Publicité

Sika Deva : le single Gang Gang

Sika Deva dévoile le single Gang Gang. Cet artiste parisien est d'ailleurs sur l'introduction du dernier projet de Moka Boka, repéré par Colors et Nova. Il est originaire de Paris mais chante en anglais !

Sika Deva - Gang Gang

Le clip est surtout marqué par les archives de son entourage, le manque du live et l'influence du confinement. Brûler ces images, c'est montrer le charbon derrière tout ça.

Le beat de Gang Gang a été produit par trois beatmakers du collectif Le Blaze (Weaky, Rodlofl et Tices), qui a notamment produit pour des artistes soutenus par Nova : Luidji, Yseult, Moka Boka... Entêtant et minimaliste, le beat laisse toute la place au flow tranchant de Sika Deva. La topline du refrain étant très efficace, ce banger montre toute l'étendue du talent de l'artiste parisien qui fait coïncider les codes de la trap avec des rythmiques vaudoues du Bénin. On reconnaît ici l’esprit de hustle et d'efficacité du talentueux rappeur parisien. Dans ses paroles, il reconnaît les qualités de son entourage, montre une volonté unificatrice et tease la suite de ses projets pour le deuxième semestre de 2020.

Gang gang suit d'ailleurs son dernier projet du 10 juin 2020 Peace, qui parle du racisme et des violences policières suite à la mort de George Floyd. Après deux singles chez Kitsuné, remarqués par Colorsxstudios, il veut profiter de son réseau de beatmakers pour proposer un projet complet et puissant. Même si sa sortie est liée aux circonstances (le morceau devait sortir pendant le confinement, le 24 avril 2020), ce nouveau single de Sika Deva est annonciateur de la suite : la fin d'année 2020 sera riche en sorties et en projets. En parallèle de cela, Sika Deva a sorti depuis le 13 avril de courts morceaux pendant le confinement, les "Daily Deva", tous les jours à 18h sur sa page Instagram.

Sika Deva - Gang Gang (sortie le 26/06)

Avec son précédent single Peace, Sika Deva montrait une manière positive de gérer la situation sur le racisme. C”est un wake-up call. Trois mois après, il veut dépasser le cadre introspectif.
Lors d’une session studio, à 4h du matin, Sika Deva découvre une production de Weaky. Il veut absolument poser dessus.
Enivré par les heures de travail et la dimension entêtante de la production, il repense à tout le chemin parcouru depuis ses débuts. Sika Deva écrit alors Gang Gang, convaincu de ses qualités et de la pertinence de son crew. C’est une volonté de ralliement qui le pousse. Il veut motiver son entourage.
La production est le fruit du travail de trois beatmakers. Weaky a réalisé le beat, Rodlofl a travaillé le sample et Tices s’est penché sur l’arrangement.
Sur une base trap, on entend des rythmiques du Bénin, qui culturellement sont tournées vers les états seconds comme les transes.
Cela offre cette sensation d’un Sika Deva possédé. Ajouté à cela, une topline extrêmement efficace sur le refrain permet à Sika Deva de délivrer un banger puissant qui reste en tête.
Visuellement, les archives de son entourage, le manque du live et l’influence du confinement marquent le clip. Les lyrics permettent d’aider à la compréhension du message du rappeur anglophone, mais aussi dynamiser les lives. Brûler ces images, c’est montrer le charbon derrière tout ça. Le clip appuie l’état d’esprit de hustle de Sika Deva.

Musique

Raise : l'album Crepa! Raise : l'album Crepa!
Le duo italien Punk Noise Raìse sort son album Crepa! Le mot CREPA! a deux significations : u...
  Tous en selle : les vélos Rider The Citroënist by Martone
La pratique du vélo, qui s’envole depuis la fin du confinement, se doit être dura...
Tous en selle : les vélos Rider The Citroënist by Martone

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire