Publicité

Neal Black & The Healers : l'album A little boom, boom, boom

Neal Black & The Healers dévoilent l'album A little boom, boom, boom.

Neal Black & The Healers  - A little boom, boom, boom

Neal Black revient avec son 12ème album enregistré chez Dixiefrog, le seul label que le Texan ait connu depuis la parution de son 1er opus en 1993 !

Avant toute chose pour ce Blues où les racines du genre sont clairement palpables, teintées ici ou là d’accents rock, voire même de clins d’œil latino à l’image d’un « Alabama Flamenco » que n’aurait pas renié Carlos Santana et dont le titre explique à lui seul toute la diversité de cet artiste attachant, émouvant, profond et prolixe en diable !

Car celui qui s’est installé dorénavant dans la vallée du Rhône est un compositeur insatiable, devenu avec le temps une sorte de figure tutélaire pour de jeunes artistes français (Gaelle Buswel, Flo Bauer) et un complice de personnalités plus établies sur l’échiquier du blues (Fred Chapelier, Popa Chubby, Taj Mahal, Beverly Jo Scott, Larry Garner, Nico Wayne Toussaint, Manu Lanvin) avec qui il a co-écrit de nombreux titres. Car sa « plume musicale » est facile, marqué du sceau de l’évidence.

Evidemment, A Little Boom Boom Boom ne déroge pas à la règle, l’album se démarquant aussi par sa densité. Porté par sa « smoky voice » comme il aime à la décrire lui-même, Neal Black nous propose là quelques pépites qui ne passeront pas inaperçues, à commencer par Don’t Follow Me There dont le potentiel « tubesque » saute aux yeux avec cette ambiance laid-back qui sied aussi à l’univers de l’artiste. Mais on pourrait tout aussi bien citer « Saints of New-Orleans », titre issu d’un précédent album enregistré avec Larry Garner dont de subtils arrangements lui offrent une seconde jeunesse. Sans oublier la chanson-titre qui évoque le Chris Rea de Let’s Dance, quelques shuffle bien sentis (Green Bean Swing, Going Down Together ou Shoeshine Together) ou deux reprises subtiles (All For Business de Jimmy Dawkins et Why Do People Act Like That du grand Bobby Charles »).

Enregistré entre la France, l’Allemagne et le Tennessee avec l’aide deson « touring band », « A Little Boom Boom Boom » est aussi marqué parla présence de quelques guests de renom, tels Robben Ford ou Fred Chapellier et dont les contributions lumineuses sont à la hauteur de cette production tout simplement parfaite.

Musique

Matthieu Delage et Nicolas Arsenijevic mettent à l'honneur le saxophone Matthieu Delage et Nicolas Arsenijevic mettent à l'honneur le saxophone
Matthieu Delage et Nicolas Arsenijevic mettent à l'honneur le saxophone avec les albums I...
  Ralph Of London : l'album The Potato Kingdom
Ralph Of London dévoile l'album The Potato Kingdom, accompagné du clip du nouveau ...
Ralph Of London : l'album The Potato Kingdom

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire