Publicité

Matthieu Delage et Nicolas Arsenijevic mettent à l'honneur le saxophone

Matthieu Delage et Nicolas Arsenijevic mettent à l'honneur le saxophone avec les albums Inner voice et Inveniendi.

Matthieu Delage et Nicolas Arsenijevic

Pour Adrien Besse, (label Chapeau l’Artiste) le saxophone est un instrument d’avenir. Une sorte de bombe musicale à retardement, que l’on croit connaître mais dont, en réalité, on ignore l’essentiel. Pas seulement parce qu’il s’agit encore d’un très jeune instrument – son brevet a été déposé en 1846 : il faut donc figure de vrai gamin si on le compare aux instruments à cordes ou au piano ! – mais aussi et peut-être surtout parce qu’on en mesure mal l’étendue des richesses sonores et expressives.

« Cette invention d'Adolphe Sax - fruit d'un travail et d'une réflexion du plus grand inventeur, luthier, que l'histoire de la musique ait connu- a été pensée pour pouvoir être déclinée du plus petit au plus grand, du plus aigu au plus grave. C'est la plus grande famille d'instruments qui n'ait jamais existé ! Parler "des saxophones", c'est comme parler du violon et de la contrebasse réunis, en y mêlant l'octobasse et le ukulélé ! explique Adrien Besse, qui ajoute : « Comme dans une famille, chaque saxophone a développé et développe encore ses propres caractéristiques, s'appuie sur ses forces et ses faiblesses pour faire sa place dans tel ou tel univers musical. Le plus célèbre est le « ténor » mais la famille est nombreuse. Elle comprend 13 autres instruments ! »

Le chant des possibles

Mu autant par une véritable passion amoureuse pour ces instruments que par la raison fondée sur leur connaissance intime, Adrien Besse est convaincu que de grands horizons s’ouvrent pour les saxophonistes de la nouvelle génération. En particulier pour ceux du monde de la musique classique confrontés au paradoxe d’un instrument des plus célèbres, par exemple dans le jazz dont il est un instrument iconique, mais très marginalisé dans leur domaine : « Ce paradoxe est une force ! s’enthousiasme-t-il. La musique classique, de part son passé, ses codes, son poids et parfois son côté archaïque, est sûrement la plus difficile à pénétrer pour le saxophone. Mais c’est aussi la musique la plus excitante et la plus profonde à vouloir mettre en avant ».

Ce pari à relever, passe impérativement par l’avènement de jeunes interprètes d’exception, aptes à repousser les limites du répertoire, à exciter l’imagination des compositeurs, à susciter le goût du partage avec le public mélomane pour enfin jeter dans la lumière ces instruments à connaître et à aimer avec fièvre.

Rising stars

Parmi ceux-ci deux jeunes étoiles du saxophone, français l’un et l’autre, émergent : Nicolas Arsenijevic et Matthieu Delage. Le premier, bardé de prix internationaux, a choisi les saxophones alto et soprano, deux des plus petits et légers de la lignée : « Nicolas Arsenijevic a cette capacité merveilleuse de savoir les faire chanter, presque à les faire voler. Malgré son jeune âge, il possède un bagage musical très solide et une maturité impressionnante. Cela lui offre le recul nécessaire pour se lancer dans la transcription d'un "monstre" comme Brahms mais aussi l'aplomb pour aborder une création périlleuse avec quatuor à cordes » selon Adrien Besse qui croit avec autant de force à la stature de son autre protégé.

« Matthieu Delage a choisi de mettre en avant l’un des saxophones les moins connus : le saxophone baryton. Avec une intelligence musicale impressionnante il arrive à sublimer cet instrument réputé à tort comme "lourd". Il lui donne une voix incroyable, le faisant s’exprimer avec élégance et profondeur, en s'inspirant du magnifique répertoire du violoncelle et du basson, mais également s’engageant comme compositeur-interprète de sa propre pièce (Liber) et créateur des œuvres de Matthieu Stefanelli & Patrick Zimmerli. »

Pour ce premier disque, Matthieu Delage s'entoure de deux pianistes de renom : Magali Albertini et Frank Woeste.

Musique

BlackDoe : le single Mangue ft. oceanfromtheblue BlackDoe : le single Mangue ft. oceanfromtheblue
Toujours à la recherche de l’originalité et de nouvelles idées, le beatma...
  Neal Black & The Healers : l'album A little boom, boom, boom
Neal Black & The Healers dévoilent l'album A little boom, boom, boom.
Neal Black & The Healers : l'album A little boom, boom, boom

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire