Publicité

Sinsémilia : leur album A l'échelle d'une vie

Après une courte pause, le groupe Sinsémilia revient un nouvel album A l'échelle d'une vie, accompagné toute tournée. Rencontre avec ce groupe proche de son public pour présenter ce futur album prévu pour avril 2019.

Sinsémilia

Pouvez-vous nous présenter votre futur album A l'échelle d'une vie, de quoi parlera-il ?
C'est toujours très très difficile de résumer un album ou un titre en quelques mots. On va dire qu'on se promène sur plusieurs thématiques inspirées de nos vies où se retrouvent nos préoccupations de citoyens inquiêts mais aussi de gens positifs et ayant envie d'oeuvrer dans le bons sens... Pour le rapprochement des gens entre eux...

Comment répartissez-vous le travail au sein du groupe pour composer vos titres ?
Bon, comme d'habitude les textes sont pour moi comme toujours chez Sinsé. Par contre c'est vrai qu’on a composé la musique un peu différemment cette année puisqu’elle est essentiellement composée par Riké et moi [Mike, ndlr] pour la simple raison qu'on a énormément composé tous les 2 pendant la tournée "Mike et Rike".
La tournée est toujours un super moteur d inspiration !

Pour A l'échelle d'une vie vous dîtes avoir "un maximum d'envies et d'idées", quelles sont-elles justement ?
Ah… Je suis pas sûr d'avoir envie de tout te dire dès maintenant :). On a des envies d'invités particuliers avec qui on travaille en ce moment mais rien n'est encore certain, on a envie d'une évolution dans notre son, des envies de clipper de nombreux titres de cet album avec des clips qui auront tous des concepts très différents à chaque fois etc etc... En effet on a de nombreuses envies !

Peut-on avoir quelques infos sur l'un de vos titre ou celui qui portera l'album A l'échelle d'une vie ?
Je vais essayer de te dire quelques mots sur le titre A l'échelle d'une vie qui ouvrira certainement l'album.
Il m a été inspiré par une musique  de Riké que je trouvais à la fois empreinte de nostalgie et pleine d'énergie... Et je ne sais pas pourquoi mais j'ai direct fredonné un truc qui disait « à l'échelle d'une vie ».
J'y parle de tout ces évènements marquants que j'ai vu depuis mon enfance « j'ai vu ce que je ne pensais pas voir un jour, j'ai vu tomber le mur, j'ai vu tomber 2 tours, que l'on pouvait mourir à vouloir faire l'amour, 2 générations de porcs atteindre le second tour etc etc… ». C'est un morceau qui exprime le fait que tant de choses, bonnes ou mauvaises, qui semblaient impossibles sont arrivées… Et que bizarrement cela est source d'espoir !

Sinsémilia c'est aussi des textes engagés, ce sera le cas sur cet album ?
En fait... je ne cherche pas à écrire des textes engagés mais des textes sincères inspirés par ce qui me touche ou me fait réfléchir... Et vu la période je te confirme qu il y aura bien ce que les gens appellent des textes engagés.

Vous réalisez un financement participatif pour financer cet album. En quoi vous sera-il utile et qu'appréciez-vous dans le fait d'être en auto-production ?
Depuis toujours on auto-produit, par ce que cela nous permet une totale liberté sur le plan artistique… et qu'on a besoin de ça.
Là le fait de faire une campagne cela permet bien sûr de donner un peu d'air et de trésorerie à notre petit label (Echo prod) mais c'est aussi, je trouve, un truc très sympa. Comme un retour à l'ancienne avec le système de souscriptions.
Du coup, même si toute l'aventure de la campagne a été un sacré boulot (big up Pat, Ricardo et Vanessa d'Echo prod) ça a été aussi un plaisir de réfléchir à des contreparties qui feraient plaisir aux gens, de monter tout cela et puis ça aide à re-créer du lien, comme on le voit avec les messages bouleversants que nous envoient les gens autour de cette campagne. Et nous créer du lien, de la proximité c'est vraiment ce que l'on cherche à faire le plus ces dernières années à travers nos chansons et nos concerts. En tous cas, on avait quelques appréhensions sur comment serait comprise notre démarche de campagne Ulule... On a vite été rassurés et sincèrement nous sommes vraiment heureux d'avoir pris le risque !!

Vous pouvez soutenir l'album A l'échelle d'une vie de Sinsémilia sur Ulule.

 

Dans les contreparties du crowdfounding, il y a notamment un livre. Qu'avez-vous eu envie de regrouper dans cet ouvrage ?
En fait, j'écris depuis plus d'un an mes souvenirs de Sinsémilia. Pas une bio, juste des souvenirs marquants.
A la base je le faisais pour moi, pour nous, pour se souvenir, pour faire lire aux potes. Et puis ceux qui ont lu les premières ébauches m'ont dit "va au bout et sors le, c'est trop cool à lire et ce serait cool pour ceux qui nous suivent et qui auront ainsi ta vision de l'aventure".
Je ne cherche pas à faire une oeuvre littéraire mais plutôt envie de dire au lecteur "viens, assis toi, je vais te raconter des pages de notre aventure, certaines te feront rire d'autres sont plus émouvantes, mais ce sont des pages d'une aventure humaine et sincère qui par moment est incroyable."

Réfléchissez-vous à un clip et comment l'imaginez-vous ?
Il est en cours, sur un titre dont le sujet est « si on se souriait un peu plus, on s'écouterait un peu plus et on se comprendrait peut être un peu plus... ». Et toujours dans la notion de lien on a fait appel à notre public et à nos amis pour nous envoyer de nombreuses vidéos pleines de sourires et de bonnes vibes. Au final on va monter un clip qui ne sera pas une révolution cinématographique mais qui va être 3 mn de bonnes vibrations condensées, venant de pleins de gens différents… Et aujourd’hui ça nous correspond tout a fait !

Tout le bonheur du monde a été le plus gros succès du groupe, avec une très forte présence en médias radio et tv. Quel souvenir gardez-vous de cette période et n'est ce pas trop difficile que Sinsémilia ne soit plus tellement présent dans de grands médias nationaux ?
Ah non non ce n'est pas trop difficile. On a fait 10 ans à remplir les salles avant Tout le bonheur et les radios et on a fait dix ans après Tout le bonheur et les radios. Ce n’est pas un but d'être en radio... Notre but à nous c'est de faire des concerts, de rencontrer les gens. Après, je peux regretter que les grandes radios ne jouent jamais les Dub inc, Danakil, Naâman et tant d'autres qui remplissent plus les salles que de nombreux artistes qu'elles jouent... Mais ça a toujours été comme ça.

Le groupe existe depuis 22 ans et vous dîtes à juste titre que l'industrie musicale a changé depuis. Que regrettez-vous par rapport à vos débuts et n'est ce pas une opportunité, notamment grâce à internet de vous rapprocher davantage de vos fans ?
Il y a 22 ans on faisait notre premier album mais notre premier concert a 27 ans déjà.
Ce que je regrette de nos débuts ? Ma jeunesse et mes cheveux !!! Plus sérieusement, je refuse la notion de regrets, il y a en toutes périodes de bons et de moins bons moments mais vraiment les regrets je ne veux pas en avoir.
Pour le fait qu'internet rapproche des fans... je ne sais pas. C'est compliqué. Déjà à l'époque on recevait beaucoup beaucoup de courriers par La Poste et on y répondait… On a toujours été proche. Aujourd’hui, oui internet rend le contact peut être plus simple mais souvent plus futile. En 2 clics tu dis un truc même si en fait tu t'en fous un peu... Pour ça Facebook est un bon exemple... où tout le monde s'exprime dans l'instant et où finalement le brouhaha soit tout cela... Je préfère toujours un contact plus poussé. Bon, je sens que c'est pas très clair ce que je dis. En tous cas, on essaye de pousser plus loin ce lien via notre site sinsemilia.com, à l'ancienne, en envoyant des messages directement à ceux que ça intéresse et pas sur un mur ou tout est vite oublié. On a d'ailleurs ces derniers temps décidé d'offrir de nombreux titres inédits, issus de nos archives, et ces titres on les a offert via le site et pour ceux que ça intéresse vraiment plutôt que sur les réseaux.

Vous avez commencé vos concerts sur un trottoir, maintenant vous remplissez des salles. Comment ressentez-vous la scène maintenant ? Avez-vous un rituel dans les coulisses lors de vos tournées ?
La scène c'est le moteur premier de Sinsé, c'est par là qu'on a tout appris et aussi par la qu'on s'exprime pleinement... C'est la base de notre aventure !!

Comment voyez-vous justement la tournée que vous prévoyez pour l'album ?
Comment on la voit ? pleines de concerts, dans les grandes villes comme dans les petits villages... Et la plus chaleureuse possible !

Il y a un leitmotiv que l'on retrouve constamment chez vous, c'est le public et vos fans : comme si vous aviez peur de ne jamais assez les remercier pour le soutien qu'il vous fournit. En quoi les liens avec lui sont si forts ? Car pour quelqu'un qui vous suit depuis des décennies c'est peut-être difficile à imaginer…
Si tu peux, prends 5 minutes pour lire les commentaires sur la campagne ulule tu comprendras peut être en partie pourquoi le lien est fort des 2 côtés. Je ne sais pas comment l'expliquer mais... On est des gens normaux... Et on aime les gens. Or depuis des années les gens nous donnent beaucoup, alors on a envie de leur donner autant.. Et cela crée cette relation. C'est vraiment difficile à expliquer en quelques mots.

Si on se permettait un jeu de mots, que peut-on souhaiter à l'échelle d'une vie pour Sinsémilia ?
Sincèrement ? La santé ! Pour que l'aventure dure encore longtemps... Pour le reste on se débrouille et on a déjà tant reçu que je ne vois pas ce que je pourrai demander.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci... Et à bientôt sur les routes... Venez avec vos sourires et votre énergie, on viendra avec les nôtres !!!

Merci à Sinsémilia d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le groupe sur Facebook.

SINSEMILIA - Flash Back Official Videoclip

interview Musique

Virginie Schaeffer dévoile son futur album Little Angel Virginie Schaeffer dévoile son futur album Little Angel
Virginie Schaeffer dévoilera au public son futur album Little Angel en 2019. Divertir a pu lu...
  Lildo : son single Non merci
Lildo nous révèle son nouveau single, Non Merci et enchaine ses singles !
Lildo : son single Non merci

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire