Publicité

Musique Acoustique Machine prépare l'album Time box

Musique Acoustique Machine propose un projet musical original pour accordéon, violon (ou alto) et voix, en transgressant les habitudes et les rôles instrumentaux.
Musique Acoustique Machine prépare l'album Time box avec l'aide des internautes.

Musique Acoustique Machine

Pouvez-vous nous présenter votre album Time box et son univers ?
Time box et un projet à la croisée des genres et des époques.
Nous avons tenté d’apposer classique, trad, jazz, hip-hop, contemporaine... dans un même morceau pour représenter en musique une image de notre époque.
Si on veut classer cette musique, j’utiliserais la dénominations “musiques actuelles”, mais dans un large spectre.

Quelle place occupe le beatbox dans vos compositions ?
Rythmique avant tout et ce choix du beatbox pour le beat, nous permet de colorer la musique de sons hip-hop, tout en restant dans des pratiques lives, organiques, sans programmation et dans un son qui reste de texture acoustique.

Peut-on en savoir plus sur la partie instrumentale ?
Comme l’ensemble des projets de Musique Acoustique Machine, les instruments qui portent les mélodies et l’harmonie sont : violon, alto, accordéon et voix, dont on explore les possibilités orchestrales, solistes, coloristes.
Dans ce projet, nous traversons et détournons les répertoires fréquemment joués par nos instruments, nous utilisons donc tous les aspects de ces musiques, en y ajoutant l’improvisation.
Je peux donc dire que la partie instrumentale est riche, mélodique et technique.
Evidemment le mélange avec le human beatbox amène nos instruments à aller chercher d’autres sonorités surprenantes, par moment, avec des effets “reverse”, par exemple ou encore des scratches, que l’on imite de manière totalement acoustique.
La particularité de cet album est que la plupart des morceaux ont été composés dans la même tonalité, comme une grande suite de mouvements.
C’était, avec l’apparition des premiers titres, presque une coïncidence, puis c’est devenu une évidence que la tonalité de sol fédérerait la grande diversité des couleurs du répertoire et que ce sol s’imposait comme la symbolique des fondations de la musique (le sol sur lequel on bâtissait). Cette unité trouvée nous a permis de créer un medley qui rassemble tous les morceaux de l’album. Né pendant la période du confinement, il arbore une forme assez unique, je trouve !

En quoi les résidences que vous avez faites vous ont aidés dans la préparation de l'album ?
En tout ! Elles ont permis de monter le répertoire dans des conditions professionnelles, au cours de périodes... confinées :), dans lesquelles nous ne nous consacrions qu’à la composition dans la 1ère partie de résidence, au son dans la 2ème, puis à l’interprétation dans la 3ème, couronnée par une restitution publique, permettant de mieux cerner le répertoire.

Comment voyez-vous l'étape des enregistrements en studio ?
C’est la consécration de notre travail !
C’est également une nouvelle étape pour affiner le répertoire, plus à la loupe et une optimisation de ce que nous cherchons à rendre avec des sons studios qui permettrons de travailler le sound-design.

Que souhaitez-vous proposer au public avec l'album Time Box ?
 Time Box est un projet qui traverse les cultures et les générations, conçu pour illustrer le vivre-ensemble, en donnant à chacun un peu de ce qu’il connaît moins, juste à côté de ce qu’il connaît le mieux.
 On veut donc plaire à tous les public, les étonner, les toucher, stimuler la curiosité des plus jeunes aux plus anciens.
On s’amuse beaucoup à jouer ce répertoire et je pense qu’on fait plaisir au public !

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Je ne vais pas vous détailler notre budget, mais nous voulons enregistrer en live, dans un studio qui possède des cabines séparées et puis il y a le financement de tout ce qui est autour de l’album : les visuels, la promo, les dates parisiennes, le clip... ça représente de grosses sommes au total et toutes les annulations de dates de tournée ont créé un déficit dans notre budget.
Nous tentons un crowfunding aussi parce que c’est une vrai expérience collective dans laquelle nous coproduisons avec notre public, c’est un vrai partage qui engage. Je trouve également que cette forme est proche de modèles actuels de solidarité via les réseaux : c’est intéressant !

Vous aimez aller au-delà des codes. Globalement, la musique qu'on écoute habituellement est trop "cloisonnée" pour répondre à certains critères ?
Trop édulcorée, nivelée par le bas, effectivement et aussi peu de prise de risque de la part des maisons de disque, des médias.

Une indiscrétion à nous donner ?
Une anecdote : nous avons choisi le studio pour ses qualités techniques, mais également par homonymie : le boss est un François Michaud comme notre violoniste, né aussi au Québec !

Quelle place occupe la scène pour Musique Acoustique Machine et souhaitez-vous nous partager un souvenir de concert ?
Une place centrale, C’EST NOTRE VIE, ce moment pendant lequel on n’est plus nul part et partout à la fois, pendant lequel on se transcende, on se transforme !
Il y une magie dans l’engagement scénique, encore plus lorsque que l’on est sur tous les fronts : compos, scène, production, gestion du groupe...

De manière générale, quelle place accordez-vous à la mise en scène des spectacles que vous donnez ?
La place de l’image est très importante  à notre époque.
il faut l’intention de jeu, c’est déjà par là que le travail de la mise en scène commence en concert. Il y a de plus en plus une place faite pour le visuel : thème, couleurs , attitude, look, sont également centraux.
Avec Time Box, nous voulons mettre la musique au centre, nous pensons qu’elle doit suffire. Regarder l’engagement des artistes, leur complicité et entendre la musique, la vivre comme si on était sur scène avec eux, c’est important !
Vous me demandiez un souvenir de concert :  j’ai été choquée, lors d’un festival, par l’attitude du public qui fixait les écrans que nous avions dans notre spectacle Meddled Times et n’était pas avec nous, dans le rythme, la danse, l’émotion musicale.
Ce moment nous a marqué, nous avons réfléchi à cette surenchère d’informations dans la mise en scène, et nous avons décidé de jouer un concert... de musique !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
La musique est un art tellement complet : elle fait danser, pleurer, rêver, réfléchir et même dormir, elle influe sur la matière et le vivant.
Partageons ses richesses !

Merci à Musique Acoustique Machine d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

crédit visuel photo : Maya

Annonce album Time Box

interview Musique

Le film A bras, les corps d'Aleksandra Yermak Le film A bras, les corps d'Aleksandra Yermak
À bras, les corps est le premier court-métrage d'Aleksandra Yermak. Elle en assure...
  L'exposition virtuelle Chanteuses de France de Nicolas Vidal
Chanteuses de France est une exposition virtuelle de Nicolas Vidal, sous forme d'abéc&eac...
L'exposition virtuelle Chanteuses de France de Nicolas Vidal

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire