Publicité

Patrick Jacquemin : son livre C'est fait

Maxime Lopes Par Le jeudi, 07 avril 2022 à 07:44 0

Dans Culturel

Après un premier roman : L’odeur de l’herbe après la pluie, édité par Robert Laffont en 2018 et traduit en 4 langues, Patrick Jacquemin, ancien dirigeant co-fondateur de RueDuCommerce.com, publie C’est fait, un recueil de poèmes saisissants, illustrés de sa main.

Patrick Jacquemin

« RueDuCommerce.com, ses 400 millions de chiffre d’affaires et ses millions de clients, ça c’était fait, mais dans la vie, rien n’était vraiment joué. »

Il dévoile ses tumultes intérieurs avant, pendant et après le succès professionnel. Patrick Jacquemin conte une scolarité calamiteuse puis, rattrapé par la fierté, son ascension vers une certaine idée de la réussite.
Il réalise alors que la prospérité ne lui apporte pas le bonheur escompté. La question est posée sur le sens du chemin parcouru, de la vie, de sa destinée.
Une longue quête qui le mènera vers l’inattendu.
Dans ce recueil, l’entrepreneur poète et philosophe se livre sans pudeur, agrémentant la poésie de 50 illustrations en noir et blanc.

Patrick Jacquemin commence sa vie professionnelle en tant que vendeur d’assurance en porte à porte puis, 16 ans plus tard, crée le site internet RueDuCommerce.com, qui rencontre un grand succès en France. Il met fin à cette aventure en 2011, en cédant l’entreprise.
Aujourd’hui, Patrick Jacquemin se consacre à l’écriture et la protection des animaux sauvages.
Ses droits d’auteur sont reversés au fonds de dotation Animaux Sauvages.

C'est fait
34 poèmes - 50 illustrations

Interview

Pouvez-vous nous présenter votre livre, « C'est fait » ?
C'est fait est un recueil de poèmes qui relate les pensées, croyances, questionnements, tourments qui ont accompagné mon accomplissement professionnel et sa décantation après coup. Il est illustré de dessins en noir et blanc.

Pourquoi proposer des poèmes dans votre ouvrage ?
La poésie m’accompagne depuis l’adolescence. C’est un genre d’écriture spontané, qui transmet beaucoup d’émotions et qui s’est imposé pour conter mon parcours professionnel et mes questions existentielles.

C'est fait est le récit de votre vie. Est-ce qu'il y a un moment de celle-ci qui vous a particulièrement marqué ?
Ma scolarité calamiteuse a été le déclencheur d’émotions intenses, de sentiments parfois noirs qui, même si j’étais plein d’entrain, m’ont laissé peu de repos, et sont réapparus au moment de RueDuCommerce. Cela n’était pas lié à l’activité de l’entreprise qui m’enthousiasmait, me passionnait, mais à d’autres éléments : un divorce difficile, et une affaire judiciaire injuste née de RueDuCommerce, dont je fus finalement relaxé bien longtemps après.

Vous avez eu des périodes difficiles dans votre parcours avant d'avoir été le dirigeant co-fondateur de Rue Du Commerce. Qu'est-ce qui vous rend heureux désormais ?
Ecrire fut salvateur et aujourd’hui, l’amour me rend heureux. J’en parle un peu d’ailleurs à la fin de mon recueil, en attendant le suivant qui y sera consacré.

Que souhaitez-vous apporter aux lecteurs avec votre livre ?
Je souhaite partager des émotions.

Est-il possible de nous parler des dessins qui entrecoupent vos poèmes ?
J’ai fait ces dessins sur ordinateur, au doigt (et non au stylet), car j’avais plus de sensations ainsi. Ils sont en noir et blanc aux traits épais et pour moitié, me représentent tel un pantin articulé pour illustrer mes propos. J’ai eu un vrai plaisir à les réaliser (l’écriture aussi évidemment).

Quel a été le déclic pour écrire C'est fait et que vous apporte personnellement l'écriture ?
C’était un besoin. Je ne voulais pas écrire une autobiographie, et pourtant le thème s’est imposé au même titre que le genre d’écriture poétique. Et au-delà du besoin, l’écriture est un grand plaisir, sans contrainte, même si cela nécessite beaucoup de rigueur.

Pourquoi avoir voulu reverser vos droits d'auteurs à la protection des Animaux Sauvages ?
Je n’écris pas pour gagner de l’argent, mais par passion et plaisir. Offrir mes droits d’auteurs à la protection des animaux est une évidence à partir du moment où j’ai pour ambition de les protéger.

Souhaitez-vous nous dire quelques mots sur votre association de protection des animaux et les actions en cours ?
Je reste modeste sur mes actions qui n’ont pas vocation à me mettre en avant. J’aide ceux qui aident à protéger les animaux sauvages, en France, en Europe et dans une réserve d’un pays d’Afrique en particulier. Il s’agit de protéger des animaux communs de nos campagnes, des mers parfois ou de la savane. Je ne fais pas appel aux dons.

Merci à Patrick Jacquemin d'avoir répondu à notre interview !

interview Livres

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam