Publicité

Rom D. Odsu prépare un EP

Depuis toujours, la musique suscite un intérêt tout particulier chez Rom D.Odsu, mais le RAP et le RNB se démarque à ses yeux. Artiste en devenir, Rom D.Odsu, écrit ses premiers textes vers l’âge de 16 ans et prépare actuellement la sortie de son EP.

Rom D. Odsu

D'où vient votre passion pour la musique et que vous procure-elle ?
J'ai toujours été habité par cette passion, et aujourd'hui je l'assume pleinement, ce qui n'a pas toujours été le cas. Disons, que notre société nous enferme un peu dans un moule, dès le plus jeune âge, entre l’école et tous les "adultes" qui ne jurent que par elle.
Le français, les maths et l'histoire/géo étant les seules matières importantes à leurs yeux, peu importe que tu ais toujours été premier en sport, en dessin et/ou en chant.
Dans ces circonstances, il est difficile pour un enfant d'assumer le fait de vouloir être chanteur ou pire "rappeur". Aujourd'hui, le simple fait de pouvoir l'assumer me procure un sentiment de liberté dans ma vie et dans mes émotions. Je peux exprimer librement mes sentiments dans mes chansons, en espérant toucher un maximum de personnes surtout celles qui se reconnaîtront dedans.

Comment la naissance de votre fils a-elle modifié votre parcours artistique ?
La naissance de mon fils m'a permis de passer une étape dans mes projets musicaux. J'ai décidé que parmi tous les événements de ma vie, qui m'ont fait ralentir dans mon parcours en tant qu'artiste, celui-ci n'en ferait pas partie et qu'au contraire, il me servirait de motivation.

Vous préparez actuellement votre 1er EP, peut-on en savoir plus à son sujet et son univers ?
Je travaille à fond sur cet EP depuis début janvier, bien qu'il y ait, malgré tout, plusieurs textes que j'ai écrit depuis plusieurs années de côté. Les événements marquants me donnent beaucoup d'inspirations et ces dernières années en ont été riches. Si je devais définir mon univers, je dirai que c’est un rap mélodieux.
J’adore les refrains qui reste en tête, j’essaie de les conjuguer au mieux avec une plume qui n’en perd pas son sens. Je n’ai pas encore sorti de musique dans ce style mais je suis très porté sur l’histoire et les rythmes africains.

En quoi la légèreté et le second degré sont-ils importants pour vous dans vos textes ?
Cette légèreté et ce second degré me permettent de mettre en avant le positif de chaque événement même les plus malheureux.
Je pense qu'ils permettent de mieux supporter les blessures de la vie. 

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
Actuellement, tous les enregistrements se font chez moi, dans mon studio perso.
J'avance au maximum sur mes idées et mes maquettes afin d’être le plus efficace possible, une fois arrivé en studio. 

Peut-on en savoir plus sur le titre Exaucer et son clip ?
Ce titre est un condensé de ce que traverse un artiste qui décide de prendre la direction de sa propre passion. Les questionnements des proches, les conseils qu’ils pensent être bon pour toi. Beaucoup de choses qui finissent au final par te ramener au point de non départ.
Exaucer est mon tout premier clip. Je n'avais pas de budget pour tourner le clip mais j'avais beaucoup (trop) d'idées en tête. J'ai trouvé un clip-maker sur internet, on a tourné le clip en une après-midi.
Au départ, il y avait essentiellement des scènes sur fond vert, mais au final, aucunes d'elles se retrouvent dans le clip car le clip-maker n’était pas Spielberg. J'ai fini par monter moi-même l'intégralité du clip et réalisé tous les effets.

Selon vous la partie visuelle est-elle importante en musique ?
Je pense que la partie visuelle est très importante de nos jours, sachant que 80% des vidéos, sur les réseaux, sont regardées sans son.
Si ton image n'incite pas le spectateur à allumer le son, tout le travail d’écriture et d'arrangement ne pourrons pas convaincre. 

Qu'est-ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
J'ai été motivé par plusieurs personnes qui m'ont prouvé par A + B que c’était possible.

Une indiscrétion à nous donner sur votre EP ?
L'un des morceaux sera le premier épisode d'une plus grande histoire qui trouvera sa suite dans l'EP ou l'Album d’après.

Aurez-vous l'occasion de donner des concerts et en quoi sont-ils importants pour vous ?
Oui je donnerai des concerts, c'est le moment où je peux être le plus proche de ceux qui comprennent le message retranscrits dans mes textes.
C'est un moment de partage émotionnel incroyable.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je conclurai en disant que la vie est courte, et je conseille à tout le monde de ne pas hésiter à quitter régulièrement sa zone de confort afin d’éviter de laisser sa vie devenir en GIF.

Merci à Rom D. Odsu d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Rom D. Odsu - Exaucer (clip officiel)

Musique interview

Le single Call de Zalenn Le single Call de Zalenn
Zalenn est un DJ et producteur français. Découvrons avec lui son single Call et son re...
  La compilation NVLG 3 !
Frenetik, Le Sid, Yonn, A$tro Boi, et Rounhaa se retrouvent dans l'EP NVLG 3 !
La compilation NVLG 3 !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire