Publicité

Par mon nom : l'EP de Nawel Ben Kraïem

Nawel est blonde, méditerranéenne et poétesse. Avec Par mon nom, son premier EP, elle fait entendre la plus métisse et la plus heureuse manière de célébrer la liberté de chanter.

Nawel Ben Kraïem

Pouvez-vous nous présenter votre EP Par mon nom et comment l'avez-vous composé ?
La plupart des titres ont ponctué mes trois dernières années, ils sont nés dans mes petits carnets ou sur mon smartphone au gré de mes expériences, de mes fissures, mais aussi de mes constats sur notre monde et sur ma génération...  Puis j’affinais les mélodies dans ma chambre sur ma guitare avant d'aller en studio travailler avec des réalisateurs pour chercher l'écrin musical et les arrangements qui rassemblent mes influences. Les 7 titres de l’ EP sont un choix de chansons parmi une vingtaine de titres d’un album qui navigue entre l'intime et mon regard sur le monde. Une fois que l’album a été bien avancé et composé à 80 pour cent, j'ai laissé entrer dans mon monde des co-auteurs et co-compositeurs comme Madame-Monsieur, qui sont venus rencontrer et enrichir mon vocabulaire musical :-)

Pourquoi il est nécessaire pour vous de mettre de la poésie dans vos titres ?
Peut être que le fait d’avoir grandi en Tunisie où l’on s'exprime et où l’on pense le monde avec beaucoup de proverbes et de symboles a nourri cet imaginaire poétique. Je crois que c’est aussi ma façon de penser le monde, j’aime les métaphores, je suis sensible au langage des rêves, et j’aime que l’auditeur ait la place de s’approprier le sens d’une chanson, la poésie permettant que le message reste « ouvert »... Imagé.

En quoi est ce important de rapprocher les deux rives de la méditerranée dans vos textes ?
Le va et vient entre mes deux cultures fait partie de mon identité et de mon vécu et ça se traduit naturellement dans mes textes et dans ma musique.

C'est quelque chose nécessaire pour vous d'avoir des textes forts ?
Je vous remercie si vous les trouvez « fort » :-) De mon côté j’ essaie juste qu' ils soient le plus sincères et inspirés que possibles.

Peut-on en savoir plus sur le titre Mer promise ?
C'est une chanson qui raconte un départ vers un ailleurs réel, géographique, ou vers un ailleurs rêvé, fantasmé.
Je m'y adresse à cette génération née dans un monde chaotique, qui porte en elle la puissance de se mettre en marche et de le réinventer.
J’essaie d’y faire une place à cette petite voix qui guide les départs et les promesses...

Pourquoi avoir choisi le titre Par mon nom pour appeler cet EP ?
Mon nom est un nom de femme, d’origine nord-africaine, que je porte ici, en France. C’est mon point de départ et c’est à travers cette identité que je perçois le monde. Pour moi écrire des chansons c’est partir de soi, se questionner, pour essayer peut être dans un second temps, de se déplacer un peu, de « jouer », de sortir de soi, pour aller vers l’autre et vers le monde.

Des clips seront-ils prévus pour Par mon nom ?
Bien sûr ! Etant sensible aux images, aux atmosphères pour traduire les émotions, j’ ai des idées de clip qui surgissent quasiment sur chaque chanson :-) j’espère en réaliser un maximum pour porter Par mon nom.

Aurez-vous l'occasion de donner des concerts prochainement et comment ressentez-vous la scène ?
Oui la scène est très importante pour moi et je vais avoir la chance de défendre cet EP à travers une partie de la tournée des Zenith de Slimane dans plusieurs villes de France (Marseille, Bordaux, Lyon, Toulouse, etc.) et aussi sur des dates en Belgique et à Paris. 

Ca vous ferrait plaisir de défendre cet EP également en Tunisie, où vous avez vos origines ?
Oui évidemment ça me tient à coeur. Je garde un pied en Tunisie où j’ essaie de faire un maximum de projets : j’y étais très récemment pour participer à l’organisation du festival chouftonna (un festival porté par des femmes pour des artistes femmes), j’y avais fait une petite tournée au printemps dernier pour annoncer mon album et j’espère y retourner pour faire découvrir mon EP !

Quel souvenir gardez-vous de l'album Méditerranéennes auquel vous avez participé ?
Un excellent souvenir : c’était d’ abord une expérience humaine et collective qui m’a permis de faire des rencontres fortes. Ca m’a aussi permis de me confronter à l’exercice de l’interprète, d’explorer des chansons populaires, et de découvrir une autre facette du monde de la musique. Sans ce projet je n’aurais peut être pas rencontrer ma maison de disque, ce n’est pas rien !

Que souhaitez- vous dire pour terminer ?
Merci pour vos questions ! Bonne lecture et bonne écoute à vos lecteurs !

Merci à Nawel Ben Kraïem d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Musique interview

Sôra : le single Sakura Sôra : le single Sakura
Ce premier single pénétrant de Sôra, mêle rêves et désirs dan...
  McFly & Carlito : Le dictionnaire moderne
McFly & Carlito viennent de sortir leur dictionnaire moderne en version physique et numér...
McFly & Carlito : Le dictionnaire moderne

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire