Publicité

Outed : l'album La matrice du chaos

Maxime Lopes Par Le vendredi, 07 mai 2021 à 08:54 0

Dans Culturel

La matrice du chaos est le premier album d'Outed. On place OUTED au croisement de la grande famille de la musique française, là où on trouve Gainsbourg/Birkin, Alain Bashung, Dominique A, Jacques Higelin... Et de la scène actuelle, celle qui mélangent les styles musicaux. Cet album a été produit par Sébastien Hoog.

Outed - Matrice du chaos

Comment s'est formé le duo ?
Ensemble depuis pas mal d’année "à la Ville", notre duo musical s’est formé en 2019 suite à une discussion autour d’Egocentriques qui était déjà pressentit comme l’un des premiers single de ce nouvel album. Tout est parti de là et de cette envie de faire les choses ensemble, de prendre du plaisir comme nous essayons de le faire à chaque fois. Et puis les premiers retours nous ont encouragés à poursuivre dans cette démarche ;o) Nous avons toujours collaboré sur nos projets mais là, l’envie de le faire à deux à pris le dessus.

Pouvez-vous nous présenter votre premier album La matrice du chaos ?
C’est un album qui raconte une histoire dans laquelle nous partageons pas mal de nos vies, nos états d’âmes, nos visions, nos rêves, nos amours et nos envies. C’est pour nous un moyen de sortir de la grisaille et de la situation et de ce monde où certaines valeurs se sont perdues, ceci en mettant en avant nos ressources profondes. Tout cela, pour retrouver une forme d’harmonie et surtout, dans le but principal de provoquer l’échange et la communication, seules choses qui ont vraiment du sens et qui nous permettront de sortir de tout cela la tête haute !

Quelles ont été vos sources d'inspirations et certains évènements réels se retrouvent-ils dans vos compositions ?
Les sources d’inspirations sont multiples. Je suis un grand observateur du monde qui m’entoure et je suis capable d’accrocher au moindre détail. Nos filles, nos chats en font partie mais aussi l’actualité du monde qui nous entoure. Des fois, simplement un petit truc du quotidien peut générer quelques paroles, puis une chanson au final comme pour interférences. Et puis souvent, c’est un trop plein par rapport à une situation ou un événement, le besoin « que cela sorte », que cela déborde avant de nous submerger. Bizarrement, pour certains titres, on pourrait croire à une forme d’opportunisme quant à la situation actuelle mais tous les titres ont été écrit avant l’arrivée du Covid et de la période que nous vivons depuis près de 2 ans maintenant…
A noter qu’un titre est écrit par Régis Reymann, « Indécence ». Il y raconte en alexandrins une longue descente aux enfers teintée d’alcool : "je fais en douze syllabes, synthèse de mon crédo ».

Quelle importance accordez-vous aux textes ?
Le texte est le moyen de communiquer et d’échanger. Il tient donc une place prépondérante dans notre musique. Et puis, encore une fois, c’est un besoin et un mode d’expression que je ne veux, ni ne peut, réprimer...

Qu'avez-vous souhaité mettre en avant sur la partie instrumentale ?
Déjà, nous avions envie de faire la musique qu’on aime et celle qu’on a envie d’écouter. Et, comme nous aimons la musique au sens large et que nos influences sont multiples, nous piochons au besoin et en fonction du sujet dans l’univers qui correspond le mieux à la chanson. C’est aussi cela la "Matrice du chaos", ou comment faire tenir un truc debout et le rendre cohérent avec des choses qui ne le sont pas forcément dès la première écoute.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
Nous avons enregistré les 12 titres dans le studio de Cédric Machi, qui est aussi à la batterie sur toutes ces chansons. L’enregistrement s’est déroulé sur près d'un an et demi et la qualité de l’accueil et du travail de Cédric est un des atouts de ce projet. Jamais nous n’avons ressenti la pression ni la critique négative. Il a toujours su être à la fois franc et sincère et c’est la seule chose qui compte. Puis, mi-2020, nous avons décidé avec Dominique Marie, notre manager, et notre éditeur Chancy Publishing, de confier la réalisation finale à Sébastien Hoog. Nous ne nous connaissions pas auparavant et malgré le fait que nous avons travaillé intégralement à distance, c’est une expérience qui a été très enrichissante et un plaisir réel. C’est un grand professionnel avec du coeur et de la profondeur. Il a su nous comprendre et nous accompagner d’une manière que nous n’osions imaginer, un vrai bonheur !

Parlez-nous du titre Egocentriques et de son clip...
Comme évoqué au début, « Egocentriques » est une chanson écrite en 2018 et pressentie comme single depuis longtemps. Le clip a été réalisé par Mariano Epelbaum, animateur de talent, pour Pixar notamment. Nous sommes grand fan d’animation depuis toujours et rien de tel pour représenter, de manière un peu décalée les origines de l’homme et peut-être sa fin aussi. C’est une chanson coup de poing qui pourrait s’apparenter à un cri ou un juron lancé en l’air ! Un espèce de « Putain de bordel de merde » qui n’aurait que, comme seul objectif, de réveiller les consciences et de provoquer chez la personne qui écoute une envie de réagir et de se dire qu'il faut que les choses changent pour la planète et tous les animaux qui la peuple... Nous y compris...

Quels ont été vos choix sur l'artwork de l'album La matrice du chaos ?
Le choix de la pochette a été un challenge pendant longtemps jusqu’au moment où nous avons vu la lumière ;o) Il y a eu de nombreux essais et de nombreuses pistes explorées car pour nous le visuel, que ce soit en terme de vidéo, d’ambiance en scène ou de pochette, cela fait intégralement partie de l’ensemble du processus créatif et cela forme un tout. Et puis nous en avons discuté avec Jean-Christophe Przybylski, un ami de longue date et son tableau « Multifaces » nous a percuté dès que nous l’avons découvert. Il est complètement adapté à notre discours et représente la parfaite illustration du propos et de la thématique.

Une indiscrétion à nous donner sur La matrice du chaos ?
Pas vraiment d’indiscrétion mais plutôt un petit jeu autour du titre Indécence… Saurez-vous trouver les 33 noms d'alcools qui ponctuent cette chanson ? Et sans regarder les paroles présentent sur le site, sinon ce n’est pas du jeu ;o)

Espérez-vous pouvoir sortir du chaos pour pouvoir présenter cet album au public lors d'un concert ? 
Nous travaillons activement à la finalisation d’une tournée et faisons en sorte de pouvoir jouer un maximum partout où c’est possible. Notre objectif est d’être sur scène partout où le public sera présent pour passer une bonne soirée ensemble !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Nous espérons que les gens auront la curiosité de se laisser tenter par l’achat de notre album pour qu’il puisse y en avoir d’autres !! et qu’ils vont se précipiter en masse voir des concerts et des spectacles dès la fin de toute cette histoire ;o) Vivement !

Merci à Outed d'avoir répondu à notre interview !
Suivez leur actualité sur Facebook.

OUTED Egocentriques [Clip Officiel] - EN, D, IT, SP subtitles

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam