Publicité

PIND (Punk is not dead) : le punk fait son entrée à l'université

Avis à tous les pogoteurs, le punk est entré à la fac grâce à 2 chercheurs français, amateurs éclairés. Le punk, sa musique, son mode de vie, son no future pourrait passer à la postérité : il fait désormais l'objet de recherches très sérieuses au sein du CNRS.

La quarantaine bien tassée, le punk rentre à l'université. Prosaïquement il devient objet d'études. Mauvaise graine à moudre pour des chercheurs tel Solveig Serre et Luc Robène, initiateurs du projet PIND (Punk is not dead).
La musicologue et historienne Solveig Serre racontait à Arte que ce n'était pas du tout évident d'amener ce projet à l'université, parce que ça fait partie des objets sales. Toutefois ils voulaient le traiter comme cela avait été fait pour la musique rock en le faisant proprement avec les méthodologies de la science. Derrière c'est l'idée forte de collecter une mémoire vulnérable, car selon l'historienne il faut le faire maintenant et non dans 10 ans car les gens sont en train de s'éteindre.
Pour Luc Robène c'est une évidence car la musique punk est un prisme fondamental pour remarquer comment fonctionne nos sociétés. On peut également observer comment nous apprenons à résister, à innover, à se positionner, à dire non...

En 1977, le punk braillait No future. Il semblerait depuis que l'avenir du punk dure longtemps.
A l'origine du projet PIND, Luc Robène est parti de ce paradoxe. S'il n'avait pas de futur, le punk est toujours là 40 ans plus tard. Il affirme sa présence et son énergie.
Le punk, il y en a partout sur le territoire et les punks sont présents dans tous les milieux sociaux.

En 4 ans, le projet PIND a multiplié les journées d'étude partout en France, mais de nouvelles ambitions s'affichent. L'objectif du projet est d'établir la maison du punk : un centre d'archives de culture punk, de culture alternative. C'est un centre de recherche ainsi qu'un lieu où l'on puisse venir débattre ; où l'on puisse venir faire de la musique et la produire. Ce lieu n'existe pas en France et est nécessaire pour les créateurs du projet PIND.

Tom Leeb transmettra du bonheur avec The Best in me à l'Eurovision Tom Leeb transmettra du bonheur avec The Best in me à l'Eurovision
Le meilleur est dans Tom Leeb qui défendra la France au grand concours de l'Eurovision 20...
  Sam Frank Blunier : l'album Mystic Senor
Sam Frank Blunier, auteur-compositeur-interprète de Chanson Française suisse...
Sam Frank Blunier : l'album Mystic Senor

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire