Publicité

Roman Kouder : le clip de LOST

Roman Kouder : découvrez le nouveau visage de la scène électro avec le clip de LOST.

Roman Kouder

Il en va des musiques immersives et sensorielles comme des êtres mystérieux : c’est en les apprivoisant doucement qu’on peut mieux les ressentir et les apprécier…

Il y a beaucoup de cela dans les morceaux de Roman Kouder, jeune DJ/producteur parisien auteur de mélodies romantristes qui se nourrissent autant d’une électro chill out plafonnée à 90 BPM que des vibes lointaines d’un hip hop séminal qui a bercé son enfance… Mais sa musique, Roman ne perd pas de temps à la décrire, il préfère la façonner compulsivement dans la solitude des heures indues passées devant ses claviers. L’ADN de ses compos, il le prélève dans ces instants de vie volés au quotidien, ces moments de vertige où l’on navigue entre conscient et inconscient, entre extase et retour à la réalité, entre nuit profonde et petit matin. Alchimiste du son, il en préserve la substance pour ses compos, atmosphériques et suaves au possible.

Nourri aux musiques urbaines alternatives (Mos Def, Rakim, J.Dilla…), au rap East Coast (Gang Starr, Nas, A Tribe called Quest, Wu-Tang Clan…) et au hip hop underground (via le célèbre label Stones Throw Records), Roman a conservé l’essence de ces influences dans son approche rythmique. À la différence près, et c’est là qu’on peut le qualifier de game changer, qu’il pousse encore plus loin le curseur des émotions. Il peint des ambiances sonores pour provoquer une vibration, pour créer un storytelling instrumental qui laisse chacun libre de se raconter sa propre histoire, de se faire son propre film en l’écoutant… Carrément innovant.

Mais ce n’est pas que ça, un son de Roman Kouder. C’est aussi une expérience totale faite avant tout pour groover. Car loin de s’en tenir à ses seules premières influences, le jeune frenchie se fait aussi bien l’héritier des Ed Banger, Mr.Oizo ou Yuksek que des anglais de Disclosure, dont il admire la capacité à ouvrir de nouveaux horizons en conjuguant leurs vibes électro à des voix pop. Mais les artistes dont il se revendique le plus, ce sont sans aucun doute les nouveaux acteurs de l’électro australienne, au premier rang desquels le label future classic et des groupes comme Flight Facilities, Flume ou encore Empire of the Sun avec qui il a déjà mixé.

S’il étend à chaque nouveau morceau sa palette musicale, passant du Nu Disco des débuts au Downtempo d’aujourd’hui, ce n’est pas tant que Roman ne sache pas sur quel pied groover. En collectionneur obsessionnel de bonnes vibes, il oeuvre chirurgicalement sur ses compositions pour en tirer à chaque fois une nouvelle expérience sonore. Évoluant au gré des rencontres artistiques, il multiplie les collaborations : son premier groupe Crayon, le projet Kube (orienté complextro), des titres en commun avec Carbon Kevlar, Patawawa (sur l’EP Back to life), Audiobot (sur 1994), Regards Coupables (sur Mystery) ou encore l’excellent Josh Tobias (sur le single LOST de son dernier EP notamment)… Le dénominateur commun ? Le groove, encore et encore. Et cette veine éthérée qui ferait presque de chacun de ses morceaux la bande originale d’un film indé et sexy centré sur une figure féminine irréelle et planante…

Avec déjà 5 EP au compteur depuis Nightlight en 2013 (un coup d’essai devenu musique d’une pub radio puis soundtrack d’un documentaire), Roman n’hésite pas à laisser infuser sa personnalité dans ses compos. Rare chez un musicien d’électro, figure trop souvent stoïque et impénétrable derrière ses platines. C’est à ce prix-là qu’il a su créer bien mieux qu’un répertoire électro de plus : un mood personnel qui frappe au coeur autant qu’aux tempes, qui donne envie de séduire et de se laisser séduire autant que de danser.

Roman Kouder - Lost

Musique

Festival de Cannes 2018 : 5 films Orange sélectionnés et programmation OCS et VoD
Partenaire officiel télécoms et nouveaux médias du 71ème Festival de Can...
  Marjorie Falusi : l'album Des tonnes de bonheur !
Découvrez le nouveau clip de Marjorie Falusi Ras le bol extrait de son premier album Des tonn...
Marjorie Falusi : l'album Des tonnes de bonheur !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire