Publicité

Romulus : le single The Dreamwatcher

Après des années à explorer les plus sombres recoins de la nuit, Romulus est sorti de l'ombre pour fouler le sol de nouvelles contrées. Le prédateur s'est affiné. Aujourd'hui, non pas domestiqué ni apprivoisé, il accepte simplement le temps d'un spectacle de s'exposer à la lumière de certains projecteurs. Une apparition sommaire, exclusive et enivrante, qui souvent l'amène à retourner dans sa tanière pour y préparer de nouveaux artifices. Âmes perdues, prenez garde désormais à la bête qui rôde, elle pourrait vous surprendre et vous emporter avec elle dans vos plus profonds tourments.

Romulus

Pouvez-vous nous présenter votre univers ?
Sombre, percussif et mélodieux, avec un soupçon de mélancolie.

Pourquoi est-ce que vous vous exposez peu et préférez-vous cultiver un peu l'esprit de se "terrer comme un loup" ?
Je n'ai jamais été super fan de la com à outrance, je préfère partager du contenu musical plutôt que du contenu perso. Il y a Romulus d'un côté et la personne sans le masque de l'autre.

Le masque que vous portez, ça fait partie de cet état d'esprit ?
Ca doit sûrement en faire partie, et puis j'aime ce que véhicule l'animal, ce côté sauvage mais organisé, violent et doux à la fois.

D'où vient votre inspiration et comment composez-vous vos morceaux ?
Je ne pense pas qu'il y ait une recette magique pour l'inspiration, il y a des jours avec et des jours sans mais le vécu se retrouve toujours dans la musique. Plus tu vis des choses et en découvres, plus tu nourris ton inspiration. Côté compo ça depend ce que je veux faire passer au moment où je produis. Pour un morceau plus techno je commence par la rythmique et passe sur le reste une fois que j'ai ce que je veux. Et inversement pour les morceaux plus mélodieux, où je commence par poser toutes mes mélos.

Vous venez de sortir le single The dreamwatcher, peut-on en savoir plus à son sujet ?
The Dreamwatcher devait être un remix du titre The Dreamcatcher de Rafael Cerato. A l'origine ca devait être un remix mais j'ai fini par n'utiliser aucun son du remix pack pour partir de rien et me détacher complètement de l'original. J'ai recréé la partie mélo qui m'interessait le plus et j'ai fait quelque chose autour.

Qu'évoque la scène pour vous et où aura-on l'occasion de vous voir prochainement ?
La scène offre l'opportunité de voir en live l'effet de ta musique sur les gens qui t'écoutent. Le rendu est bien différent de celui en studio. Ca me permet d'ajuster et d'améliorer mon live chaque fois un peu plus en selectionnant les meilleurs moments, en reprenant des morceaux qui pourraient mieux fonctionner, etc...

Vous avez eu l'occasion de voyager dans de nombreux pays pour faire des scènes et festivals. En quoi ces voyages sont-ils importants pour vous ? Un de ces voyage ou scène vous a-il particulièrement marqué ?
Voyager pour travailler est très différent de voyager en étant en vacances, on n'a pas assez de temps pour se poser ou découvrir la culture locale, on doit s'assurer que la prestation va bien se dérouler, que tout est ok, etc... Mais ca reste des super expériences, on voit peu de pays mais on en voit toujours. Je n'ai pas de "voyage préféré" ils sont tous différents et marquent tous de différentes façons. Quels vont être vos projets à venir ? Pas mal de choses. Je devais sortir mon premier album en Juin dernier mais j'ai décidé de repousser sa sortie car j'en étais pas satisfait à 100% et que je souhaite prendre mon temps. On prépare également un show visuel pour mon live avec une scénographie plus consistante. On met tout en oeuvre pour l'avoir d'ici mon passage au festival I Love Techno. Et enfin, je travaille sur un sideproject depuis peu. Quelque chose de bien plus posé, beaucoup moins club/festival, réservé essentiellement aux salles de concert. Je suis très excité par ce projet car c'est une sorte de retour aux sources, à la mélodie et à la musicalité comme je l'entends. Romulus est devenu plus "techno" au fil du temps, pour le coup ce projet sera très, très mélodique. S'il y avait une collaboration à faire avec un artiste, avec qui aimeriez-vous la faire ? Le dernier album que j'ai découvert il y a quelques jours est Mirapolis, de Rone. Certains morceaux m'ont vraiment scotché, il y a un vrai univers que je trouve génial. Mais si une collab doit avoir lieu avec cet artiste je la verrai davantage faite sous mon autre nom (le sideproject).

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à vous et... AVE !

Merci à Romulus d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Musique interview

Free mobile : 25Go de data en roaming en Suisse Free mobile : 25Go de data en roaming en Suisse
Désormais les abonnés au Forfait mobile Free peuvent communiquer librement depuis la S...
  Galette de Saint Aulay : des fèves à l'effigie de Bruxelles
La galette du Saint-Aulaye et ses fèves à l'effigie de Bruxelles, du 100% artisana...
Galette de Saint Aulay : des fèves à l'effigie de Bruxelles

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire