Publicité

Nightmares on Wax : l'album Shout Out ! To Freedom

Maxime Lopes Par Le vendredi, 29 octobre 2021 à 11:25 0

Dans Culturel

Par où commencer avec le producteur George Evelyn, né à Leeds et basé à Ibiza, l'homme de N.O.W. qui a été le pionnier de la musique électronique britannique ? Pour les familiers de son univers, ce qui suit constituera un rappel opportun. Les nouveaux venus y trouveront de quoi s’orienter dans le voyage musical qui a mené à Shout Out ! To Freedom

Nightmares on wax

Plus ancienne signature de Warp Records, N.O.W. a ouvert les portes vers de nouveaux paysages sonores à d'innombrables producteurs et musiciens. Stimulée par son père et au contact de la soca des Caraïbes, l'imagination du jeune George a été frappée par des artistes comme Curtis Mayfield, Sarah Vaughan et Quincy Jones. Au début de son adolescence, les sound systems reggae des quartiers défavorisés le marquent également. Mais c'est l'arrivée du hip-hop au Royaume-Uni, avec ses boucles, ses samples et son esthétique du couper-coller, qui lui a montré la voie. George, auprès de son partenaire en écriture de l'époque Kevin Harper, a apporté sa première contribution à l’univers de la musique avec deux singles décisifs de la scène rave émergente, « Dextrous » en 1989 et « Aftermath » en 1990. Ces titres ont été suivis de près par le premier album de N.O.W. en 1991, A Word of Science : The First and Final Chapter, pour lequel George a laissé de côté sa sensibilité techno pour mêler davantage de hip hop à une ambiance downtempo. Son mélange de boucles et de samples funk, soul et hip-hop allait vraiment poser les bases du son de N.O.W. En 1995, l'album Smokers Delight a fait accéder cette ambiance downtempo a une tout autre échelle. Essentiellement conçu pour se détendre, il est à l'origine de ce que l'on appellera plus tard le « chill ». Clôturant les années 90, Carboot Soul est en 1999 le troisième chapitre d'une série d'albums qui ont parfaitement capté l'esprit de la décennie – et ce n’est pas terminé…
 
N.O.W. est entré dans le 21ème siècle avec un tout nouveau regard. En 2002 arrive Mind Elevation, mélange de mélodies, de beats et de chants qui connaît un grand succès sur les ondes avec des titres comme « Know My Name » et « 70's 80's ». In A Space Outta Sound, sorti en 2006, est un véritable choc des cultures, entre influences musicales urbaines et internationales, gouvernées par les voyages de l'alter ego de George, DJ E.A.S.E. Enregistré entre Leeds et Ibiza, Thought So sort en 2008, fidèle à son style désormais caractéristique, comme en miroir de Smokers Delight en 1995, avec des morceaux bruts mais parfaitement produits, des chanteurs invités et les techniques de dub dont il a le secret. Tandis que d'autres faisaient la course à la nouveauté, en 2013 Feeling Good affirme encore le son de N.O.W. avec un autre voyage musical qui continue d'aller de l'avant sans trop s'éloigner de la voie tracée jusque-là. L’album touche au cœur avec une sélection décontractée et envoûtante qui a valu à George la réputation de « mettre le soleil en bouteille ». En 2018, Shape The Future contenait tous les ingrédients originaux, soul, dub, rap et reggae, étayés par une sérieuse matière à penser et le talent de magicien de George pour créer du neuf tout en faisant écho avec tant de vigueur à notre passé musical. Tous ces albums font partie intégrante du parcours artistique de George et sont à ce titre essentiels, mais parlons du présent maintenant.
 
Il n'y a pas deux façons de le dire, Shout Out ! To Freedom… fait de N.O.W. l'un des producteurs britanniques noirs les plus importants et les plus influents de sa génération. Cette B.O. pour notre âme donne l'impression de retrouver un vieil ami. Elle est reconnaissable entre mille et nous enveloppe dans un monde qui porte indubitablement la marque de N.O.W. Je suis fou de N.O.W. depuis longtemps, pourtant c’est toujours autant mission impossible pour moi quand j’essaye de mettre des mots sur l’amour que je porte à ce son, parce que George fait quelque chose qui ne peut pas vraiment être mis en mots, et c'est pourquoi il le fait sur de la « cire ». Mais trois événements improbables et surprenants en ont vraiment fait un disque à part : un traumatisme personnel, le temps induit par la pandémie de Covid, et Black Lives Matter. C'est une période pendant laquelle le monde s'est arrêté, mais d'une certaine manière, le temps s'est aussi accéléré pour George, contre le bruit de fond mondial constant et négatif.
 
Ce qui se passait à l'extérieur était plus qu'évident, mais que disait sa voix intérieure ? C'est la question que George s'est posée lorsqu'il s'est lancé dans la création de ce 9ème album studio. Pour trouver des réponses, il a été contraint de tirer le meilleur parti du confinement, en accédant initialement à des voix du monde entier via le Net. Trouvant ses marques en tant que chef d'orchestre, il a tissé des liens artistiques avec de nouveaux talents qui, d'une manière ou d'une autre, étaient liés à l'histoire de N.O.W. Des gens comme Shabaka Hutchings, Haile Supreme, Mara TK, Sabrina Mahfouz. Greentea Peng, OSHUN et Pip Millett ont été contactés, ils ont entendu le projet et ont embarqué avec leur vision personnelle de l'idée même de liberté, et c'est finalement ce dont il est question dans ce disque.

Le confinement forcé a naturellement conduit à une période de réflexion et George lui-même avait beaucoup à penser. Dix ans sur la route, en tournée constante, n'ont pas laissé beaucoup de temps pour réfléchir aux hauts et aux bas, aux sacrifices et aux succès qui venaient. Cette remise en question personnelle a pris tout son sens lorsqu'il a été hospitalisé à la suite d'un problème de santé et confronté à sa propre mortalité. Il est sorti libéré de cette épreuve, et en quelque sorte reconnecté à lui-même et à la planète – et puis il y a eu Black Lives Matter.
 
Alors qu'est-ce que la liberté ? De toute évidence, plein de choses pour tout le monde. Nous connaissons tous les problèmes, mais qui est assez courageux pour proposer une voie à suivre ? Pas nécessairement une réponse, juste un moyen de faciliter le dialogue, un pas vers la lumière. Ça a été le moteur de la réalisation de Shout Out ! To Freedom…. Pour George, cette liberté a pris la forme d'un retour à la famille, d'une reconnaissance profonde de son statut dans la musique et de la prise de conscience qu'il était lui-même son meilleur allié. Ecrite en ayant le luxe du temps, chaque chanson vient d'ailleurs, littéralement, mentalement et géographiquement. Cette sélection de titres au ton très cinématographique est marquée par des morceaux comme « Imagineering », qui semble planter parfaitement le décor alors que nous émergeons dans un nouveau paysage culturel. Telle est la force de N.O.W., recombiner le passé pour créer un avenir neuf et plus lumineux. « Breathe In ft. OSHUN » a été écrit et enregistré pendant le premier confinement à New York et peu après le meurtre de George Floyd. Le duo soul et hip-hop de New York continue d'explorer le thème de la liberté, soutenu par un rythme lourd de beat and bass conçu pour que l’on regarde à l'intérieur et à l'extérieur de soi. Dans la même tonalité cinématographique, « 3D Warrior » est un émouvant morceau faisant la part belle aux cuivres et venant directement du cœur, que nous offre le saxophoniste britannique Shabaka Hutchings et qu’accompagnent les sonorités envoûtantes du chaman de Brooklyn Haile Supreme. Par contraste, le magnifique « Wonder », où l’on retrouve également Supreme et Hutchings, plonge directement dans le cerveau avec un groove galactique et un refrain qui vous accompagnera pour la suite de votre vie. Avec « Up To Us », le dernier morceau, N.O.W. nous laisse sur une B.O. apaisante et des paroles positives qui aident à avancer.
 
En fin de compte, toutes les chansons de ce disque sont un appel, un chant, une aspiration à la liberté, quelle qu’en soit la forme. Alors laissez tomber les émotions pesantes et embarquez pour le voyage, vous n'êtes pas seul. Shout Out ! To Freedom… est un permis musical de libération et permet de reconnaître que nous sommes tous dans le même bateau, quel qu’il soit.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
Vous devez être connecté pour poster un commentaire