Publicité

Second Day prépare l'album Dawn

Maxime Lopes Par Le lundi, 25 octobre 2021 à 18:05 1

Dans Culturel

Second Day prévoit de sortir son album Dawn début 2022 et fait appel aux internautes à cette occasion. Découvrez leur univers epic metal.

Second day - Dawn

Qui se cache derrière Second Day et pourquoi avoir choisi ce nom ?
François : Second Day est aujourd'hui formé par Quentin Mavon (Batterie), Grégory Moustache (Guitare lead), Lucas Sassi-Lancien (basse, chant) et moi même, François Gressot (Guitare, chant, écriture). Les origines du nom remontent à 2017 où j'avais rejoint une formation metal à Besançon souhaitant faire de la reprise epic metal, portant le nom de "Second Day Fighters". Le temps passant, le projet s'est spécifié et a été rejoint par Lucas, puis Greg et Quentin. Le nom de Second Day a été adopté assez rapidement : moins lourd, plus pacifique, et amenant des symboliques plus intéressantes !

Pouvez-vous nous présenter votre album Dawn et son univers ?
Dawn est un album de 8 titres dont l'univers est plutôt instrospectif comparé à son prédecesseur Three Wizards (qui faisait l'objet d'une narration heroic-fantasy). Il y a un rapport plus direct entre l'auteur et l'auditeur, où sont livrés divers sentiments, questionnements, et réflexions par rapport à la place du sentiment de séparation chez l'humain. Ces thématiques philosophiques et spirituelles sont véhiculées par une composition restant nuancée entre passages intenses et plus mesurés, aspect assez déterminant pour l'identité sonore de Second Day.
Cette affirmation d'authenticité pouvant être perçue comme un nouveau départ, le nom de "Dawn" (Aube) nous a plutôt séduit, d'autant que ça peut renvoyer à notre nom de groupe !

Qu'est ce qui vous plaît dans le style epic metal et comment le décririez-vous ?
J'ai commencé à aborder ce genre avec des groupes comme Turisas ou Ensiferum, qui offrent des titres souvent très dynamiques et entrainants sans empêcher des ambiances pagans très immersives (dont "Land of Hope and Glory" de Turisas peut être un bon exemple). Equilibrium m'a aussi rendu très fan sur leur première période (albums "Sagas" et "Rekreatur"), et m'a montré qu'il est possible de proposer quelque chose d'à la fois très impactant et mélodique. Pour décrire ce style epic metal donc, on peut imaginer l'approche suivante : utiliser des éléments propres au folk metal (instruments traditionnels et/ou harmonies), garder les guitares saturées et parties de batteries galopantes inhérentes au metal, et ajouter des orchestrations ou donner un aspect grandiose à l'ensemble ! C'est un peu ce que je me représente de la chose !
L'epic metal m'a donc beaucoup apporté pour la composition, mais je peux citer également d'autres styles fort inspirants comme le death mélodique, le metal progressif, le post-black ou d'autres genres comme le neo-folk.

Quels sont vos choix sur le plan instrumental ?
Comme tu peux voir il y a plusieurs infuences de styles ce qui peut donner des structures un peu particulières. Mais en résumé, j'aime intégrer des passages cleans avec voix claire et chantée, des transitions et ponts instrumentaux mélodiques, des passages saturés qui se veulent efficaces sur le plan rythmique, des parties grawl pour donner de la profondeur à certains refrains... Le tout dans un ensemble le plus cohérent possible où la musique suit son cours naturellement. Outre les parties guitares, basse, batterie, chant, nous aimons utiliser des échantillons d'orchestrations pour donner plus de consistance harmonique à certains moments !

Quels sont les thèmes abordés dans vos textes ?
Les thématiques abordées dans Dawn font essentiellement échos à mon expérience personnelle ou des considérations spirituelles. On peut citer parmi les sujets la non réciprocité de l'être aimé, la fuite en avant que nous entretenons dans nos vies pour occuper chaque instant, le rapport à nos problèmes, où des conceptions sur l'infiniment grand/petit dans le cas de Matter Drop.

Parlez nous du titre Matter drop et en ferez-vous un clip ?
Ce titre repose sur le concept du fractal : le fait que tout soit compris dans tout à l'infini. Comme dans Smiles in the Smoke part.1, beaucoup de métaphores sont utilisées. Le principe de ces "gouttes" de matières à échelle planétaire, humaine, et atomique est qu'elles répondent aux mêmes lois et forment un ensemble uni. Malgré "le grain de sel" des doutes et peurs auxquelles notre quotidien peut nous amener, l'océan universel peut nous apporter plénitude si nous lui laissons la place pour le faire à travers une démarche d'intériorité.
A propos des clips nous prévoyons d'en produire d'abord un pour le titre In Universe Nothing is Lost et peut être bien Ghelan San si nous en avons la possibilité. Cela étant, Matter Drop pourrait très bien s'y prêter aussi...

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements studio de l'album ?
Nous avons travaillé avec notre ami Guillaume Schappacher du studio Gravity Sound Prod. C'est une personne très agréable et professionnelle qui a lancé son activité récemment, ce qui ne l'empêche pas de déjà proposer des rendus au son propre et moderne ! Guitariste compositeur de Swarmageddon, il a déjà une certaine expérience dans le travail du son et nous a permis de réaliser un album qui nous satisfait entièrement.

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
Metal In Franche Comté ! Ce média associatif de notre région est très impliqué dans le rayonnement du metal et la valorisation des artistes. Jérôme de l'asso nous a carrément proposé de nous soutenir pour le développement de l'album, j'ai donc créé l'espace prévente pour qu'il puisse le faire ainsi que d'autres personnes qui souhaitent commander ce que l'on propose, ou simplement nous soutenir. Nous avons été particulièrement touché par le nombre de personnes de notre entourage ayant déjà participé, cela nous aide beaucoup car jusqu'à lors nous avions essentiellement avancé les fonds de notre poche. Aujourd'hui, nous espérons pouvoir obtenir un meilleur équilibre financier pour la vie de groupe grâce à la vente et aux concerts !

Que souhaitez-vous procurer au public avec l'album Dawn ?
Une aventure musicale variée et prenante, de beaux partages sur scène, de l'inspiration par les textes, et cette osmose au delà des mots entre l'auteur et l'artiste lorsque l’œuvre est pleinement entendue et appréciée.

Est-il possible d'en savoir plus sur l'univers visuel de l'album Dawn, qui semble très original ?
Nous chérissons grandement les environnements naturels, en général d'une part mais aussi pour les artworks ! Il nous était logique de Dawn s'inscrive dans la continuité de Fireflies et Three Wizards avec cette image de lac et de végétation alentours. Personnellement, ce type de décor me fait me sentir comme à la maison, avec un sentiment d'être proche de cette nature à l'origine de tout ce que nous connaissons.
A propos des œufs, il s'agit d'une symbolique imaginée par Marc Frochot (notre graphiste) pour représenter l'aspect renaissant de notre album. L'écriture étant complètement repensée, je trouve que cela fait sens de mettre en avant un élément évoquant la naissance. Et entre nous, je trouve aussi que ces œufs permettent de bien solliciter l'imaginaire : j'aime quand les gens ont des éléments pour se raconter leurs histoires... Car c'est ce qui est vrai finalement : peut importe à quel point ton message sera affirmé, il sera vécu selon l'appréhension de l'autre et de son ressenti de la musique. C'est quelque chose que je trouve assez beau dans le partage artistique, quel qu'il soit !

Quelle est l'ambiance en concert et qu'appréciez-vous dans la scène ?
Cela dépend des lieux et des jours ! Parfois c'est la folie, parfois c'est plus calme mais nous avons toujours eu à faire à des gens respectueux. Nous essayons de saisir les opportunités de concert qui s'offrent et d'en créer d'autres, ce qui nous amène parfois (souvent) vers des auditeurs néophytes de metal. Le 21 octobre dernier, nous avons pu faire un concert pour la soirée de l'internat du Lycée Jules Haag (Besançon) : certains élèves étaient à bloc, d'autres ont eu la politesse de rester par curiosité même si ce style ne leur correspondait pas forcément. Étant donné que nous ne faisons pas de metal extrême, je pense qu'il ne faut rien se refuser pour proposer notre live et faire découvrir cette vaste esthétique à des personnes qui pourraient, qui sait, se découvrir amatrices !
La scène est merveilleuse pour partager sa musique avec les auditeurs, mais aussi pour connaitre ses vulnérabilités (rires). Une transition fragile, un problème de groove ou un plan de guitare à consolider, c'est le genre de chose qui peut passer en répétition mais avec l'excitation du live, ça ne passe plus ! C'est pourquoi nous espérons pouvoir jouer suffisamment car cette phase est essentielle pour roder un set en profondeur. L'idée est de proposer une expérience live la plus qualitative possible !

Avez-vous des concerts prochainement pour voir vos fans sauter avec vos t-shirts personnalisés ?
Nous avons une date au Café Français (Vesoul) le 30 octobre, en compagnie de l'artiste Craÿ Cruë ! Pour la suite, le démarchage est en cours...

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci beaucoup pour cette interview, c'était un plaisir d'y participer ! Nous vous souhaitons une très bonne continuation, et à bientôt !

Merci à Second Day d'avoir répondu à notre interview !
Suivez les également sur Facebook.

Second Day - Matter Drop (extract)

Pour suivre l'actualité culturelle, abonnez-vous à la newsletter de Divertir.

Musique interview Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Docteur Mahmoud

    1 Docteur Mahmoud Le mardi, 26 octobre 2021

    Je vous félicite , blog exceptionnel :)

Ajouter un commentaire

Anti-spam