Publicité

MoïRa présente l'EP A new age

MoïRa partage son EP A news age qui évoque une nouvelle ère dans le parcours de l'artiste.

Moïra - A new age (crédit Candice up, Louise Delmond)

crédit visuel Candice up, Louise Delmond

Pouvez-vous nous présenter votre EP A new age ?
A New Age est mon premier EP. Il est composé de 5 titres dans des styles assez différents les uns des autres : celtique, blues, pop, électro, chanson française avec des touches hispaniques... J'ai fait le choix délibéré de faire un EP hétérogène parce que la diversité de la musique est quelque chose qui me tient à cœur et je voulais explorer ces différentes voies. Il devait sortir en Mars dernier mais la sortie de l'EP a finalement été déplacée à Octobre 2020 à cause du confinement et du covid.

D'où vient l'idée du titre ?
Le titre A New Age vient de la première chanson de cet EP et parle du moment où j'ai décidé et accepté d'être seule sur scène. Une nouvelle ère s'ouvrait devant moi et ce changement me faisait peur mais il a finalement été très bénéfique. Je pense que pour beaucoup d'entre nous, il y a un moment dans notre vie où tout nous indique qu'on doit changer, qu'on doit se rendre à cette évidence, et que résister à ces signes n'engendre que de la souffrance. A New Age parle de ça.

Quelles sont vos sources d'inspirations et comment composez-vous ?
Parmi les genres musicaux qui m'ont influencé il y a bien sûr la musique irlandaise, à laquelle s'est ajoutée ensuite la musique traditionnelle et modale de manière plus globale. La musique de films orchestrale est aussi un genre qui me plait énormément, dont on peut peut-être entendre les influences dans les arrangements de certains de mes morceaux de mon premier EP. Si je devais ensuite citer des artistes dont j'ai beaucoup écouté le travail et qui m'ont influencé, je parlerais de Regina Spektor, artiste américaine, Loreena Mckennitt, artiste canadienne et Cara Dillon, artiste irlandaise. Depuis quelques années, je me suis aussi beaucoup intéressée aux voix du Jazz et Rhythm and Blues comme Ella Fitzgerald, Etta James, Nina Simone et Aretha Franklin. La profondeur ou la puissance de leurs voix m'inspirent et j'ai de plus en plus envie de mettre des textures similaires dans ma voix, avec plus de graves et de rondeur.
J'écoute également beaucoup de musique plus "mainstream", la musique actuelle pop ou électro. J'aime le côté accessible et universel de ces musiques.
La composition est une des choses que j'aime le plus et qui me tient le plus à cœur dans la musique. Je compose la musique de mes chansons, en écris les paroles et fais aussi les arrangements. L'idée des mélodies de mes chansons me vient souvent un peu "par hasard", je chantonne, trouve un début de mélodie et décide d'improviser dessus. L'écriture des textes est toujours une étape qui vient après avoir écrit la mélodie et l'accompagnement. Les textes me viennent donc à partir de ce que la musique m'inspire, ce peut être évoquer une idée, une histoire avec des personnages imaginaires, ou parler de choses que j'ai vécu.

Qu'appréciez-vous dans la musique folk et la musique celtique ?
L'authenticité que dégagent ces musiques, les mélodies simples et pourtant si impactantes, les timbres des instruments acoustiques. Ces musiques me "parlent" et me touchent, comme un témoignage, un souvenir de temps passés. La musique folk c'est cela d'ailleurs, faire vivre dans notre temps des musiques traditionnelles.

Peut-on en savoir plus sur la partie instrumentale ? D'ailleurs, quelle importance accordez-vous aux instruments ?
J'ai réfléchi soigneusement à la partie instrumentale pour cet EP. L'accompagnement et le choix de l'instrumentation sont aussi importants que la mélodie, les paroles ou l'utilisation de la voix dans mes chansons. J'ai à cœur d'utiliser des instruments acoustiques, qui offrent une grande diversité de timbres. Mais je souhaite aussi petit à petit introduire plus de sonorités électroniques dans mes arrangements. Pour l'instant il n'y a que sur la dernière chanson de l'EP I'll Follow You qu'on peut deviner ces influences électros.

Que souhaitez-vous transmettre avec votre musique au public ?
Quelque chose de très simple : des émotions. La musique est un art qui permet cela de manière très forte et de communiquer avec les autres. Je souhaite toucher mon public autant que je peux être touchée en écrivant ces chansons.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
J'ai enregistré au Raaw Studio à Boissy-Saint-Léger en région parisienne, dont l'ingénieur sonore est Dimitri Fonseka. Les sessions d'enregistrements ont commencé en Mars 2019 et se sont terminées en Juillet 2019. Plutôt que de faire l'enregistrement en quelques jours condensés, comme c'est fait la plupart du temps, nous avons étalé plusieurs sessions sur ces mois, ce qui m'a permis de peaufiner au fur et à mesure mes arrangements, de constater ce qui fonctionnait ou non.  Nous avons travaillé en effectif très réduit pour ce premier EP. J'ai demandé au musicien Khiredin Kati, guitariste, joueur de mandole et de banjo, de venir jouer sur trois morceaux. Il a ainsi pris part à certains arrangements, en y instillant sa touche personnelle. Dimitri Fonseka est également musicien, pianiste principalement. Il a lui aussi joué les parties piano de cet EP, fait la contrebasse et certaines percussions. Il a ainsi pris part à certains aspects de l'arrangement de mes morceaux. Quant à moi, pour la partie enregistrement, je me suis chargée des voix, des flûtes irlandaises et des claviers.

Souhaitez-vous nous parler de votre récent passage en résidence à L'Oreille Cassée ?
Durant cette résidence, j'ai préparé mes différents sets, essentiellement celui de ma Release Party du Vendredi 9 Octobre (mon concert de sortie d'EP), mais aussi ceux de mes prochains concerts. J'ai pu y recevoir les conseils des personnes qui travaillent dans cette MJC. C'est toujours enrichissant et important d'avoir l'avis de personnes extérieures sur le déroulé d'un concert, surtout quand on est une artiste solo !

Peut-on en savoir plus sur le clip d'I'll follow you et quelle place occupe l'image dans votre musique ?
Le clip de I'll Follow You, qui est la chanson pop de mon EP, est sorti fin Février 2020. Pour ce clip, j'ai imaginé une histoire assez simple, choisi les lieux où nous avons filmé, certains cadres. Mais c'est Erwan Drouard, celui qui réalise mes clips, qui a travaillé le montage, la chronologie des événements et a apporté sa touche artistique au clip. J'ai pour le moment 3 clips qui sont visionnables sur ma chaîne Youtube.
J'ai toujours été attirée par le cinéma et surtout les histoires que peuvent raconter des films. Je dirais que l'image doit accompagner au mieux la chanson, les paroles et donc l'histoire qu'elles racontent. Qu'il y ait une vraie cohérence entre ces éléments. Le clip est une extension de la chanson...
Pour le clip de A New Age, qui est le deuxième clip de l'EP, je tenais à ce que les personnes qui verraient le clip puissent ne pas être détournées par une histoire et soient concentrées sur la musique, contrairement à ce que j'aime d'habitude. J'ai eu très peur de tomber dans le cliché "musique irlandaise/mer/falaises" mais finalement la beauté des falaises d'Etretat, et la qualité des images filmées, ont, je l'espère, évité de tomber dans un tel cliché ! Ou peut-être était-ce une peur qui n'avait pas lieu d'être. Pour ce qui est des prises de vue, des cadres et du montage, tout a été réfléchi par Erwan. 

Une indiscrétion à nous donner sur A new age ?
Pendant près de deux ans, j'ai été accompagnée par un batteur puis par un guitariste. Depuis deux ans je continue ce projet seule. La chanson A New Age est née de cette "séparation", je me suis rendue compte que ça ne fonctionnait pas avec eux et que j'avais besoin de peaufiner mon identité musicale et surtout d'être seule pour continuer sereinement ce projet en accord avec ma vision de la musique.

La Covid-19 a beaucoup chamboulé le monde des spectacles et la sortie de votre EP. Espérez-vous pouvoir faire un concert prochainement ?
J'ai mon concert de sortie d'EP qui est prévu pour le Vendredi 9 Octobre à la MJC de Ris Orangis en Essonne. Pour l'instant j'ai aussi un autre concert de prévu le Jeudi 15 Octobre à la MJC de Villebon-Sur-Yvette. Effectivement, la période est très compliquée pour le secteur musical. J'espère que ces deux concerts pourront bien avoir lieu et pour la suite je compte tout de même continuer à chercher des concerts pour défendre mon EP auprès du public.

En général, quelle est l'ambiance sur scène ?
Je dirais que l'ambiance est assez changeante : elle peut passer de l'énergie dégagée par la musique irlandaise, au côté intimiste de certaines mélodies guitare/voix ou piano/voix et de nouveau à la fougue de mes mélodies blues. C'est ce que j'aime dans un set, faire passer le public dans des émotions multiples. 

Votre musique nous pousse aussi un peu à l'évasion. Est-ce qu'il y a une destination ou un lieu particulier où vous aimeriez nous faire voyager ?
La réponse qui me vient tout de suite c'est l'Irlande ! Tant pour la musique que pour les paysages et les irlandais. Je ne peux pas vraiment l'expliquer parce que je n'ai aucune origine irlandaise, mais quand j'y suis allée à deux reprises j'avais cette fascinante impression d'être chez moi... Ce qui me touche le plus là-bas, ce sont les soirées où les Irlandais sont ensembles et sortent leurs instruments pour jouer des mélodies qui leurs viennent de leurs parents, grands-parents, arrières grands-parents... Des moments authentiques qu'on ne retrouve nulle part ailleurs ! 

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci pour cette interview !

Merci à Moïra d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

MoïRa - I'll Follow You

Musique interview

Motörhead : nouvelle édition remasterisée d’On Parole Motörhead : nouvelle édition remasterisée d’On Parole
Une nouvelle édition remasterisée d’On Parole de Motörhead vient de sortir ...
  Figurz : l'album Another Kid Comedy
Figurz, l'histoire issue de l'imaginaire d'un enfant séquestré. Sa vengean...
Figurz : l'album Another Kid Comedy

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire