Publicité

Oze prépare son premier EP

Maxime Lopes Par Le dimanche, 06 décembre 2020 à 22:16 0

Dans Culturel

Oze est auteure, compositrice et interprète. Elle prépare son premier EP éponyme avec l'aide des internautes.

Oze

Crédit visuel Tic&Tac pictures

Pouvez-vous nous présenter votre premier EP ?
Mon premier EP regroupe les cinq chansons que j’ai écrite ces 2 dernières années. Il me tient énormément à cœur, car c’est le premier, mais également, car il raconte mes rêves et mes tracas, donc il est très personnel. J’ai hâte qu’il voit le jour. J’ai choisi qu’il soit éponyme, c’est-à-dire qu’il se nomme comme mon nom : « OZE »

Comment composez-vous et quelles sont vos influences ?
Je compose d’abord au piano puis je passe sur mon ordinateur avec des machines plus électroniques pour orchestrer le tout. En ce qui concerne le texte, j’ai toujours été inspiré par des artistes capable de nous raconter des histoires fortes. J’ai retrouvé ça dans le rap avec Diam’s et Orelsan par exemple, dans la chanson française avec Stromae, M, Pomme et tellement d’autres. Et même dans certaines comédies musicales comme Starmania et Emilie jolie.
Je laisse souvent mûrir assez longtemps un sujet et ensuite, je couche toutes ces idées sur le papier.

Est-il possible de nous parler de la partie instrumentale ?
J’ai découvert la MAO (musique assistée par ordinateur) il y a deux ans, au moment où je cherchais le moyen d’instrumentaliser mes chansons à bas coût. Au-delà du fait de tout pouvoir faire seule, j’ai découvert un moyen de créativité infini puisqu’il est possible de découvrir de nouveaux sons et d’expérimenter de nouvelles rythmiques tous les jours. Je ne suis pas encore professionnelle dans la matière, c’est pour quoi, je confie mes chansons à des beatmakers et ingénieurs sons pour finir ce travail, mixer et masteriser.

Peut-on en savoir plus sur le titre Ceci n'est pas une chanson d'amour ?
C’est un titre que j’ai écrit en tombant amoureuse. N’ayant jamais écrit de chanson d’amour, j’étais comme désemparé et pourtant, j’avais tellement envie de raconter à quel point ça peut être fort et beau, mais également difficile à assumer. Il y a une phrase dedans qui dit : « Alors Léon Tolstoï avait-il raison, lorsqu’il disant « les gens heureux n’ont pas d’histoire ? » » C’est pour dire qu’être amoureuse m’a provoqué un énorme syndrome de la page blanche. Vous l’aurez compris, c’est absolument une chanson d’amour, mais ce titre m’a permis de prendre un peu de distance avec le sujet et surtout de me remettre à écrire !

Comment imaginez-vous le clip que vous préparez pour ce titre ?
J’accorde énormément d’importance au mouvement donc il y aura des danseurs. Je suis en train de trouver un lieu vaste et surtout de travailler sur les couleurs pour donner un immense dynamisme au clip.
Ce premier clip va être joyeux. Il va montrer des corps qui se mêlent et avancent ensemble. Tout est encore à définir plus précisément, et ça va évoluer en fonction de l’équipe qui m’entourera.

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
C’est un moment aussi agréable que très difficile. On cherche à la fois à faire la meilleure prise, car l’enjeu est gros et le moment est court donc c’est assez stressant. Mais c’est aussi extrêmement jubilatoire de commencer à entendre un produit final. J’ai eu la chance de commencer ce travail avec des amis bienveillants donc c’est vraiment un bon souvenir.

Qu'est-ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
Je suis née dans une famille d’entrepreneurs qui m’a toujours encouragé à me mettre en action pour arriver à réaliser de grandes choses. Après avoir fait un business plan structuré, j’ai vu combien ce projet allait me coûter et combien il me manquait alors j’ai créé cette campagne pour pouvoir accomplir mon projet. De plus, c’est un moyen génial de rassembler les gens autour du projet, et de les tenir informés des avancées.

Que souhaitez-vous transmettre au public avec votre musique ?
Déjà énormément de joie, car ce sont des chansons dansantes, puis s’il s’identifie à certains textes et qu’ils les touchent alors le pari sera réussi.

Souhaitez-vous nous parler de la pochette du disque ?
On a trouvé un super endroit avec Juliette Renard la photographe. J’avais envie de couleurs lumineuses et d’une sorte d’avancer vers l’auditeur, car il s’appelle quand même OZE. Et cette photo a été prise en plein fou-rire ce qui me représente bien.

Espérez-vous faire un concert de sortie et en quoi, la scène est-elle importante pour vous ?
Bien sûr, la scène c’est la consécration, c’est un moyen d’expression hors du commun et c’est la rencontre avec son public aussi. J’aimerais bien faire un concert de sortie suite à une semaine de résidence par exemple.

Vous baignez dans le spectacle depuis votre enfance. Quelle importance accordez-vous à la mise en scène ?
J’ai eu la chance de voir des centaines de spectacles, de ballets et de concerts. J’accorde énormément d’importance à la mise en scène, c’est ce qui créé une certaine narration et permet de créer des émotions en éveillant tous nos sens.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Si vous avez envie d’écouter ma musique et de la partager c’est par ici :
Ma chaîne Youtube
Ma page Instagram.
Ma campagne de financement participatif se fini dans 58 jours. Si vous avez envie de m’aider à poursuivre mes rêves vous pouvez aller faire un tour ici.

Merci à Oze d'avoir répondu à notre interview !
Suivez son actualité sur Facebook.

OZE - Ose (Lyric video)

interview Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam