Publicité

O Lake dévoile l'album Gerry

Rédaction Divertir Par Le vendredi, 04 juin 2021 à 08:58 0

Dans Culturel

Le nouvel album d'Ô Lake s'intitule Gerry et est librement inspiré du film éponyme du réalisateur Gus Van Sant.

Ô Lake - Gerry

D'où vient votre passion pour la musique ?
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été attiré par la musique et les émotions qu'elle pouvait susciter. La passion est venue progressivement en découvrant l'étendue de ses possibilités et de son pouvoir. Aujourd'hui encore, il n'y a pas d'endroit où je me sente mieux qu'en studio ou derrière un instrument de musique.

Pouvez-vous nous présenter votre album Gerry ?
Gerry est un album inspiré par le film éponyme du réalisateur américain Gus Van Sant. C'est, en quelque sorte, une nouvelle bande-son, une relecture musicale et personnelle du film.

C'est en regardant un film de Gus Van Sant que vous est venu l'idée de l'album Gerry. Quel lien occupe la musique et le cinéma pour vous ?
La musique et l'image ont toujours été pour moi indissociables. Et les deux occupent un très grande place dans ma vie. Adolescent, je rêvais de faire carrière dans le cinéma. Je souhaitais plus que tout pouvoir raconter des histoires. Finalement, je me suis rendu compte que je pouvais tout aussi bien le faire en musique.

Est-ce qu'il y a quelque chose dans le film qui vous a particulièrement marqué, inspiré voir transcendé ?
Le film entier est, pour moi, un pur chef d'oeuvre. Le parti-pris expérimental du réalisateur, la lenteur du film, sa poésie mais aussi le fait que l'histoire soit libre d'interprétation. Tout cela m'a beaucoup séduit. Sans parler du fait que le film laisse beaucoup d'espace à la création musicale. Les plans sont longs, et souvent silencieux ; ils permettent vraiment de s'exprimer musicalement.

Quels ont été vos choix sur le plan instrumental pour cet album ?
Ce sont plutôt les instruments que j'utilise habituellement qui ont dicté le choix du film. Le piano, les cordes et les synthétiseurs sont mes instruments de prédilection quand je compose. Ils impliquent une sorte de mélancolie. Il me fallait donc choisir un film qui pouvait correspondre à l'ambiance de ces instruments, mais aussi au style musical de Ô Lake. Gerry s'est imposé très naturellement.

Du fait que l'album est inspiré d'un film, est-ce que cela nécessite une approche particulière ou des adaptations par rapport à un album plus "classique" ?
Je pense qu'il faut considérer cet album plus comme une BO de film qu'un album « classique ».
Les morceaux ont été composés en fonction de l'image et de l'ambiance du film, mais aussi en fonction de la durée des plans et des séquences. La liberté n'est pas tout à fait la même que sur un album classique, où tout est possible.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
J'ai la chance d'avoir mon propre studio à la maison. Je peux enregistrer quand je veux, refaire les prises autant de fois que je le veux, sans pression. C'est un vrai confort de travail.

Parlez nous du titre Lost...
Lost, le premier single extrait de l'album, est un morceau qui me tient particulièrement à cœur. Il illustre une des plus belles séquences du film. Une des plus longues aussi. C'est un morceau lent qui, sur l'album, s'étend sur près de 10 minutes. Il débute par une partie de piano épurée et se pare progressivement d'arrangements subtils qui emportent le morceau vers une sorte de transe mélancolique.
Pour en faire un single, j'ai du le raccourcir de plusieurs minutes tout en gardant l'essence même du morceau.

Que souhaitez-vous proposer au public avec l'album Gerry ?
C'est à la fois une bande-son et un album. Le disque peut s'écouter seul, mais nous proposons aussi une version « Ciné-concert », l'occasion pour le spectateur de voir le film et d'entendre la musique jouée en live. C'est une expérience forte, et souvent nouvelle pour le spectateur.

Une indiscrétion ou une anecdote à nous donner sur votre opus ?
Lorsque nous avons demandé les autorisations pour l'utilisation du film, le distributeur européen nous a renvoyé vers la production américaine, qui nous a elle-même conseillé d'écrire directement à Gus Van Sant via sa manageuse. J'ai donc du envoyer un message (avec les premières maquettes musicales) à un de mes réalisateurs préférés pour lui demander l'autorisation d'utiliser son film. Je pensais vraiment qu'il refuserait mais il nous a donné son aval.

L'album a été composé lors du ciné-concert pour le festival de cinéma Travelling (Rennes). Espérez-vous pouvoir présenter ce projet sur le même type d'événement ?
Nous avons déjà joué ce ciné-concert avant le premier confinement de 2020. Quelques nouvelles dates sont en préparation pour fin 2021/2022. Ce projet peut jouer dans des salles de concerts, mais aussi dans des cinémas, en festival, voire même en extérieur.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Je souhaiterais préciser qu'il n'est pas nécessaire d'avoir vu le film pour écouter le disque. J'ai, certes, voulu composer une nouvelle bande-son au film mais tout en gardant à l'esprit que l'album devait pouvoir s'écouter. Ainsi, l'auditeur peut s'imaginer son propre film.

Merci à O Lake d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Lost [Music inspired by the motion picture Gerry] (Single Version)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam