Publicité

Pierre Antoine l'album Brouillon

Pierre Antoine raconte et illustre l'amour et le temps. Il arpente différents univers et n'hésite pas à pointer du doigt les petits et gros travers de notre existence. Le piano qu'il fait tantôt valser, swinguer ou murmurer nous emmène dans une chanson française soignée et riche d'émotions.
Pierre Antoine prépare l'album Brouillon.

Pierre Antoine

Quels souvenirs gardez-vous de vos premiers pas en musique lorsque vous étiez enfant ?
Mon grand-père était saxophoniste de fanfare et lorsque j’ai émis le souhait de faire de la musique à mes 6 ans, il m’a dit : « Le solfège mon grand ! Le plus important, c’est le solfège ! »

Pouvez-vous nous présenter votre album - Brouillon - ?
Brouillon est un album composé de 12 chansons que j’interprète en concert depuis bientôt 2 ans.
Tout mon univers y est présent. Mes doutes, mes joies, mes indignations, mon amour.

Comment composez-vous et sur quoi mettrez-vous l'accent pour cet album ?
Je compose mes chansons au piano. C’est mon instrument. Pour cet album, j’ai voulu reproduire le plus fidèlement possible l’ambiance de mes concerts avec des arrangements efficaces qui portent au mieux le sens de mes textes.

Peut-on en savoir plus sur la partie instrumentale ?
Que dire ? Sinon que je suis addict aux musiques entraînantes. (Swing, blues, valse, jazz).

Quelle importance accordez-vous aux textes ?
Dans ma branche, c’est le plus important. C’est mon identité, mon message.

N'avez-vous pas peur d'être un peu "brouillon" pour ce premier album solo ?
Brouillon est une chanson qui parle de choix. Les choix qui nous font. Quoi de mieux comme titre pour un premier album en solo. C’est le début de quelque chose dans toute la beauté de son imperfection.

Que souhaitez-vous transmettre au public avec votre musique ?
De l’émotion. De la réflexion, des rires, des larmes. Un maximum de choses si possible.

Parlez-nous de votre titre La vie est douce...
La vie est douce quand on est maître de ses choix. C’est la liberté.
Je préfère vous la chanter plutôt que vous en parler. Et ça tombe bien, je suis chanteur.

Pourquoi avez-vous réalisé un financement participatif et quel serait l'argument pour vous aider ?
Produire un disque a un coût et je n’ai pas de production. J’ai voulu utiliser le financement participatif pour proposer à mon public de s’impliquer dans cette aventure. C’est important de garder une interaction forte avec ceux qui vous écoutent et qui apprécient votre chanson. Ce disque est fait pour eux.
Nous sommes bientôt arrivés à l’objectif et c’est une belle bouffée de confiance pour la suite.

 Quel sera l'univers visuel de l'album - Brouillon - ?
Le visuel de l’album sera créé par l’artiste MOUNE. Une rencontre exceptionnelle à mon arrivée dans le Tarn. J’apprécie son univers, son regard, ses techniques.
Je n’en dirai pas plus, c’est une surprise ! Mais vous pouvez aller découvrir ses œuvres sur le web.

Avec quel artiste aimeriez-vous faire un duo ?
Ils sont nombreux-se ! J’aurai voulu chanter avec Barbara Weldens.
J’ai eu la chance d’accompagner exceptionnellement MELISSMELL au piano.
Et je crois qu’une chanson avec San Severino, Thomas Fersen, Alexis HK ou Arthur H.
Tu vois, ils sont nombreux !

Une anecdote ou une indiscrétion à nous raconter ?
Mes 3 jours en première partie de François Corbier ! Nous nous sommes promenés tous les deux dans les restos et librairies de Lyon. C’était un homme et un artiste exceptionnel.

Vous avez fait pas mal de théâtre. Est ce que cela vous aide pour votre musique et quelle pièce de théâtre vous a le plus marqué ?
Indéniablement. J’ai appris à vivre sur scène avec le théâtre, à trouver de l'aisance, à parler et à exprimer au mieux ce que je choisis de transmettre.
Je peux te citer un auteur que j’apprécie beaucoup : Rodrigo Garcia.

Comment vous sentez-vous sur scène et avez-vous hâte d'y retourner ?
Je m’y sens excessivement bien et oui oui oui, j’ai hâte d’y retourner ! Chaque fois ! Inutile de préciser que le confinement est une vraie torture.

Quels souvenirs gardez-vous de votre participation aux auditions publiques "Osons" du Bijou à Toulouse ?
Un excellent souvenir ! J’ai passé un moment magique à lire les murs de la loge. Il y a des pépites !
L’accueil merveilleux de toute l’équipe et du public. C’est ce jour-là que j’ai proposé pour la première fois ma chanson Albert qui est devenue le titre d’ouverture de mon concert.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je veux remercier les humains qui ont de l’empathie, de la passion, de l’amour et de l’écoute.
C’est déjà ça !
Prenez soin de tout.

Merci à Pierre Antoine d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

"La vie est douce" / Pierre Antoine (Clip Officiel) 2018

Inscrivez-vous à la newsletter de Divertir !

Recevez gratuitement chaque mois l'actualité culturelle sur votre boite e-mail.

Désinscription possible à tout moment en 1 clic. Vos données ne sont pas cédées ou revendues.

Cliquez ici pour vous inscrire maintenant !

Musique interview

Niandra Lades : l'album You drive my mind Niandra Lades : l'album You drive my mind
Les clermontois de Niandra lades vous dévoilent donc leur prochain album, You drive my mind, ...
  Tissmey : le clip A86
Tissmey frappe fort avec son nouveau clip A86 en featuring avec Marlo !
Tissmey : le clip A86

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire