Publicité

Parallel Minds : l'album Echoes From Afar

Maxime Lopes Par Le vendredi, 18 mars 2022 à 07:06 0

Dans Culturel

Le groupe Parallel Minds présente l'album Echoes From Afar.

Parallel Minds

Greg : guitare Steph : Chant

Que peut-on savoir sur le groupe Parallel Minds ?
Greg : Nous sommes un groupe de Heavy Thrash Progressif aux influences telles que Symphony X, Iced Earth ou Blind Guardian entre autres. Nous avons 3 albums à notre actif, dont le tout récent Echoes From Afar que nous sommes prêts à défendre sur scène.

Pouvez-vous nous présenter l'album Echoes From Afar et son univers ?
Steph : Plutôt que raler sur le comportement de l'être humain, mon thème de prédilection, on a opté pour quelque chose de plus léger cette fois. On est tous passionés de SF, on a donc sélectionné certaines de nos oeuvres préférées (cinématographiques ou littéraires) pour écrire un album thématique, un peu la manière de ce que fait Lucassen dans Star One. Bon, on ne savait pas qu'il allait sortir un nouvel album en même temps que nous par contre !
Greg : Il s’agit sans conteste de notre album le plus ambitieux à ce jour, tant en terme d’écriture que d’arrangement ou de production. Nous voulions faire en sorte que chaque chanson colle au maximum à l’ambiance de chacune des œuvres qui les ont inspiré, et c’était un sacré challenge car nous voyageons dans des univers assez différents à chaque fois. Cela donne à l’album beaucoup de variété et de couleurs différentes. C’est ce qui le rend intéressant.

Comment composez-vous et en quoi vos esprits travaillent de concert ?
Greg : Nous composons à deux avec Steph. Je m’occupe globalement de la partie musicale et lui écrit tous les textes et les lignes de chant. On fonctionne comme cela depuis les débuts du groupe et l’alchimie que nous avons est toujours aussi solide. On se complète bien. Steph apporte le côté plus direct et intuitif, tandis que je suis plus la face progressive et mélodique du groupe. Ça nous arrive parfois d’être en désaccord sur certaines choses bien sûr, mais on finit toujours par trouver un terrain d’entente et il n’y a aucun problème d’égo. Tout est a service de la musique au final.
Steph : On se connait par coeur avec Greg, c'est mon petit cousin, je l'ai vu naitre ! C'est très itératif entre nous. L'idée de l'un va immédiatement donner une idée à l'autre et vice versa.
Comme on a le même background musical, mais chacun sa spécificité (je suis plus le bourrin du duo ^_^ comme tu l'as compris). On va souvent proposer une idée qui va plaire à l'autre, mais dont il n'aurait pas forcément eu l'idée naturellement. On reste donc dans une ligne directrice qui convient aux deux, mais on arrive à se surprendre.

Quelle importance accordez-vous aux textes de l'album ?
Steph : Pas mal en ce qui me concerne ^_^ Je ne me vois pas chanter des "die die" ou des "baby I miss you so". D'habitude les textes me servent plutôt d'exutoire face à des situations qui me révoltent et qui me touchent. Dans le cas du nouvel album c'était plus dur, car il fallait évoquer l'univers des oeuvres sans paraphraser, sans être trop lourd ni explicite.

Que peut-on savoir de la partie instrumentale ?
Greg : Musicalement, Echoes From Afar est un album très dense, aux multiples facettes et influences. Comme je l’ai évoqué plus haut, il était important de coller aux thèmes que nous avions choisis pour chaque chanson. Il y a toujours les éléments habituels de notre musique, les riffs tranchants, les voix agressives et mélodiques, les refrains accrocheurs, la batterie puissante. Mais nous voulions expérimenter davantage et apporter une touche un peu plus progressive également, notamment avec l’utilisation de mesures plus complexes, des arrangements plus sophistiqués, des passages plus atmosphériques. Ces éléments-là étaient déjà présents sur nos 2 disques précédents, mais à dose homéopathique. Avec cet album, on s’est lâché, et on voulait montrer toute l’étendue de notre registre. Après, c’est venu naturellement, on a pas cherché à complexifier nos titres juste histoire de sonner Prog. C’est juste ainsi qu’on les a conçus.

Parlez nous du titre Feel the force...
Steph : He bien, on voulait que chaque titre soit unique et reflète la couleur de l'oeuvre dont elle traite. Du coupn on avait un plan pour l'album, et le mood de chaque titre déjà défini. Pour Force, qui traite de Star Wars, un titre épique, orchestral et en forme de trilogie s'est imposé de lui même. En plus Eric (batterie) a une petite obsession pour l'univers Star Wars, donc on se voyait mal faire un album SF sans en parler. Je pense qu'il aurait quitté le groupe :-)

Est-il possible de nous parler des enregistrements en studio ?
Steph : Comme tous les groupes de notre stature, on enregistre en mode home studio ce qui nous gagner en soupless et nous évite de dormir sous les ponts :-) Comme on a toutes les compétences techniques requises, c'est le mieux pour nous. Chronophage en revanche, Greg prend 10 ans sur chaque mix...
Greg : Nous sommes totalement auto-produits. Nous avons tout enregistré nous-même. Je me suis occupé du mixage et Audio Animals ont assuré le Mastering. Ça a été un long processus mais nous sommes très heureux du résultat final.

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Echoes From Afar ?
Steph : Un voyage, du rêve. Chaque titre est riche et un trip à part entière. Ecoutez l'album en deux fois si vous le pouvez, les 5 premières puis les 5 suivantes. Cela fait deux gros blocs de 35 minutes, c'est déjà pas mal ^_^
Greg : Un super album de Metal Mélodique. On espère que les auditeurs prendront le temps de s’immerger dans l’album en l’écoutant au calme. On l’a conçu comme un voyage musical épique et émotionnel, presque comme une bande son d’un grand film Hollywoodien.

Quels ont été vos choix sur l'artwork de l'album ?
Steph : En tant que goupe système D, on fait tout nous mêmes. Et quand je dis tout c'est tout :-)
En fait c'est notre bébé et on n'arrive pas à lacher les rennes à quelqu'un d'autre. On a essayé pour celui là de sous traiter la pochette et le mix, mais on a fini par tout gérer comme d'habitude.
Une fois de plus c'est moi qui ai réalisé le visuel, j'aimais bien l'idée de l'être humain, voyageant à travers une sorte de portail. ça traduisait bien l'idée d'évasion de voyage qu'on voulait transmettre. Donc j'ai fait quelques propositions aux gars, et on est rapidement arrivés à ce résultat.

Des concerts sont-ils prévus et que vous procure la scène ?
Steph : Compliqué en ce moment car toutes les affiches repoussés pendant deux ans sont complètes. Mais on a quand même quelques plans pour le début de l'été et la fin d'année. En ce qui concerne la scène, bien sûr on adore ça et on envoie du bois crois moi ^_^ La facette progressive s'estompe pas mal pour laisser place à un côté nettement plus brut et rendre dedans.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Greg : Merci à toi pour l’interview ainsi qu’à tes lecteurs qui ont eu la curiosité de lire cette interview. J’espère que l’album vous plaira. On y a mis tout notre cœur.
Steph : Oui, c'est de loin l'album qui nous a demandé le plus de travail à ce jour, on espère qu'il trouvera écho (haha) auprès des metalheads !

Merci à Parallel Minds d'avoir répondu à notre interview !

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam