Publicité

Nocturne prépare l'album Start The Party

Maxime Lopes Par Le lundi, 08 février 2021 à 18:14 0

Dans Culturel

Nocturne, quand trop de rêves se bousculent... Nocturne est un groupe de composition pop/rock Lillois. Découvrez l'album Start The Party que le groupe Nocturne prépare.

Nocturne

Qui se cache derrière Nocturne et pourquoi avoir choisi ce nom ?
Hervé : Nocturne, ce mot évoque les rêves, nous pensons que l'inspiration est plus fructueuse pendant la nuit, en tout cas les idées principales nous viennent plus facilement... Ensuite nous avons le jour pour les mettre en forme.
Valentine : Le nom Nocturne m’évoque une nuit d’été festive, enivrante, où l’on s’évade sans penser au lendemain.. Si on résume, Nocturne, ce n'est que du bon temps !

Pouvez-vous nous présenter l'album Start The Party que vous préparez ?
H : Depuis le 1er EP Summer In The Air (et même pendant qu'on le réalisait...), nous ne cessons de composer des nouvelles idées, des riffs, ou des mélodies...
Nous ne savons pas si tout ça, mis bout à bout, donnera de bons titres ou pas, mais il y a en nous une obsession viscérale qui nous pousse à vouloir aller jusqu'au bout, jusqu'à la consécration finale, matérialisée par un Album. ça fait 2 ans qu'on rêve de cet album !
V : Je ressens un début de maturité pour cet album, je dirais que c’est un album où on retrouve des styles quand même bien différents (rock, pop/funk jusqu’au reggae et ballade…) et pourtant j’ai cette sensation d’un fil conducteur où on affirme notre univers musical. J’espère que cet album pourra apporter de la chaleur et de bonnes ondes aux personnes qui l’écouteront parce que c’est dans cette ambiance qu’il a été composé.

Comment composez-vous et quelles sont vos sources d'inspirations ?
H : Nous sommes 2 à composer dans le groupe, Valentine (à 80%) et moi. Bien entendu les séances de répétitions sont ouvertes aux débats, et les morceaux sont souvent retouchés suivant les sensibilités de chacun.
Mais en résumé nous fonctionnons de cette manière :
Valentine et moi échangeons des idées de couplets, de refrains... par messagerie, souvent avec juste une guitare et une voix, enregistrée rapido sur smartphone. On valide, et je me lance dans les arrangements avec la MAO.
C'est souvent pendant la recherche d'arrangements que viennent se greffer un refrain ou un pont manquant, l'inspiration venant parfois du son qui prend tournure.
Mes sources d'inspiration sont tellement diverses, j'écoute de plus en plus de playlists, et découvre des artistes de toutes générations.
Perso, en ce moment je craque pour Alabama Shakes, Jono Mc Cleery, Scissor sisters, Ciaran Lavery, Dreaming Bull, Brother Can, et aussi nos amis TheTwin Oaks, Freak Monkeys et  Space Alligators !
V : Hervé a tout dit concernant notre manière de procéder. Parfois pour rigoler un peu je ré-écoute de vieilles démos…
Hervé s’implique beaucoup dans la partie arrangement. Quand je lui envoie une partie guitare/chant, je suis toujours très enthousiaste d’écouter ses idées et de voir le résultat et je ne suis jamais déçue... La structure qui prend forme, l’harmonie qui se dessine c’est très motivant, notre collaboration au sein du groupe est très enrichissante.
Concernant mes sources d’inspiration elles sont nombreuses, personnellement dans les paroles et le chant je m’inspire du quotidien, de mon entourage, de rencontres, mais aussi d’émotions et sensations qui m’offrent une source de créativité quasi inépuisable !
J’écoute des choses très différentes, j’adore le son de Twenty one pilots / Machine gun Kelly ou la prise de risque de Daft punk par exemple mais j’écoute le plus souvent des groupes pop/ funk : The Kooks, DNCE, Spin Doctors, The Glorious Sons, Kacey Musgraves…
Dans le chant le rap m’intéresse aussi pour le flow et le groove dans la diction : avec des artistes comme Macklemore, Mac Miller, Future, Kendrick Lamar…
Sans oublier la scène française qui me tient particulièrement à coeur, elle est très riche et talentueuse, à conserver à tout prix ! (Tout comme nos salles de concerts, nos professionnels du spectacle, nos festivals….).

Quels sont vos choix sur la partie instrumentale ?
H : En fait, nous piochons un peu partout pour les recherches de sons. Nous pouvons avoir l'idée de copier un gros son de guitare d'un célèbre groupe australien, ou plutôt un son très clean à la Nile Rodgers... En tout cas nous restons souvent assez classiques. Nous évitons les méga reverbs ou delays interminables, car nous pensons que ça peut nuire au groove recherché. Mais ça viendra peut-être qui sait ? On ne se sent pas prêts pour le planant... ;)
Les instrus sont très "standarts" : Stratocaster, Telecaster, Lespaul, des pianos (Rhodes, Clavinet, Wurli... ) des orgues Hammond..., de légères touches de synthés, et une bonne Basse et une vraie Batterie bien sûr !

Qu'est ce qui est le plus important dans la musique que vous proposez ?
H : Mmmm.... Joker ?
Nous avons du mal à répondre à ça, mais c'est sans doute le groove global. Nous savons que nous ne grooverons jamais comme JB, et nous sommes loin de faire de la funk, mais nous recherchons systématiquement un groove pas seulement sur basse / batterie, mais sur l'ensemble des instrus, quelque chose qui va donner du mouvement lors de l'écoute du morceau...
Nous sommes aussi énormément attachés au fait d'avoir des mélodies accrocheuses, parfois imprévisibles à certains endroits…
V : Le plus important dans notre musique je dirais que c’est sa sincérité, son groove, sa fraicheur.. et son envie de faire voyager !

Parlez nous du titre Summer in the air...
H : C'est un morceau qui est né il y a fort fort longtemps, enfin juste le thème basse / batterie / chant du couplet. Dans les 1ers contacts de notre collaboration (Valentine et moi), je lui ai fait écouter quelques vieilles idées. Elle a particulièrement aimé ce thème et n'a pas résisté à lui apporter un pré-refrain et un refrain qui collaient parfaitement. Dans l'euphorie, on a arrangé le morceau ensemble dans la foulée. C'est une chanson en accord mineur et pourtant nous pensons qu’elle évoque une sorte de fraicheur, un bain de soleil…
V : C’est vrai que j’ai tout de suite accroché à la ligne de basse sur ce morceau et je trouvais le chant du couplet d’Hervé très accrocheur dès les premières notes, nous voulions absolument conserver cette mélodie, tout en respectant bien le nombre de syllabes du morceau créé. Le morceau est dans un esprit de vacances entre amis, personnellement je l’écouterais bien pendant une virée en Kayak ou avec un cocktail à la main au bord de la plage mais vous pouvez l’écouter vraiment partout !

Souhaitez-vous nous parler des coulisses des enregistrements en studio ?
Nous enregistrerons au studio Boss Hog, à Ham en Artois. Le feeling avec Clément est très bon, et nous avons pu apprécier la qualité de son travail sur les vidéos postées sur son site.
Pour l'instant, nous n'en sommes qu'aux prémices, les prises de son Batterie se feront fin février. En parallèle, nous avons commencé les prises guitares.
L'objectif est de terminer Basse / Batterie / Guitare pour mars. Ensuite Cyril pourra placer ses claviers ; puis Valentine, François et moi n'aurons plus qu'à poser nos voix.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
L'idée de réaliser un album nous freinait à cause du manque de moyens financiers. Néanmoins, nous avons ressenti un engouement pour le EP Summer in the Air, et du coup, le financement participatif était une évidence.
C'est le public qui crée la culture, car c'est lui qui y participe financièrement, c'est comme ça que ça se passe. Il existe plusieurs plateformes qui gèrent ce système, et nous avons choisi celle là par hasard.
Nous sommes heureux de voir que nous avons un vrai public. Des gens qui veulent nous aider financièrement mais surtout qui sont pressés d'entendre nos nouveaux titres. Pression !
V : Merci à toutes les personnes ayant contribué financièrement à notre projet. Rien que d’y penser, travailler avec un vrai studio va être un truc de fou alors merci énormément !

Quel sera l'univers visuel du projet et pensez-vous réaliser un clip ?
H : L'univers visuel n'est pas encore réfléchi. Nous avons des bribes d'idées... Peut-être le thème de la danse improvisée... Pour le clip, oui c'est en projet, nous aurons aussi besoin d'aide car c'est un monde qui nous est encore inconnu.
V : Oui le visuel est devenu une partie très importante des projets d’aujourd’hui, c’est sûr qu’un clip permet une meilleure promotion d’album. Le titre de l’album « Start The Party » reflètera aussi l’ambiance que nous tenons à donner au projet.

Une indiscrétion à nous donner sur l'album Start The Party ?
Il y aura un invité surprise, mais chut il n'est pas encore au courant...

Espérez-vous démarrer la fête nocturne lors de l'arrivée de l'été ?
H : Nous sommes remplis d'espoir, les vaccins commencent à faire leur effet (primaire) et visiblement, nous n'avons d'autre choix aujourd'hui pour combattre ce virus insidieux qui ne cesse de se renforcer.
Oui, Nous rêvons de jouer comme prévu (depuis 2020) pour la fête de la musique à l'Hippodrome de Marcq en Baroeul.
V : Nous avons hâte de proposer nos morceaux sur scène, et même si les possibilités de répéter sont très compliquées à planifier en ce moment, nous serons là !

Merci au groupe Nocturne d'avoir répondu à notre interview !
Suivez les également sur Facebook.

Nocturne - Summer In The Air (official live video)

Musique interview Crowdfounding

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam