 2018 par la rencontre de Marie de Lerena et Dorothée Rascle dite “Doo”. Réunies par cette volonté de replacer la sororité au centre, les deux musiciennes ont sorti en 2018 leur 1er album « Sisterhood » : des portraits et histoires de femmes aussi divers que les styles musicaux explorés (jazz, trip-hop, rap, rock).S’en est suivi un EP en 2020 intitulé « Brotherhood », hommage aux hommes victimes, eux aussi, d’une société patriarcale.

Avec leur nouvel album, Marie de Lerena et Doo poursuivent cette quête de sororité trop souvent tapie dans l’ombre de son frère jumeau fraternité. « Garden Of Delights », c’est 8 titres oscillant entre trip-hop, électro, trap et jazz, portés par des arrangements aériens et des harmonies vocales puissantes !

Inspiré par l’œuvre "Garden of Earthly Delights" de Jheronimus Bosch, le clip "Garden of Delights" de Sisterhood Project est une satire se déclinant en 3 séquences, tout comme le triptyque. La mise en scène a été pensée dans le but de souligner l’absurdité de notre époque : on y retrouve des personnages désabusés, en colère, ou bien déconnectés de la réalité sur une toile de fond clinquante et indigeste.

Un fil rouge apporte cependant à cette dépravation; un espoir, une lumière. Dans un décor onirique au milieu de la forêt, Sisterhood Project interprète avec passion le morceau. Comme pour rappeler que la solution se trouve dans la nature.

 Ayant difficilement accès au milieu très convoité et fermé de la musique, Marie et Doo ont décidé de se structurer elles-mêmes en créant le label Beautiful Accident.

Après un constat probant d’une industrie gérée à 89% par des hommes, elles font de leur musique un vecteur d’émancipation pour elles-mêmes mais aussi pour les femmes et les minorités de genres.

Depuis la création de Sisterhood Project, elles travaillent à l'élaboration d'une vision commune et bienveillante autour de ce sujet via des textes engagés. Elles souhaitent apporter une pierre à l’édifice en interrogeant le public sur certaines questions phares qui concernent les femmes et les minorités de genre : le body positivisme, l'indépendance, le sexisme, par exemple.

Sisterhood Project - Garden Of Delights

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam