Publicité

Plasma dévoile l'EP Vol.1

Mehdi Has Par Le vendredi, 29 octobre 2021 à 20:16 0

Dans Culturel

Fruit de la rencontre entre 4 étudiants de la région parisienne, Plasma a sorti son premier EP 3 titres au printemps 2021. À travers les tableaux narrés dans chaque chanson par des images fortes, on vacille entre souvenirs de rencontres et désirs de soirées endiablées au rythme de musiques au carrefour du rock, de la pop et de la variété française.

Plasma

De la douceur de la guitare folk aux solos de guitare électrique, de la voix slammée à la voix chantée, du piano acoustique aux claviers électroniques ou encore des écrits poétiques aux textes plus humoristiques, le groupe a su fusionner sa diversité de styles et d’influences pour proposer un répertoire musical riche et varié.

Qui se cache derrière le groupe Plasma et pourquoi avoir choisi ce nom ?
Victor : Avec Roméo et Ruben on s’est rencontré à la fac. On savait qu’on faisait de la musique chacun de notre côté et puis un jour sur un coup de tête on a décidé de composer ensemble vers 2019.
Lucas : J’avais entendu via un ami commun qu’ils recherchaient un batteur donc je leur ai envoyé un message. On s’est bien entendu dès la première répétition mais avec le temps on s’est rendu compte qu’il fallait un deuxième guitariste, d'où l'arrivée de Ben.
Roméo : Le nom du groupe est une référence au quatrième état de la matière qui se crée lorsque des particules chargées et libres se déplacent dans un champ de tension. On aimait bien l’idée et que la notion soit un peu floue pour se la réapproprier. Mais surtout on voulait quelque chose qui se prononce facilement et se retienne donc Plasma c’était l’idéal.

Comment s'est passée l'arrivée de Ben récemment ?
Ruben : Très naturellement, il a été introduit par Lucas. Il s’est parfaitement fondu dans le groupe et apporte beaucoup. On est ravi d’avoir rencontré quelqu’un avec qui ça marche humainement et musicalement.
Ben : Ce qui est cool c’est qu’ils m’ont laissé carte blanche (dans la limite du raisonnable) pour mes parties donc je n’avais pas trop la pression.

Pouvez-vous nous présenter votre EP Vol.1 et son univers ?
Roméo : On l’a pensé comme une carte de visite avec trois morceaux qui représentent ce qu’on aime faire et écouter, du pop-rock au rap. L’objectif était de varier les tempos et les sonorités.
Braille est une ballade composée à la guitare sèche tandis que Guacamole accélère le rythme pour faire danser le plus de monde possible. Pandore, plus lente et intime, était idéale pour clore l’EP.

Comment composez-vous vos titres et quelle importance accordez-vous aux histoires racontées ?
Victor : Il n’y a pas de compositeur ou d’auteur attitré, chacun est libre de présenter ses compos et si elles font l’unanimité on les travaille ensemble. Bon, pour les paroles c’est surtout Ruben et Roméo qui s’y collent.
Ruben : Roméo est souvent inspiré pour écrire des textes et on a pris l’habitude de se retrouver pour en rediscuter, l’objectif c’est qu’ils parlent au plus grand nombre et qu’ils véhiculent un message et des images fortes.
Roméo : Certains textes étaient déjà écrits et ont été retravaillés pour être transformés en chansons. D'autres chansons ont été coécrites comme Guacamole par exemple.

Que peut-on savoir du titre Guacamole ?
Victor : La question nous est pas mal posée, « mais pourquoi Guacamole ?». Avant une de nos répets, j’avais envoyé l'instrumental à Roméo qui avait trouvé une ligne de voix. On a commencé à la jouer et après une répétition assez longue on commençait tous à avoir vraiment faim. Pour rire, Roméo a lancé la première chose qui lui faisait envie, du guacamole et des chips. C’était évident : « ça on garde ». Ce qu’il ne nous avait pas dit et on l’a appris ensuite, c'est qu’il était au bord du malaise ! Du coup on est allé manger juste après.
Roméo : Une fois le refrain trouvé, Ruben est arrivé avec les paroles des couplets. Un vrai mélange de hasard et de travail collectif. Pour le clip, tourné par Direktor K, on a organisé une bataille de Guacamole avec nos amis. On a sacrifié nos fringues et l'intérieur d’une maison mais c’était pour la bonne cause. Il est disponible sur Youtube et ça vaut le détour !

Quels sont vos choix sur le plan instrumental ?
Lucas : On a pas vraiment d’idées préconçues. On a tous des influences diverses et on essaye de tout mettre en commun. Parfois ça marche et d’autre fois c’est inaudible.
Ben : Depuis quelques temps on va chez moi le week-end où j’ai un studio dans le but d’explorer de nouvelles sonorités et de peaufiner au maximum notre son.

Comment se sont passés les enregistrements studio ?
Roméo : Le premier EP a été enregistré à l’été 2020 au studio du Poisson Barbu, dans le 18ème arrondissement. Pour certains c’était nouveau, d'où la nécessité de poser un cadre de travail précis. On a pris beaucoup de plaisir à le faire.
Ruben : Le deuxième a été enregistré au studio Apsom à Rosny avec l’aide de notre ami Axl Mgt. L’ambiance était complètement différente, peut-être parce qu'on n’était plus coincé entre deux confinements mais aussi parce qu'on se connaît mieux et qu’on sait comment les autres travaillent. On s’est laissé le champ libre pour tester des placements vocaux ou des arrangements qui nous ont permis d’avoir du choix pour construire les morceaux. On a hâte de vous montrer ça.

Qu'est-ce qui est le plus important pour vous dans la musique que vous proposez ?
Ruben : Déjà qu’elle nous ressemble, et c’était primordial que le chant se fasse en francais. Ça nous permet de véhiculer au mieux les messages que l’on veut transmettre à travers nos morceaux et c’est beaucoup plus naturel.
Roméo : L’objectif est de retranscrire des émotions directement identifiables qu’on mélange dans les morceaux. On prête attention à maintenir une cohérence entre les mélodies, le rythme, le texte et les sujets abordés.

Quels ont été vos choix sur l'artwork de l'EP Vol.1 ?
Ruben : On a voulu présenter les membres du groupe. La pochette est issue d'une photo prise par un ami photographe, Clément, sur la grande arche de la Défense.
Roméo : Par hasard, il s’est mis à pleuvoir à ce moment-là, ce qui a donné les teintes bleutées et floues à la pochette. Ça nous a immédiatement plu, ça valait la peine d'être trempé.

Parlez-nous du titre Retour de flamme et son clip...
Victor : C’est le premier morceau qu’on a composé et qui nous a appris à travailler ensemble. La base a été composée sur guitare folk et on s’est partagé le travail entre l'écriture de texte et les arrangements pour opérer le passage à la guitare électrique et au jeu en groupe.
Roméo : C’est le morceau le plus éloigné de son inspiration de départ. C’est une séparation douloureuse à laquelle on a donné une tonalité solaire pour en faire quelque chose de dansant. Concernant le clip, on a tourné une session live disponible sur youtube. Pour celui de la version studio, on y travaille.

Aurez-vous prochainement des concerts ou des représentations en soirée étudiantes ?
Lucas : On aura le plaisir de jouer au Bus Palladium le 19 novembre prochain. Plus largement, on continuera à jouer à Paris et construire un parcours de concert dans le plus de scènes possibles. On vous tient au courant sur les réseaux !
Ruben : Des morceaux comme Guacamole se prêteraient bien à l'ambiance festive des soirées étudiantes, on aimerait bien voir ce que ça donnerait.

Qu'appréciez-vous dans la scène et quelle est l'ambiance lorsque vous jouez ?
Roméo : On a un rapport assez instinctif à la scène. L’objectif est de retranscrire l'état d’esprit des chansons, interagir avec le public et maintenir l’énergie même en variant les tempos et les sonorités.
Victor : On a été surpris de voir que le public retenait assez facilement les textes et n’hésitait pas à les chanter avec nous. C'était un vrai plaisir.

Quels vont être la suite de vos projets ?
Ben : Continuer le travail de nos compositions pour avoir le set le plus abouti possible sur scène.
Ruben : Et venir à la rencontre du public pour faire découvrir notre musique en dehors de la région parisienne. Parallèlement à ça, on prépare la sortie de notre deuxième EP.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Roméo : Notre premier EP est toujours en ligne, le deuxième arrive et on donne toutes les informations sur nos réseaux sur nos prochains concerts pour danser et chanter ensemble.

Merci à Plasma d'avoir répondu à notre interview !
Suivez sur leur actualté sur Facebook.

Plasma - Retour de Flamme

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam