Publicité

Oppidum présente l'EP Vignemale

Maxime Lopes Par Le vendredi, 22 juillet 2022 à 08:22 0

Dans Culturel

Oppidum sort son nouvel EP orienté downtempo et electronica : Vignemale. Vignemale, c'est l'histoire d'un trek de cinq jours, à la rencontre d'un des plus hauts sommets des Pyrénées.

Oppidum - Vignemale

Les ambiances captées pendant le trek fusionnent avec les instruments acoustiques pour former un voyage sonore évoquant l’inquiétude, la fatigue, l’espoir et l’enthousiasme.

D'où vient votre passion pour la musique ?
J'ai grandi avec Kate Bush, Radiohead et Moby dans les oreilles. Après avoir appris le saxophone et la guitare à l'école de musique, j'ai rapidement commencé à m'enregistrer et je me suis rendu compte qu'il était possible de faire beaucoup de choses avec un ordinateur ! De là est née ma passion pour créer des univers musicaux en partant de zéro avec des accords de guitare, des mélodies, des bruits...

Pouvez-vous nous présenter l'EP Vignemale et son univers ?
De manière générale, je conçois chaque projet comme une bande originale, avec un début et une fin. Pour cet EP, j'ai voulu raconter l'histoire d'un trek de cinq jours, à la rencontre du Vignemale, l'un des plus hauts sommets des Pyrénées. Chaque morceau illustre un moment du voyage et des émotions associées. Par exemple, dans "Le refuge", on entend l'orage gronder à l'extérieur et une atmosphère mystérieuse s'installe car on ne sait pas ce qui nous attend le lendemain...

Pourquoi avoir voulu raconter l'histoire d'un trek dans cet EP ?
Essayer de retranscrire en musique les souvenirs de cette belle expérience entre copains était un défi intéressant.

Dans quelles conditions avez-vous composé l'EP Vignemale ?
Dans un premier temps, j'ai capté des ambiances et des bruits en montagne avec un enregistreur (orage, ruissellement de l'eau, cloches). En rentrant, j'ai pris des notes sur chaque étape du trek puis j'ai passé beaucoup de temps dans mon home studio à enregistrer des maquettes pour donner forme au récit. Le livre Les Huit Montagnes de l'auteur italien Paolo Cognetti m'a aussi beaucoup inspiré.

Sur le plan personnel, comment avez-vous vécu ce trek dans les Pyrénées ?
J'adore marcher en groupe car cela permet d'être dans ses pensées mais aussi de partager ses impressions et difficultés. Dans l'itinérance, on ne revient jamais au même endroit et on profite davantage du parcours et des étapes. C'est aussi l'occasion de prendre le temps et d'apprécier les distances différemment.

Quels ont été vos choix sur le plan instrumental ?
Pour accentuer la cohérence entre les morceaux, j'ai choisi de me limiter en travaillant principalement avec un Microkorg, une guitare, un ukulélé, un kalimba, un djembé et une boîte à rythme. J'ai voulu créer un dialogue entre les instruments acoustiques et les sons plus électroniques. Les mélodies, qui s'installent progressivement dans chaque morceau, sont le fil conducteur de l'EP. Le rythme, plutôt lent, invite à la méditation.

Parlez-nous du titre Murmuration...
Plutôt insouciant avec sa mélodie de ukulélé et sa rythmique inspirée de la Cumbia, il fait référence aux regroupements d'oiseaux qui forment des nuées incroyables. Dans l'histoire, il symbolise les retrouvailles de huit copains avant de démarrer l'ascension.

Souhaitez-vous nous parler de la partie enregistrement en studio de cet opus ?
Comme pour mes précédents projets, j'ai enregistré tous les instruments dans mon home studio et j'ai utilisé les bruits captés en montagne pour ajouter un côté organique aux percussions (bruits de pas, grillons et craquements de branches). J'ai également utilisé un enregistreur cassette pour ajouter du grain et déformer les nappes de synthé. L'ensemble a été finalisé avec Benjamin Mathieu (Road Studio) pendant la phase de mastering.

Que souhaitez-vous transmettre au public avec l'EP Vignemale ?
Le projet a été créé à partir d'une expérience personnelle mais l'idée est que chacun puisse s'approprier les morceaux et se projeter des images en tête. L'EP a pour objectif de faire voyager et invite à ralentir.

Quels ont été vos choix pour l'artwork de l'EP ?
Je suis parti randonner avec mon appareil photo et une première idée d'artwork en tête. En rentrant, j'ai choisi la photographie qui correspondait le mieux au projet : la prairie au pied de la face Nord du Vignemale, la neige et la roche du pic sans montrer le sommet.

Des concerts sont-ils prévus ?
Je n'ai pas de dates à annoncer pour le moment mais j'ai hâte de présenter mes nouveaux morceaux en live à Bordeaux ou ailleurs dès l'automne !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à Divertir de m'avoir donné l'occasion de présenter ce nouveau projet et merci à tous ceux qui me suivent à chaque sortie !

Merci à Oppidum d'avoir répondu à notre interview !

A propos d'oppidum

Fasciné par les grands espaces et leurs horizons, oppidum construit des tracks Downtempo teintés d’Electronica avec des enregistrements d’ambiances et des instruments acoustiques.

Chaque projet est une histoire. Les ambiances vaporeuses et les ritournelles hypnotiques s’invitent au voyage sonore permettant de s’évader du quotidien. Ses morceaux organiques sont inspirés des productions de Tor, Xique-Xique et il:lo.

Après deux EP sortis sur le label lillois Enlace Records, oppidum présente son nouveau projet autoproduit Vignemale.

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam