Publicité

Samares : l'EP Les madeleines

Après leur premier single, Danse, Samares dévoile son EP Les madeleines.

Samares - Les madeleines

Samares : le duo qui réveille la chanson folk dévoile son premier EP

A l’heure où l’électro est reine, Samares ose l’acoustique et remet la chanson folk au goût du jour avec Les madeleines, un premier mini-album de 7 titres.

Automnal et nostalgique, voici qui résume bien ce premier opus. Si quelques percussions et autres guitares électriques s'invitent parfois dans l'univers de Samares, l'acoustique reste maîtresse. Cet album enregistré dans un souci de simplicité et d'authenticité se veut ainsi fidèle à l'atmosphère que le public retrouvera lors des concerts.

Au fil des chansons, identité de genre, amitié, ruptures ou peur de la routine sont autant de thèmes portés par une poésie du vécu qui touchent et résonnent en chacun.

 

Interview avec Samares

Pouvez-vous nous présenter l'EP Les madeleines et son univers ?
Les madeleines est un mini-album de 7 titres en français. On y retrouve des ambiances acoustiques inspirées par la musique pop ou folk, agrémentées de violon et d'harmonies vocales. Les textes traitent de thèmes tels que la mélancolie, la rupture, l'identité de genre…

D'où vient l'idée du nom Les madeleines ?
Les madeleines, ce sont les souvenirs qui nous reviennent avec une odeur, un son, un lieu… qu'on chérit et dans lesquels on est tenté de se replonger. La chanson qui a donné son titre à l'album aborde ce thème. La nostalgie et la mélancolie sont des éléments assez récurrents chez Samares et le titre s'est donc imposé assez logiquement...

Quelles ont été vos sources d'inspirations et comment l'avez-vous composé ?
Les textes parlent du quotidien, l’inspiration peut venir autant d’un trajet en métro routinier (Danse), que de l’esthétique d’une pochette d’album (Il est belle, inspiré par l’album Love on the beat de S. Gainsbourg) ou encore d’histoires plus personnelles. Pour la composition, l’un de nous amène un début de mélodie et nous arrangeons ensuite à deux le reste de la chanson.

Quelle importance accordez-vous aux textes et à la langue française ?
Initialement nos textes étaient en anglais et c’est après l’écriture d’une première chanson en français que l’on s’est rendu compte que l’échange avec le public était plus fort. Nous sommes tout les deux très grands fans d’artistes francophones et l’on peut plus facilement s’exprimer ainsi. Passer au français a beaucoup enrichi l’écriture de nos textes.

Quel regard portez-vous sur l'acoustique et la partie instrumentale ?
Dans l’acoustique, on aime les cordes, les résonances, le bois. Ça donne une sorte d’âme à la musique que l’on ne retrouve pas avec l’électrique, ça donne de la profondeur. Les instruments se répondent en vibration.
La composition laisse la place au texte dans les chansons ce qui donne aussi plus d’impact aux parties instrumentales qui sont en générales assez douces.

Quelle était l'ambiance lors des enregistrements en studio ?
Nous avons la chance d’avoir un ingénieur du son qui est aussi notre ami et qui nous suit depuis le début de ce projet.
Nous étions hyper concentrés en studio mais cette relation permet des moments plus détendus entre les prises. Il y a aussi moins de distance et plus de franchise, ce qui évite les frustrations en sortie de studio où le temps est précieux. Ca nous permet aussi de finir les sessions de studio en commandant à la meilleure pizzeria du coin !

Est-il possible de nous parler du titre Danse et de son clip ?
Danse parle du quotidien, de la routine mais surtout du fait que l’on peut en sortir et suivre ses rêves. Pour le clip, nous avons fait appel au réalisateur Yvan Cahagne et à la danseuse Myriam Konaté. Le spectateur la suit dans un quotidien terne et peu à peu la voit s’émanciper, danser dans la rue, ne plus tenir compte du regard des autres pour enfin vivre son rêve au travers d’une danse finale sur scène.
Nous avons eu beaucoup de chance pour le tournage de ce clip car nous l’avons réalisé en pleines grèves parisiennes et n’avons pu avoir que trois semaines de préparation ! Mais les étoiles se sont alignées et tout le monde a pu répondre présent le jour J, y compris la dizaine de figurants mobilisés pour l’occasion !

Peut-on en savoir plus sur la pochette de l'EP ?
Nous l’avons voulue épurée. La photo a été réalisée par Nicolas Mallus et restitue bien l’image qu’on souhaitait pour cet album, quelque chose de chaleureux et automnal. Le rappel des Samares nous permet aussi de jouer sur le fait que peu de gens connaissent la signification alors que tous savent de quoi il s’agit !

Que souhaitez-vous transmettre au public avec Les madeleines ?
Un peu d’évasion, de nostalgie. Les madeleines, c’est une douce introspection sur le quotidien.

Espérez-vous pouvoir donner des concerts prochainement et comment ressentez-vous la scène ?
Dès que possible ! Nous avons hâte de retrouver la scène et surtout le public, de pouvoir partager des émotions avec eux.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Prenez soins de vous !

Merci à Samares d'avoir répondu à notre interview !
Suivez les également sur Facebook.

Samares - Danse (clip officiel)

Samares : duo folk à la française

Guitares, voix, violon, quelques notes de glockenspiel : Samares, composé d'Elodie Arnould et Jonas Milstein, vous emmène dans un voyage intérieur tout en douceur et sensibilité. Après des débuts en anglais sous le nom de Lo’, le duo creuse son univers et s’oriente vers la chanson francophone. C’est la naissance de Samares, nom emprunté aux fruits des érables qui prennent leur envol en automne.

Musique interview

Sous la surface du prochain EP d'Oceano Nox Sous la surface du prochain EP d'Oceano Nox
Victor et Hugo ont créé le duo Oceano Nox il y a 13 ans. L'occasion d'entrer S...
  Avec Dame El Kuduro le Collectif Métissé annonce un album
Le single Dame El Kuduro du Collectif Métissé annonce l'album Collectif fiesta par...
Avec Dame El Kuduro le Collectif Métissé annonce un album

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire