Publicité

Molly's Kiss : l'album A piece of us

Il y a quelques semaines, Molly's Kiss diffusait sur les plateformes digitales le premier extrait de son futur album, un hymne Folk intimiste intitulé Fork on the road. Découvrez l'album A piece of us.

Molly's Kiss

C’est dans la continuité de ce premier single que nous retrouvons quelques semaines plus tard le duo originaire de Clermont-Ferrand, composé de Nicolas et Madeline, qui nous dévoile aujourd’hui un premier LP composé de onze titres.

Cet album nommé A piece of us retrace l’épopée de Molly's Kiss, parcourant les routes du monde entier. Les heures passées à sillonner le bitume et les kilomètres écumés ne se comptent plus pour Molly's Kiss qui passe la majeure partie de leur temps en tournée, arpentant différents pays afin de faire découvrir leur univers. L’Angleterre, les Etats-Unis, l’Allemagne, la République Tchèque, la Hongrie, L’Italie, la Slovénie… Et tant d’autres contrées que le projet Molly's Kiss n’a pas fini d’arpenter.

C’est ainsi sur les routes, lors des différentes tournées de Madeline et Nicolas que la plupart des titres composant cet opus ont été écrits et composés. A piece of us s’affirme donc logiquement comme une invitation au voyage, et ce, dès que les premières notes de l’album retentissent avec le titre Travelling song.

Côté scène le groupe reprendra la route prochainement avec un passage à Paris à La Bellevilloise le 28 février et continuera sur sa lancée lors d'une tournée au Royaume-Uni du 9 au 22 juillet 2019.

Retrouvez A piece of us en physique sur leur site internet ainsi qu’en digital sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement légal.

Interview de Molly's Kiss

Pouvez-vous nous présenter l'album A piece of us ?
Madeline : C'est un album qui porte bien son nom. C'est vraiment un « morceau de nous ». C'est notre premier véritable album et il représente un peu tout ce que nous avons vécu durant ces cinq premières années du groupe. Il rassemble nos morceaux « coups de cœur », des plus anciens et des plus récents.
Nous avons agrémenté notre son « folk » avec des sonorités bluegrass et country avec le banjo et la mandoline. Il y a également Denis Clavaizolle qui joue les parties de piano et les percussions.
Quant au son général, nous l'avons souhaité assez simple, chaleureux et intime pour garder une proximité avec l'auditeur.

Est-ce qu'il y a une destination qui vous a particulièrement marquée lors de vos différentes tournées et qu'avez-vous pu y découvrir ?
Madeline : Les concerts dans les pays anglo-saxons (Etats-Unis et Royaume-Uni) apprennent l'humilité ! Le niveau musical dans ces pays-là est phénoménal, plus élevé qu'en France, et quand on partage la scène avec d'autres groupes, on se sent tout petit.

Comment composez-vous vos titres et sur quoi attachez-vous le plus d'importance ?
Les titres sont composés guitare/voix. Après, on réfléchit aux harmonies de voix, aux arrangements, etc. Le plus important pour nous, c'est que la mélodie soit réussie, accrocheuse. Le texte, même si on le considère après la mélodie, doit être soigné aussi, on n'est pas là pour chanter n'importe quoi ! Les textes abordent des sujets personnels, et peuvent aussi être engagé.

Il parait que vous aviez chacun votre univers artistique quand vous vous êtes rencontrés... Peut-on en savoir plus à ce sujet et comment avez-vous réussi à conjuguer rock et métal dans votre duo ?
Nicolas : Je suis plus folk que Madeline, elle est plus métal que moi, mais nous sommes quand même d'accord sur un certain nombre de groupes, notamment de la scène des 90's (Guns'n'Roses, Pearl Jam, Nirvana, Green Day...). On retrouve ces influences dans une façon de chanter et dans des riffs de guitare qui sont plus proches du rock que de la folk traditionnelle. On est un peu moins sage, on peut plus punk ;)

Parlez-nous du titre Fork on the road...
Nicolas : Cette chanson parle justement de cette rencontre de style. Madeline se serait bien vue chanteuse dans un groupe de métal. Je l'ai invité au départ pour faire des chœurs... et elle est restée, elle a commencé à prendre des voix leads, et le duo a vraiment pris forme. Mais si Nightwish lui fait une proposition, elle me plantera là !

Comment se sont passés les enregistrements studio ?
Madeline : Très bien... Un peu la course, car nous avions 3 jours pour enregistrer et 3 jours pour mixer. On souhaitait réaliser notre album « en petit comité ». D'où notre choix de travailler avec Denis Clavaizolle. Il avait les compétences pour enregistrer l'album mais également être le musicien de studio qui nous manquait. Il a su s'adapter rapidement à notre univers et nous avons réaliser l'ensemble de l'album et le mixage avec lui.

Pourquoi des paires de chaussures suspendues à des fils sur l'artwork du disque A piece of us ?
Madeline : On aime bien les pochettes « graphiques », voire un peu abstraite, dans la lignée de ce qui se faisait dans les années 90. Elle symbolise pour nous l'envie de voyager. Envoyer les chaussures sur les fils électriques, c'est un « hobby » auquel s'adonnent les Américains. La photo a été prise à Venice Beach, à Los Angeles.

Peut-on en savoir plus sur l'organisation d'une tournée pour Molly's Kiss ?
Nicolas : On est totalement autonome. Donc ça représente beaucoup de travail en amont ! Pas mal de temps de recherche sur internet, des milliers de mails envoyés, beaucoup de temps passé sur la com'. Après, la tournée en soit, c'est du plaisir. On a la chance de voyager léger, c'est l'essence même de la folk, le minimum de matériel (parfois uniquement la guitare, parfois avec une petite sono), donc c'est confortable.

Dans quel état vous sentez-vous avant, pendant et après être montés sur scène ?
Madeline : Avant, c'est l'excitation, et un peu le trac aussi, à chaque fois. Pendant, c'est l'envie de donner le maximum, de partager sans s'économiser. Et après, c'est la décompression et l'envie de très vite recommencer.

Une anecdote à nous donner sur le duo Molly's Kiss ?
Nicolas : En 2016, on a tourné en Europe de l'Est. On avait un concert de prévu dans un club à Budapest, et le club en question a été fermé par la police quinze jours avant notre arrivée. Bien sûr, personne ne nous avait prévenu. On a eu la chance devant le club de rencontrer des musiciens qui allaient donner un concert le soir même sur le Pont de la Liberté au centre de Budapest. Ils nous ont invités à ouvrir pour eux. Un des meilleurs souvenirs de tournée que l'on peut avoir.

On vous retrouvera le 28 février sur la scène de la Bellevilloise à Paris. Est-ce qu'il y a une saveur particulière à jouer sur une scène de votre pays et réserverez-vous une surprise au public français ?
Madeline : Ce sera surtout un plaisir de faire notre première date parisienne. On jouera bien évidemment notre album, mais aussi de nouveaux morceaux qui ont été composés depuis.

S'il y avait un mot pour votre tournée au Royaume Uni en juillet, quel serait-il ?
Nicolas : Impatience.
Nous avons fait notre premier concert en Angleterre pour un festival en décembre dernier et nous avons eu un très bon contact avec les Anglais, que ce soit le public ou les organisateurs. Nous avons de bons retours sur notre musique, alors nous sommes vraiment très impatients d'y retourner.

Est-ce qu'il y a un endroit où vous aimeriez particulièrement vous produire et que vous n'avez pas encore fait ?
Madeline : Tellement de lieux, de pays à voir... Pas vraiment de lieu précis qui nous vienne en tête. On apprécie vraiment de jouer partout. Dans les années à venir, on aimerait bien partir jouer dans les pays scandinaves ou en Amérique du Sud.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Nicolas : Que l'on vous remercie d'avoir pris le temps de nous donner la parole ;)

Merci à Molly's Kiss d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le groupe aussi sur Facebook.

Molly's Kiss - Upcoming album "A Piece of Us" - Teaser

Musique interview

Freelancers : Anthem est désormais disponible sur consoles et PC ! Freelancers : Anthem est désormais disponible sur consoles et PC !
Electronic Arts et BioWare viennent d'annoncer le lancement officiel d'Anthem. Les joueurs p...
  Ridsa : le single Laisser Couler
Découvrez le nouveau single de Ridsa : Laisser Couler. Après le single On s’est ...
Ridsa : le single Laisser Couler

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire