Publicité

Pierre Nesta prépare l'album Positif

  • Par
  • Le lundi, 28 septembre 2020 à 11:45
  • Commentaires (0)
  • Dans Culturel

Auteur, compositeur, musicien voyageur... Pierre Nesta vous invite à écouter ses compositions et à découvrir son futur album Positif.

Pierre Nesta

Pouvez-vous nous présenter votre album Positif ?
Cet album est la continuité de mon 1er album Voyageur sorti le 5 octobre 2018 et enregistré en Jamaïque. Le message positif était déjà très présent dans 1er opus et il s'est encore renforcé avec les expériences de ces dernières années. Les tournées, les rencontres, et les récents voyages m'ont inspiré de nouveaux textes et mélodies, et cette fois les Chillaz m'aident à les mettre en musique.

Comment travaillez-vous avec Les Chillaz sur ce projet ?
Pour certaines des chansons de l'album, je leur propose une version acoustique que l'ont met en musique ensemble en studio. D'autres naissent lors de jam. La musique fraichement créée m'inspire un texte et en quelques heures (ou quelques semaines), tous les éléments sont réunis pour qu'on puisse passer à l'enregistrement. Chaque musicien compose sa partie tout en s'inspirant mutuellement des autres dans un processus fraternel de création.

Quels vont être vos choix sur la partie instrumentale sur cet opus ?
Pour cet album, on reste sur un Reggae respectueux de la tradition. On aime le son du Reggae des origines, tout en apportant notre particularité, notre french touch.

En quoi des destinations comme le Venezuela ou la Jamaïque vous inspirent-elles ?
La Jamaïque, c'est évident, est pour beaucoup dans mon amour du Reggae, mais mes nombreux voyages à l'ile Maurice, en Inde, en Dominique, aux Philipines, etc... m'ont surtout appris que peu importe la couleur de peau, la religion, le niveau de vie, nous voulons tous la même chose. Et c'est cette force d'amour, cette fraternité découverte et redécouverte à des milliers de kms de la France qui me donne l'étincelle nécessaire pour réaliser ce projet.

Comment le Covid-19 influence-il cet album ?
Le covid-19 n'a strictement rien changé pour nous, soyons clair. Par contre, les mesures liberticides et anti démocratiques prises par ce gouvernement ont complètement détruit l'équilibre du milieu artistique. Mais tout cela était voulu et on peut dire que nous sommes bien naïfs de croire que ca va s'améliorer tant que ce genre de personnages usurperont le pouvoir qui revient au peuple.

Peut-on en savoir plus sur les featuring qui sont prévus ?
Je suis en mesure de vous annoncer qu'I-taweh sera l'un d'eux. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est un vrai rasta, un homme bon et qui a apporté son authenticité sur un des tracks.
Le deuxième feat est encore gardé secret !

Parlez nous du titre Besoin de lumière...
Ce titre, je l'ai composé en 2005 si mes souvenirs sont bons. Rangé dans un tiroir car je trouvais le texte trop violent à l'époque, j'ai décidé de le sortir 15 ans plus tard comme un cri de rage en plein confinement.

Vous avez décidé de dédier cet album à Robi. Souhaitez-vous nous en dire quelques mots ?
Robi était notre frère, le batteur du groupe et l'inspirateur du message de cet album. Positif était son leitmotiv et on souhaite lui rendre hommage et surtout garder son message vivant pour soutenir nos frères et soeurs qui en ont besoin. Il a participé pour une grande part aux arrangements de ce prochain album. Il est avec nous, à jamais, en studio, sur scène et tous les jours.

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio de l'album ?
Cette étape cruciale s'est déroulée en 2 fois. Une 1ère dans le Medoc en août 2019, et une seconde à Grenoble au studio Otoctones Recordz en ce moment même. Fort de ma 1ère expérience avec les musiciens jamaïcains, je privilégie les prises One Shot (une seule prise) qui obligent à être présent et entièrement plongé dans la session, comme dans une transe lors de laquelle aucune erreur n'est permise.

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Positif ?
Pour nous la musique est une médecine quotidienne. On veut juste proposer un traitement contre la morosité, la peur et l'isolement qui menacent notre pays.

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
L'engouement pour ce mode de production, la proximité avec les contributeurs et la véritable histoire collective créée à l'occasion ont eu raison de mes réticences. Nous venons de passer le cap des 50% et sentir un soutien aussi massif ne nous permet pas seulement de financer cet album, mais pose aussi les bases d'une aventure commune avec notre public, que l'on remercie du fond du coeur.

Qu'est ce qui vous a motivé à proposer un album acoustique aux contributeurs ?
Cet album, trop personnel, je n'arrivais pas à me décider à l'enregistrer. Il me fallait passer un cap pour proposer des chansons écrites, composées, arrangées et jouées par moi seul. C'est vraiment l'envie d'offrir tout de suite un album inédit aux contributeurs qui m'a décidé à le sortir pour l'occasion.
Sans ça, je pense qu'il serait resté avec des centaines d'autres chansons, dans un disque dur.

Vous préparez un clip pour le titre Roi argent. Peut-on en savoir plus à ce sujet et quel sera l'univers visuel ?
Nous avons fait appel à une dessinatrice et une animatrice pour réaliser ce clip. Ce sera la 1ère fois que des images d'animation accompagneront une de mes chansons et je suis vraiment excité par ce projet. Ce clip racontera sous forme d'un conte moderne les pièges de notre société et les moyens de s'en libérer, le tout dans un style minimaliste et réaliste.

Des concerts seront-ils programmés et comment ressentez-vous la scène ?
Nous avons déjà des concerts prévus pour l'été 2021 avec par exemple notre présence au festival Plein Les Watts en Suisse. Bien sûr avec les conditions actuelles, comme tous nos confrères, on se concentre sur la production en attendant que le mensonge s'effrite et que l'on puisse à nouveau s'exprimer librement.

Quels souvenirs gardez-vous de votre participation aux castings de la Star Academy ?
De nombreux magnifiques et quelques un plus difficiles. Bien sûr les duos avec Johnny, Elton John, Eddy Mitchel restent dans ma mémoire comme des expériences intenses. La tournée fut aussi un moment extraordinaire pour nous à l'époque avec plus de 100 concerts à travers le monde, au Liban, au Maroc, à Tahiti... Mais bien sûr voir tous ses repères changer et devenir une "star", même pour quelques mois seulement, crée certaines difficultés et pour la plupart des participants, il a fallut quelques années pour reprendre vraiment pied. Heureusement tout ça est bien loin maintenant !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci Divertir et merci aux lecteurs qui écouteront notre musique après ces quelques mots.
Force et Amour.

Merci à Pierre Nesta d'avoir d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Pierre Nesta - Besoin De Lumière

Musique

La Peugeot 308 TCR truste les podiums en Europe La Peugeot 308 TCR truste les podiums en Europe
Victorieux de la première course du meeting de TCR Europe à Monza, avant de terminer d...
  Le single Dali de Claire Gimatt
Claire Gimatt présente son single Dali, inspiré du célèbre peintre et ex...
Le single Dali de Claire Gimatt

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire