Publicité

Nico G prépare l'album Facing The Hills

Après 2 EPs et de nombreux concerts, Nico G prépare l'album Facing The Hills grâce au soutien des internautes.

Nico G

Pouvez-vous nous présenter votre album Facing The Hills et son univers ?
Facing The Hills sera mon premier album en solo, ce qui représente une nouvelle étape dans ma carrière. Après deux EPs mélangeant reprises et compositions, et surtout comprenant respectivement 6 et 5 titres, j’avais envie de plus. Envie d’un album uniquement composé de morceaux originaux.
L’univers est également plus personnel, laissant libre court aux différents styles et techniques que j’apprécie. Jusqu’ici ‘fingerpicking’ stricto sensu, je mélange dorénavant différentes techniques que je choisis en fonction de l’humeur du morceau. Le blues est toujours présent, les accords jazzy rencontrent atmosphères folk et percussions. La seule limite est maintenant mon imagination.

Qu'est ce qui vous a motivé à prendre des titres de vos précédents EPs et comment les avez-vous sélectionné ?
Concernant les deux morceaux de mon premier EP la raison est très simple. Cet EP n’est plus disponible et j’ai régulièrement des demandes pour les acheter. Ils ont également beaucoup évolué durant les années. Cet album est donc l’occasion rêvée de les enregistrer dans leur nouvelle version. Mon deuxième EP The Road Book comprenait des titres très personnels car composés dans des moments marquants de ma vie. L’un littéralement lorsque j’étais au fond du gouffre, le deuxième remontant la pente, et le dernier célébrant le début d’une nouvelle vie. La décision de les mettre sur mon premier album solo m’est apparue évidente, surtout qu’eux aussi ont changé.

Peut-on en savoir plus sur vos nouvelles compositions qu'on retrouvera sur Facing The Hills ?
Mon mode de vie étant passé de nomade à sédentaire, ma routine de composition a changé également. Avant entre deux auberges de jeunesses, sur un quai de gare ou dans une chambre d’hotel, je me suis maintenant construit un nid bien plus confortable où je prends plus le temps d’essayer, de recommencer, d’arranger les morceaux différemment. Le style et les influences restent les mêmes, mais avec un petit truc en plus.

Dans quelles conditions écrivez-vous et quelles sont vos sources d'inspiration ?
Mes sources d’inspiration sont toujours étroitement liées à ce que je vis au quotidien. Sur le  précédent EP je n’étais pas particulièrement heureux. Je me remettais d’une épreuve difficile. Le dernier morceau The Wee Blether était le premier d’une nouvelle page. Désormais les morceaux sont le résultats d’expériences heureuses que j’ai vécu en Ecosse, ou de challenge que je me lance.
Au niveau influences, j’écoute beaucoup de musiques différentes, et je ne me freine plus de mélanger rock, jazz, pop ou blues. Si cela sert la mélodie et a du sens pour moi, c’est le principal.

Qu'appréciez-vous dans l'Ecosse où vous avez déménagé ?
La nature, et les écossais. La nature car j’aime tout ce qui se passe en extérieur. Marche, course, kayak, baignade dans les Loch (lac en écossais) même si on a connu eau plus chaude… Et les écossais sont super accueillants, la musique est présente partout et les écossais sont très fiers de leur culture et traditions. Je ne me vois plus vivre ailleurs.

Quel regard portez-vous aux versions acoustiques en musique ?
Personnellement je trouve que c’est en version acoustique que vous pouvez admirer les qualités musicales de chacun. Lors de ma première tournée en Ecosse j’ai été invité à une jam session celtique. Je suis arrivé dans un pub tout à fait normal. Ni scène ni amplification, juste une dizaine de musiciens assis autour d’une table. Violons, guitares, cornemuse, percussions, chanteurs, tous jouant et chantant (en Gaelic) des chansons traditionnelles. Je suis resté subjugué par le son qu’ils avaient tous ensemble. Pour moi la musique acoustique, c’est l’expression musicale dans la forme la plus simple.

Parlez nous du titre One Step Forward...
One Step Forward est un morceau où j’ai décidé de sortir de ma zone de confort et d’expérimenter de nouvelles techniques d’harmoniques et de percussions. C’est le premier morceau composé pour cet album et il a ouvert la voie pour les autres. J’ai également appris à prendre mon temps pour peaufiner les détails, parfois changer l’arrangement d’un morceau. Je suis assez satisfait du résultat !

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
C’est le deuxième financement participatif que je réalise, et les raisons sont multiples. Premièrement vous ne trouvez aujourd’hui plus personne pour investir dans un guitariste acoustique qui ne chante pas et n’est pas déjà connu. Donc soit vous produisez l’album vous-même, soit vous invitez ceux qui vous écoutent à devenir producteurs d’un jour. Deuxièmement j’aime beaucoup le principe d’emmener les gens qui me suivent dans l’aventure. Cela permet de partager les différentes étapes de l’enregistrement, mixage, production. J’ai beaucoup de jeunes guitaristes qui me suivent et cela les intéresse de voir « comment on fait ».

Peut-on en savoir plus sur l'artwork de l'album Facing The Hills et des clips sont-ils prévus ?
L’artwork est en chemin. J’ai la chance d’avoir un papa photographe, et l’album étant influencé par l’Ecosse, les photos ont été prises lors d’une randonnée de plusieurs jours en 2019. Un clip est également prévu, mais difficile d’en dire plus pour le moment car le confinement n’est toujours pas totalement relâché…

En quoi est ce important pour vous de proposer cet opus en vinyle ?
Le vinyle ne sera pas disponible à la vente. Lors de mon dernier EP, j’ai offert une version vinyle à mes meilleurs amis/producteurs pour les remercier. J’ai décidé d’en offrir 10 sur KissKissBankBank pour ce nouvel album. J’adorerais en faire plus, mais le prix est élevé et étant donné que je tourne toujours seul et souvent en transports en commun, le vinyle encaisse mal le voyage en sac à dos…

Quels souvenirs gardez-vous de vos concerts et qu'appréciez-vous dans cet échange avec le public ?
La scène est LA raison pour laquelle je suis musicien. Tout le reste n’est fait que dans le but d’être sur scène et de partager pendant quelques heures ma musique avec un public. Dans ces temps assez difficile, ne pas pouvoir voir un visage ému ou rire lorsque je joue, ou raconte une histoire plus ou moins intéressante, me manque énormément et j’espère y retourner rapidement !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
J’aimerais vous remercier car ce n’est pas tous les jours que je reçois une demande d’interview, et surtout avec des questions personnalisées ! Merci de faire une petite place à une musique que peu de gens suivent et connaissent !

Merci à Nico G d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

From The Beginning - Nico G

interview Musique

Jeko : l'EP L'âme vagabonde Jeko : l'EP L'âme vagabonde
Jeko dévoile son deuxième EP folk, intitulé L'âme vagabonde.
  La Fête des âmes perdues de Destiny 2
La Fête des âmes perdues de Destiny 2 est de retour pour tous les joueurs du 6 octobre a...
La Fête des âmes perdues de Destiny 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire