Publicité

Marin Esteban présente l'album Totem

Rédaction Divertir Par Le vendredi, 04 juin 2021 à 08:14 0

Dans Culturel

L'album Totem de Marin Esteban oscille entre Ambient Folk, Post Rock et Music Electronic.

Marin Esteban - Totem

Qu'appréciez-vous dans la folk à titre personnel ?
Je suis très attaché à la brillance et au son cristallin des guitares acoustique aux cordes en acier. Dans la folk musique et notamment dans le bluegrass, une technique que l’on appelle le fingerpicking s’apparente au jeu en arpège que l’on retrouve notamment au piano ou à la harpe. C’est une manière de jouer l’harmonie par une succession de notes monophoniques avec un intervalle plus ou moins court. La technique de l’arpège me permet de créer un roulement et d’instaurer une rythmique dans le renouvellement de cette boucle de notes. Dans mon cas, j’utilise beaucoup cette technique lorsque je joue seul à la guitare pour mes concerts.

Pouvez-vous nous présenter l'album Totem ?
Totem est un album 8 titres qui a été enregistré en seulement deux semaines. J’y ai électrifié ma musique d’une certaine façon. Avec l’annonce de la réouverture des bars et des salles de concert, je me suis équipé d’un nouvel ampli guitare ce qui m’a permis d’aborder les sons de guitares différemment. La chaleur des lampes mais aussi la puissance de l’amplification a donné un direction à l’album que j’ai souhaité légèrement plus agressif que dans mes précédentes réalisations.

Comment l'avez-vous composé et que souhaitez-vous mettre en avant avec ?
La présence des synthétiseurs m’a permis d’élargir la palette sonore tout en chapitrant la structure et l’évolution du disque. Le titre d’ouverture du disque ainsi que le morceau Stone se veulent être des morceaux d’introduction et de transition. Les huit titres sont pensés comme un ensemble logique et seuls les deux derniers morceaux, Farewell Over Tears et A Stream Of Memories sont des reprises de morceaux que je jouais par le passé en concert en version acoustique.  L’idée était de donner l’impression d’un album joué live. J’ai beaucoup étudié le mastering pour en arrivé à ce résultat.

Pourquoi avoir choisi ce nom pour l'album et quel est votre totem ?
Le titre de l’album se rapporte à la symbolique du Totem en tant qu’objet de culte. L’acquisition de ce nouvel ampli couplée au fétichisme qui peut exister vis à vis de ces objets m’intéressait. On peut littéralement empiler des amplificateurs et des hauts parleurs de manière vertical tel un Totem et la notion de culte de la musique me parait évidente.

Parlez nous du titre Riverside...
Riverside a été l’élément déclencheur de cet album. Au commencement, j’ai enregistré ma guitare acoustique au travers de mon ampli à lampe pour ajouter du grain et de la compression à la prise de son. Le reste est venu naturellement, la section basse/batterie puis j’ai improvisé un solo de guitare électrique saturé sur l’intégralité du titre. Je ne crois pas pouvoir jouer ce solo deux fois de la même façon. C’est ce qu’on peut appeler un morceau spontané avec une part de référence au rock des années 70’s et au culte des guitares héros. Une posture que je n’assume pas tout à fait d’ailleurs !

Une indiscrétion à nous donner sur l'album Totem ?
Pour l’enregistrement de l’album j’ai profité de l’absence de mon voisin pendant plusieurs semaines pour jouer et capter mes instruments à un fort volume sonore. Je souhaitais qu’une énergie particulière se dégage de l'album, un enthousiasme comme amplifié par l’absence de voisinage.

Les lieux de concerts rouvrent. Avez-vous des dates de concerts qui se programment ?
Actuellement je suis en période de démarchage des salles et des bar pour me produire en concert. Une performance est prévue à la fin de l’été, en extérieur, mais la plupart des lieux  avec lesquels je suis en contact sont très hésitants à l’idée de programmer des musiciens. J’espère qu’on pourra ré-organiser des belles soirée musicales sans restriction dans un futur proche.

Merci à Marin Esteban d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Marin Esteban - Riverside

A propos de Marin Esteban

Le projet solo de Marin Esteban commence en 2015 sous forme de concert de guitare Ambient et se produit sur scène dans les pays tels que la France et le Danemark.

En 2020, Marin esteban sort  son album studio  Artificial Avalanche.
En 2021 il sort l’EP Thermal Pool et son vidéo clip ainsi que l’album Totem via le label Fantail Records.

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam