Publicité

Mathilda : l'EP Brutal

Rédaction Divertir Par Le lundi, 26 septembre 2022 à 15:41 0

Dans Culturel

Un an après un premier EP, Mathilda dévoile un nouvel opus : Brutal.

Frémissez : on entre dans ce nouvel EP Brutal de Mathilda - dont la sortie est prévue fin septembre - comme on s'aventurerait dans un jardin hanté, en pleine Andalousie. Mathilda est la propriétaire des lieux spectrale et sensuelle. sa voix vous hypnotise instantanément Auprès de son timbre grave, noble et effrité comme une falaise, se révèle tout un monde grouillant. C'est un univers aussi visuel que l'était son premier EP Amore Sacro, cependant plus organique désormais. Un monde audacieux, fait de cordes, de choeurs, de pianos et de percussions. Un univers où l'inquiétude domine, souveraine comme le visage de celle qui la chante. Car si la beauté de cette autrice-compositrice (qui a collaboré avec Christophe, assuré les premières parties de Julien Doré, Feu! Chatterton, Cali) est un diamant, c'est bien au sens où, coupante, elle tranche et s'impose.

Avec ces cinq titres, Mathilda ne propose pas de vous réconforter mais bien de vous confronter vos hantises. Avec Téhéran, produit avec l'artiste iranien Mohammed Moussavi (Moody), des fantômes perses, comme échappés d'une pièce tragique, viennent vous chuchoter é l'oreille que le temps passe. Dans Dame un Beso, morceau qui sortira le 24 juin, le plus pop et solaire de l'EP, des guitares et percussions empruntent au flamenco et rapprochent Mathilda et ses origines méditerranéennes d'une Rosalie française ou d'un C. Tangana. Dans un esprit similaire, Retourner à la mer parvient à rendre percussive la langue française, la faisant sonner comme du castillan.

Enfin, dans les deux ballades de l'EP, Mathilda montre combien sa voix, feu dans la nuit, pourrait se suffire à elle-même. En piano-voix, pour Avalanche, elle renoue à la fois avec la chanson française et le mystère d'une Isabelle Adjani, et chante depuis l'état second dans lequel nous plongent nos souvenirs.
Sur son dernier morceau Brutal, fragile elle s'entoure de cordes orchestrales et cinématographiques pour nous rappeler que parfois cœur et raison s'entrechoquent, cruel constat des violences conjugales.
Hallucination fiévreuse, écoutez Mathilda chanter.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam