Publicité

Marjolaine Karlin : l'album Tatoo Toota

Tatoo Toota de Marjolaine Karlin est le carnet sonore et poétique d'un voyage musical initiatique, en français, en anglais et en yiddish.

Marjolaine Karlain - Tatoo toota

En 2008, alors qu'elle est frappée par le décès d'un ami proche, Marjolaine Karlin découvre le maloya, musique de transe dont l'une des raisons d'être est de remettre en lien les morts et les vivants. Direction l'île de la Réunion, pour tenter de « retrouver ses Esprits » au propre comme au figuré.

A son retour elle co-fonde le groupe Wati Watia Zorèy Band (sélection FIP en 2016) avec plusieurs membres de Moriarty. Parallèllement, pendant 10 ans elle « amasse » petit à petit les matériaux, idées, rythmes et sonorités qui constituent cet album foisonnant, à la fois profond et fantasque, sous l'influence totalement solaire de l'Océan Indien.

Un album de rencontres

Certaines chansons proviennent du très intimiste BateauTrain, spectacle musical joué à l'intérieur d'un camion Poids-Lourd avec le saxophoniste Rémi Sciuto et Jean-Didier « Jidé » Hoareau, neveu du grand Danyèl (In geto, l'Océan retrouvé, BoatTrain), tandis que d'autres chansons sont issues de rencontres autour de l'Océan Indien (Tatoo, avec Marco Lacaille et le malgache Justin Vali) ou de collaborations amicales (Jewish Cemetery avec le trio Journal Intime, et la Vérité avec Rosemary Standley et Bruno Helstroffer, son complice du projet Love I Obey).
Certaines autres chansons sont simplement nées de la rencontre de Marjolaine avec son fils, Jaipour avant sa naissance, puis Madame la Chanson après.

Comment rompre, morceau illuminé par la guitare ondoyante de Marc-Antoine Perrio, parle avec la plus grande délicatesse de comment les liens d'attachement se font et de défont.
Enfin, la Fièvre, avec son atmosphère modale hallucinée, son intro au rythme processionnel qui laisse la place à l'ostinato d'un kayamb sec et nerveux, est un maloya « inversé » : la complainte, non pas d'un descendant d'esclave, mais d'un zorey (un métropolitain) chargé de la mauvaise conscience de la colonisation.

Release Studio de l'Ermitage : le 31 mai

Musique

Shy'm organise un jeu de piste à Paris le weekend de Pâques Shy'm organise un jeu de piste à Paris le weekend de Pâques
A l'occasion de la sortie de son album Shy'm organise un jeu de piste à Paris ce week...
  June Milo : l'EP Avril
Le nouvel EP de June Milo, Avril, nous livre cinq chansons aux mélodies pop folks, évo...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire