Publicité

Seyhn Sohl prépare un EP

Quatuor d'électro/trip-hop, Seyhn Sohl s'emploie à mêler musique et art vidéo en un art immersif, oscillant entre mondes planants et dansants. L'occasion d'en savoir plus sur leur futur EP.

Seyhn Sohl

Qui se cache derrière Seyhn Sohl ?
Aujourd'hui nous sommes quatre dans le navire. Il y a Nicolas Fougeray à la batterie, Romain Evrard aux machines et à la vidéo, Romain Noël aux claviers (piano/synthés) et moi (Jérémie Frémont) qui gère le reste (claviers, chant, compositions, gestion du projet...). Beaucoup de monde a participé au projet depuis sa naissance, artistes, techniciens comme... physiciens. À l'origine Seyhn Sohl est né d'une collaboration avec Hann Josech Astabbaïn, anthropologue aujourd'hui retraité qui a passé sa vie à travailler sur une terre qui serait l'ancêtre de notre propre planète et que l'on nomme Seyhn.

Pouvez-vous nous présenter votre premier EP et son univers ?
Cet EP reprend des pièces jouées actuellement en live, deux d'entre elles sont d'ailleurs déjà accessibles sur youtube sous la forme de tableaux vidéo que nous projetons sur scène (Ūn et Prélude à Sola).
Notre premier EP sera assez caractéristique de l'identité un peu borderline du groupe : D'un côté une partie très électro et énergique, de l'autre des ambiances immersives, j'ai envie de dire introspectives, nous ramenant du côté des nordiques tels qu'Olafur Arnalds, Sigur Ros ou même James Blake.

Seyhn Sohl - Ūn (Tableau Vidéo #01)

Comment composez-vous vos titres et sur quoi attachez-vous le plus d'importance ?
Il peut y avoir plusieurs méthodes possibles concernant la phase de composition pure, mais dans le cadre de Seyhn Sohl c'est toujours plus compliqué car assez personnel. Beaucoup de titres sont envoyés à la poubelle dès lors que ça ne m'évoque pas de sensations suffisamment fortes pour être exploitées.
Quand je sens qu'une composition est faite pour Seyhn Sohl, je la soumets au groupe. On a trouvé une bonne méthodologie tous les quatre, il s'agit d'un travail en trois phases. Je travaille une pièce autant que possible avant de la soumettre au groupe sous l'angle d'un arrangement live. Quand on se retrouve tous les quatre on la reprend, on se l'approprie, on l'épure, bref on réarrange ensemble le morceau selon la sensibilité et l'univers de chacun. Puis de retour chez moi je me sers des propositions faites pour soumettre un dernier arrangement. Généralement c'est la bonne.

Vous avez notamment beaucoup voyagé depuis votre formation. Peut-on savoir où vous vous êtes rendu et en quoi ces déplacements influencent vos compositions ?
Je ne sais pas dans quelle mesure ça influence nos compositions sur le plan de l'inspiration si c'est ce que vous sous-entendez, en revanche ça pose un cadre lorsqu'il faut que musique et image collent ensemble. On a échantillonné (samplé) quelques sonorités naturelles (la mer, des feuilles qui frémissent au vent...) qui servent nos productions lorsqu'on a besoin d'une texture spécifique à un rappel de l'image. Comme ce sont des sonorités très riches, on peut se permettre de sculpter leur son à souhait et ne garder que les fréquences qui nous intéressent. Beaucoup de musiciens font ça dans la musique électronique, depuis près d'un siècle.
Pour ce qui est de l'influence du voyage en tant que tel sur la composition, c'est un sujet bien trop vaste pour être abordé ici je pense, il y a paradoxalement beaucoup et rien à en dire. Mieux que les mots, je recommande les très bons documentaires en ligne sur les voyages de l'artiste Molecule. C'est assez intéressant de voir la manière dont le voyage influence ses compositions et comment il intègre ses samples au sein de ses morceaux très électro.
Pour le clip de Hâme nous sommes allés dans l'Hérault, le Puy de Dôme, le Morbihan et le Finistère. À l'été 2018 nous nous sommes isolés à la pointe du Finistère pour travailler la musique, nous avons profité du cadre pour y tourner les plans de notre scénographie vidéo.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
On a beau essayer de réaliser le plus de productions audio et visuelles par nos propres moyens, le projet nous a déjà demandé pas mal d'argent jusqu'à présent. Avec cet EP et l'idée d'un nouveau clip, nous souhaitons aller plus loin artistiquement, ce qui implique de collaborer avec d'autres personnes spécialisées dans des domaines qui échappent à nos compétences. C'est une recherche constante du dépassement, nous sommes fiers des travaux réalisés jusqu'à présent mais nous arrivons à un stade où il devient compliqué de piocher à nouveau dans nos fonds propres.
Le deal du financement est simple, pour chaque don nous offrons un EP, quel qu'en soit le montant. On a préféré se lancer dans une dynamique de "cagnotte solidaire" plus qu'un "crowdfunding", ça a plus de sens pour nous et pour une partie du public je crois.

Vous pouvez soutenir l'EP de Seyhn Sohl sur Leetchi.

 

Quelle est la principale difficulté dans la création d'un projet comme celui-ci ?
La persévérance.

Prévoyez-vous des concerts pour la sortie de l'EP ?
Tout à fait, nous organisons notre concert de sortie d'EP le 26 mars 2020 au château du Plessis à La Riche. Ça aussi, ça fait sens pour nous, c'est ici que nous nous avons répété tous les quatre pour la première fois. L'équipe du Plessis a toujours été extrêmement accueillante avec le groupe, on est heureux de pouvoir organiser cette release-party chez eux.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
On pourrait parler du sens, des sens, d'essence... ce sont des thèmes chers à Seyhn Sohl, mais on va s'arrêter là je crois. Peut-être que ce sera l'occasion d'en reparler vendredi 13 décembre 2020 au château du Plessis ou nous avons été invités à discuter de Seyhn Sohl et de la sortie de l'EP (faut venir !). Merci pour votre intérêt Maxime & Divertir !

Merci à Seyhn Sohl d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez les également sur Facebook.

Seyhn Sohl - Prélude à Sola (Tableau Vidéo #02)

Musique interview

Bai Kamara & the Voodoo Sniffers : l'album Salone Bai Kamara & the Voodoo Sniffers : l'album Salone
Bai Kamara & the Voodoo Sniffers dévoileront l'album Salone le 24 janvier 2020. L'...
  Beltuner : l'album album Promis ! ré-édité
Beltuner est le projet de l’accordéoniste de SAEZ (anciennement MIOSSEC et HIGELIN), qu...
Beltuner : l'album album Promis ! ré-édité

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire