Publicité

Overstrange Mood : leur futur album Wich Way

Notez le 15 mars 2019 dans vos agendas. Overstrange Mood vous proposera son nouvel album Which way accompagné d'un véritable show lors de la release party à Poitiers. En attendant, le groupe nous présente l'album Which way !

Overstrange mood

Pouvez-vous nous présenter votre album Which way ? et son univers ?
Which way interroge sur le libre arbitre et les choix qu’on peut faire. Dans nos vies, différents chemins s’offrent à nous, et en quelque sorte, la morale est “Believe in your own rules”, ou littéralement, croyez en vos propres règles.
Les titres de l’album se suivent dans leurs compositions ainsi que leurs paroles.
Leurs différentes humeurs se déclinent sous plusieurs dualités : Croire, ou ne pas croire.
Vivre ou mourir. Sombrer dans la folie ou rester sain d’esprit. Se résigner ou se battre. Et enfin le jour et son soleil chaud et apaisant, ou la nuit et sa lune froide oppressante. Chacun pourra se faire son interprétation de ces morceaux comme il le souhaitera et choisira son chemin à travers les méandres de notre musique.

Comment avez-vous travaillé au niveau du groupe pour composer cet album ?
Tout d’abord, Zodd Mood (guitare Voix) compose la base des riffs des morceaux en réfléchissant à un thème ou une émotion particulière, ce qui donne déjà une sorte de ligne directrice pour les futures paroles. Puis nous assemblons ces riffs ensemble en répétition.
Pour créer une ambiance originale, nous travaillons beaucoup sur les sonorités que nous choisissons. Nous prêtons une attention particulière aux nuances pour passer d’ambiances calmes mélodiques et douces à l’oreille, à d’autres violentes, acérées et progressives.
Ensuite, nous enregistrons directement une pré-production du morceau pour nous faire une idée de la pertinence de ce que l’on veut transmettre comme émotions. Et enfin, Zodd écrit les paroles pour qu’elles trouvent leur place au mieux dans les morceaux.

Quelle importance accordez-vous à la partie instrumentale ?
Pour nous elle est capitale. On peut tout raconter sans paroles même si on en a ! La formation du groupe permet ce parti prit car Zodd (compositeur, guitariste et chanteur) place sa voix “quand il le faut” afin d’appuyer certains riffs et propos.
Cela permet de jouer intégralement sur la musicalité et les timbres des instruments et leur multiples effets générés sont là pour servir ce propos.

Parlez nous du titre Trial drugs...
Le titre signifie “essai clinique”, mais pour ce titre ça ressemble beaucoup à un 1er essai d’une nouvelle drogue fortement psychotrope...
Il s’agit d’un morceau qui narre les effets secondaires de cette drogue, où le personnage essaye d’échapper à sa transformation en pomme ! Quel chemin choisir ? Sombrer dans la folie ou rester sain d’esprit ?
Pour appuyer le propos nous nous sommes servis de répliques de scènes mythiques de Las Vegas Parano, grande épopée de la drogue à la fin des sixties. Tous ces ingrédients permettent d’intensifier les humeurs et la folie dont est victime le protagoniste qui se trouve être un cobaye malgré lui.

Les titres de l'album Which way ? seront longs pour la plupart d'entre eux ; qu'est ce qui vous plaît dans une telle durée ?
La longue durée des morceaux permet une immersion douce et concrète.
Nous avons surtout voulu travailler sur l’évolution de nos riffs pour chaque morceaux sans se préoccuper de la longueur. Il s’agissait en priorité pour nous de construire un album cohérent dans son ensemble. Nous nous sommes surtout focalisés sur l’originalité harmonique et rythmique ainsi que les détails des transitions et des ambiances. En effet il ne faut pas oublier que la musique, à l’instar du cinéma, est un “art du raccord”.
Pour ces raisons, Il serait très difficile pour nous de composer un morceau d’une durée “format radio” classique de 3 ou 4 minutes.

Peut-on en savoir plus sur votre passage en studio ?
L’album est à 100% produit dans les studios de Z-lab (Prises de son / Mixage / Mastering).
Nous avions en amont préparé une pré-production se rapprochant du produit final recherché.
Les prises batteries ont été effectuées chez notre batteur Pablo en Juillet dernier.
Pour le reste des prises nous avons recentré ça sur décembre avec Z-Lab pour enchaîner efficacement sur le mixage et le mastering afin d’avoir un produit fini dans les temps pour notre release party au Confort moderne le 15 mars 2019.

On retrouve également un interlude sur l'album, est-il possible d'en savoir plus à son sujet ?
Il s’agit d’un mantra hypnotique sensé persuader l’auditeur de nous croire.
Ce morceau intermédiaire qui est marqué par les restes de gueule de bois du titre précédent Trial Drug tout en annonçant le suivant I rape Your Light La dimension étrange de cette interlude réside dans le fait que certaines paroles du morceau I rape your light ont été mixés en reverse. C’est un pur produit studio avec uniquement des guitares et des voix enregistrées par Zodd.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et quel serait l'argument pour convaincre de vous aider ?
Entre 2015 et 2017 nous avons tourné à travers la France. Au cours des 2 dernières années, nous avons tout misé sur la progression de notre style pour lui donner cohérence et originalité. Nous avons déjà énormément investi de notre temps et bien évidemment financièrement pour que le son et l’aspect visuel nous correspondent.
Le financement participatif mis en place va nous permettre de finaliser la production de l’album en comptant le pressage, les éléments scéniques et le merchandising.

Vous pouvez soutenir l'album Which way d'Overstrange Mood sur Ulule.

 

Plusieurs partenaires et associations viennent aider le groupe, notamment sur le plan technique ; en quoi est-ce important pour vous ?
Nous sommes en fait à l’origine de la création de Morphazik et aujourd’hui cette structure comme les autres avec lesquelles on travaille sont essentiels dans le développement des groupes. L’échange de réseau et les conseils qu’on se transmet font partie de ces choses que l’on développe. A l’heure actuelle, nous ne faisons aucune distinction entre le groupe et l’association, nous pensons tout de manière collective car dans le paysage musical difficile en France, le partenariat représente l’avenir du milieu.

Les arbres semblent très présents dans l'univers visuel d'Overstrange Mood, pourquoi ?
Oui les arbres ont une dimension particulière dans notre univers mais pas que... Les visages nous tiennent également à coeur.
Il s’agit de rappeler l’essence même de la vie tout en en narrant les dilemmes qu’elle provoque en mettant particulièrement l’accent sur une des plus fortes dualités, l’opposition entre la nature et l’industrie. De quel côté de l’arbre passerez-vous ?

Peut-on en savoir plus sur l'artwork réalisé par Ani Artworks ?
Nous avons repéré Ani Artworks et son univers lors de la conception de la pochette du premier album de l’excellent groupe Soundcrawler de Périgueux avec qui nous avions partagé l’affiche.
La dimension surréaliste et abstraite de son univers graphique nous a tout de suite saisi.
La pochette qu’elle nous a concocté a quelque chose de puissant notamment sur la multiplicité interprétative. Il s’agit d’un élément lié à notre vision musicale et artistique en général.
Elle a été à notre écoute durant toute la conception de l’aspect visuel de l’album. C’est également elle qui nous a préparé le poster avec l’arbre qui sera prochainement disponible à chaque concert.
Cette artiste Biélorusse est vraiment talentueuse et son travail est de plus en plus plébiscitée par les groupes Français.

Réfléchissez-vous à des clips et comment les voyez-vous ?
Ronan Le Tiner, référent du pôle vidéo de Morphazik, nous a récemment préparé le teaser officiel de l’album qui est un avant-propos de ce qui sera présenté au Confort moderne.
Nous pensons poursuivre l’aventure visuelle avec lui dans le cadre d’un clip/court métrage en mettant en lumière un de nos long morceau.

Une indiscrétion à nous donner sur Which way ?
Notre ancien batteur Flo n’a malheureusement pas eu assez de disponibilité pour poursuivre l’aventure avec nous pour l’enregistrement de cet album. Pablo est donc arrivé dans le projet et a su enregistrer les morceaux en quelques mois. Son arrivée nous a incité à réarranger les morceaux en grande partie. Très belle performance de sa part !

Vous serez en concert le 15 mars prochain au Confort Moderne de Poitiers. Hâte de présenter votre nouvel album au public et leur réserverez-vous des surprises ?
Bien sûr, on a hâte d’en découdre ! L’album sera présenté dans l’ordre qu’il figure sur le cd.
Hormis la surprise de la prestation visuelle prévue, ce sera surtout l’occasion de découvrir notre musique sur une grande scène telle que celle-ci.
Nous serons en résidence pendant 2 jours au Confort Moderne pour que nos techniciens et nous-mêmes puissions préparer au mieux le show.

Je crois que toute une prestation vidéo est prévue pour le concert, peut-on en savoir plus sur cette mise en scène ?
Comme évoqué précédemment Ronan Le Tinier est notre technicien vidéo pour le groupe et pour notre association Morphazik. Pour le concert, il utilisera la technique du mapping pour façonner un show visuel sur 3 écrans. Il utilisera un subtil mélange de programmation visuelle et d’improvisation sur notre set. C’est donc une demi-surprise mais nous espérons que toute cette préparation surprendra et marquera les esprits.

Comment ressentez-vous la scène et en quoi est-ce intéressant pour vous de la partager avec d'autres artistes ; comme ce sera le cas avec Pogo Car Crash Control ?
Nous accordons vraiment une part indispensable à la scène. Nous avons tous les 4 une certaine expérience de ces moments là.
Partager la scène avec POGO est une mini consécration car il s’agit d’un groupe que Marco connait très bien, pour les avoir vu répéter dans leur chambre en région parisienne il y a quelques années. Ce groupe fait parti des pépites du paysage rock français auquel on peut ajouter Lysistrata, les Psychotics Monks ou Johnny Mafia qui explosent tour à tour.
Cette soirée sera un grand moment de partage et nous allons tout faire pour inciter un maximum de personnes à partager cette fête.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Nous tenons particulièrement à remercier nos hommes de l’ombre et compagnons de route : Matis, notre technicien son. Ronan le Tinier notre technicien vidéo. Julien Kors, notre photographe. Guillaume Tellier et GTL, notre luthier. Et bien sûr nous remercions toutes les personnes qui nous suivent et nous supportent depuis ces dernières années.
Vous pourrez écouter Which Way sur de nombreuses plateformes de streaming comme Deezer ou Spotify dès le 15 mars. Bien entendu, on vous attend à notre Release Party à cette même date pour découvrir notre univers.
Et surtout, croyez en vous et en vos propres règles !

Merci à Overstrange Mood d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Official teaser OSM, Which Way?

Tracklist Which Way d'Overstrange Mood

  1. Usual Believes
  2. Last trip
  3. Trial Drugs
  4. Believe me (Interlude)
  5. I rape Your Light
  6. Fade to dusk

interview Musique

Trank : le single Undress to Kill Trank : le single Undress to Kill
Actif depuis 2016, Trank est un groupe de rock indépendant Français, qui mê...
  Eros Totem présente son 1er album
Eros Totem passe à la vitesse supérieure en enregistrant son premier album rock. D&eac...
Eros Totem présente son 1er album

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire