Publicité

Quietus : l'album Chaos is order yet undeciphered

Quietus s'apprête à sortir un album de post-something/math-rock avec l'aide des internautes. L'occasion d'en apprendre un peu plus avec le groupe sur Chaos is order yet undeciphered...

Quietus

Qui se cache derrière Quietus ?
Derrière Quietus se cachent 4 potes. Moi-même, Jérôme, à la batterie/chant, Guillaume à la basse/chant, Charly à la guitare et Guillaume à la guitare. On se connait tous depuis presque 20 ans maintenant, et on a joué ensemble dans un autre groupe, Ed Warner, avant de monter Quietus en 2017.

Peut-on en savoir plus sur votre premier album et son univers ?
On a toujours eu du mal à étiqueter notre musique. Post-Metal ? Post-Rock ? Hardcore ? Y'a certainement de tout ça dans notre univers. On vient de la scène emo-hardcore-screamo des années 2000, mais on écoute tous énormément de trucs, du heavy, du stoner, du grind... Notre disque s'attache à recracher toutes ses influences, de la façon la plus personnelle possible.

Est-il possible d'en savoir plus sur la façon dont vous avez travaillé ensemble sur cet album et sur quoi avez-vous attachez le plus d'importance ?
On a toujours travaillé plus ou moins de la même façon. A l'instar de notre musique, notre processus créatif est assez chaotique lol. On crée des bouts de morceaux, un riff par ci, un riff par là, on stocke un peu des choses comme ça... Puis, on réécoute, 1 ou 2 semaines après. On garde les trucs cools, on vire le reste ^^ Et petit à petit on construit un morceau... ou deux. Chacun amène sa patte, chacun crée sa partie. Guillaume (basse) s'occupe des textes. On a toujours apporté un grand soin à parler de choses qui nous paraissent intéressantes, sur lesquelles chacun peut réfléchir et donner son avis. On est pas là pour tenir un discours politique ou engagé, certains l'ont fait et le font encore bien mieux que nous. Mais on va tourner autour de thèmes scientifiques, les liens sociaux, l'évolution de la société et des moeurs... ce genre de choses. Mais ce qui nous importe particulièrement lorsque l'on crée un disque, c'est la musique. Ca parait con, mais on a l'impression que pleins d'artistes ne font plus l'effort de créer quelque chose d'unique, de personnel. Quand on crée un morceau, on ne cherche pas à se dire "Est-ce que ça va plaire aux gens ?" Mais plutôt "Qu'est-ce qu'on peut faire pour que les gens soient paumés ?" lol. Donc on essaie de faire un effort sur les riffs, les structures, on veut surprendre. Aujourd'hui, trop de gens ne font plus l'effort de vraiment écouter la musique. Ils aiment juste tel ou tel groupe parce que c'est facile à écouter. On ne veut pas être facile à écouter.

Comment se sont passés les enregistrements en studio avec Sebastien Hahn ?
On connait Seb depuis un moment maintenant. On avait déjà travaillé avec lui sur le dernier EP d'Ed Warner, et avions vraiment apprécié son travail. Seb a des références plutôt similaires aux nôtres, du coup ça facilite le travail, il sait comment doit sonner tel ou tel riff. Et ça nous permet de bosser à la maison, puisque le studio est à 20 km de chez nous. On trouve aussi normal de bosser en local quand la qualité est au rendez-vous, ça fait de la pub au studio et nous on a un super disque, que du benef ^^

En quoi le financement participatif que vous réalisez va vous aider ?
Honnêtement, on était pas spécialement fan du procédé, on avait l'impression que les groupes se servaient de ça pour ramasser du blé et te filer un stylo en contrepartie. On a donc commencé à récolter quelques avis, notamment de potes zikos qui étaient passés par là. Et on a eu beaucoup d'avis positifs. Mais on voulait vraiment que l'argent récolté ai un but concret, que les gens qui allaient mettre du blé savaient pourquoi ils le faisaient. Donc on utilise ce crowdfunding comme une précommande de l'album, et l'argent va nous permettre de pouvoir presser le disque en vinyl et digipack, et de créer un nouveau design de t-shirt. Les gens qui nous soutiennent dans ce projet auront donc la possibilité d'avoir tout ça en participant.

Vous pouvez soutenir l'album Chaos is order yet undeciphered de Quietus sur Ulule.

 

Peut-on en savoir plus sur l'artwork de l'album ?
L'artwork est l'oeuvre d'une amie à nous (check son travail, emstudi.o sur Instagram ;)) Le choix de l'artwork a été très long et difficile, car on avait tous des envies différentes. Mais Emilie a su nous mettre d'accord. La chose sur laquelle on était tous au clair, c'est qu'on ne voulait pas tomber dans le truc cliché. On aimait l'idée que l'artwork ne reflète pas forcément la zik qu'on fait, mais tout en restant dans un style graphique qui nous plait. Et on est très content du résultat ^^.

Qu'est ce qui vous a plu dans le fait de faire un vinyle pour votre album ?
Comme je te disais plus haut, on vient de la scène underground, où y'a toujours eu une sorte de culte de l'objet. On a donc toujours cotoyé des stands de merch bourrés de vinyls. Moi, j'écoutais les vinyls de mon père et j'étais fasciné par ce support, qui alliait le bel objet et ce son si particulier. Et force est de constater que le retour en force du vinyl nous a assez vite décidé, ça nous permet de nous faire le kif d'enfin sortir notre premier vinyl et de répondre à la demande des gens qui veulent écouter notre musique.

Avez-vous déjà donné un nom à l'album ?
Oui, l'album s'appellera Chaos is order yet undeciphered. On aime cette espèce d'idée que le chaos est en fait un truc très organisé, et très prévu. C'est un thème aussi en lien avec les textes de l'album.

En quoi les concerts sont importants pour Quietus et serez-vous sur scène prochainement ?
On est tous des gros consommateurs de concerts, et on a regretté de ne pas avoir assez joué avec notre ancien groupe. On est des fervents défenseurs du live et des lieux alternatifs, qui permettent d'apporter une contre-culture et de proposer autre chose. On a commencé la zik à une époque où tu savais même pas quoi aller voir le week end tellement il y avait de bars qui faisaient jouer. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. C'est donc important pour nous de continuer ça, de créer de l'offre pour que les gens redeviennent curieux. On sera de nouveau en tournée en Octobre prochain, et on espère croiser le maximum d'entre vous ^^

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Soutenez la scène locale, soutenez la scène indé, allez voir des concerts, ouvrez les oreilles, y'a pleins de putains de groupes de tueurs dehors, et pas seulement ceux qu'on veut vous faire écouter. Et si vous avez 5 minutes, passez nous faire un coucou sur notre page Ulule lol.

Merci à Quietus d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez les également sur Facebook.

Musique interview

Jaune : le clip de La Lueur Jaune : le clip de La Lueur
Le clip de la Lueur invite à la rêverie, en même temps qu’il nous plonge da...
  Antoine Pesle : le single Close to you
Close to You est le deuxième extrait du premier album d'Antoine Pesle intitulé HIF...
Antoine Pesle : le single Close to you

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire