Publicité

Marin Esteban prépare l'album Artificial Avalanche

Artificial Avalanche est le premier album studio de Marin Esteban. Après la sortie de l'EP Singer Feather Duster en 2015, Marin a réalisé une tournée de concerts en Océanie, entre la Nouvelle Zélande et l'Australie. Artificial Avalanche est le fruit de cette aventure.

Marin Esteban

crédit visuel : Mathilde Magnée

Qui se cache derrière Marin Esteban ?
Je suis né en région Parisienne à la fin des années 80 et j'ai grandi dans une petite ville médiévale du sud de la France. J'ai appris la musique à l'oreille, en autodidacte, en écoutant les disques que me faisait découvrir mon père. Je suis allé faire mes études aux Beaux Art à Paris et me suis formé aux techniques de cinéma. J'ai souvent travaillé en tant que saisonnier agricole dans la vigne ou le maraîchage. Aujourd'hui je vis en Bretagne et j'ai créé mon propre studio d'enregistrement.

Pouvez-vous nous présenter l'univers de l'album Artificial avalanche ?
Artificial Avalanche est un album qui a commencé à se dessiner pendant le confinement avec l'enregistrement du titre Postcard à cette période. J'ai construit mon studio de musique au même moment et l'acquisition de nouveaux instruments de musique a nourrit la création de l'album. Au début du disque on est bercé par des ballades folk plutôt acoustiques tandis que de nouveaux instruments s'immiscent tel un piano ou des guitares électriques dans la progression de l'album.

Dans quelles conditions l'avez-vous composé et quelles sont vos inspirations ?
Les morceaux de l'album ont été enregistrés dans mon home studio à Concarneau en Bretagne. Je me suis installé dans cette ville récemment pour y monter un studio de musique. Le cadre y est très reposant, c'est une ville qui respire, et je pensais que de longues marches au bord du littoral pourraient nourrir le processus créatif de l'album, comme des futures projets enregistrés au studio.

Qu'appréciez-vous dans la natures et les grands espaces ? D'un certain sens, doit-on prendre une certaine forme d'évasion avec le Covid ?
Le calme et la sensation de plénitude qu'offrent les grands espaces sont une vraie source d'inspiration. J'affectionne particulièrement la randonnée qui permet une vraie connexion aux éléments de la nature tel que le feu, le vent, l'eau, la terre. J'ai l'impression que lorsque l'on quitte nos habitudes liées au confort moderne on touche quelque chose de l'ordre de l'authenticité mais également quelque chose d'intemporel. On pourrait être à n'importe quelle époque lorsque nous nous trouvons en pleine nature.

Souhaitez-vous nous parler de la partie instrumentale ?
Chaque composition se construit autour d'un premier enregistrement à la guitare acoustique ou au piano. Je cherche d'aborder le thème d'un morceau dans la mélodie puis son identité dans les arrangements que j'ajoute avec de nouveaux instruments. Les morceaux de l'album sont essentiellement instrumentales, il n'y a donc pas de partie chantée. Cette conception de la musique se rapproche davantage de l'univers des musiques de films.

Peut-on en savoir plus sur votre carte postale : le single Postcard ?
Postcard est le premier morceau de l'album a avoir été enregistré à mon retour de Nouvelle Zélande et Australie. Le morceau porte en lui la fin d'un voyages de 18 mois et c'est pour cette raison que j'ai choisi le titre Postcard.

Vous avez enregistré cet opus dans votre propre studio. Est ce plus simple et moins stressant ?
L'enregistrement en home studio demande une certaine rigueur et de la discipline c'est certain. Il n y a pas le stress d'un emploi du temps à respecter et cela est très confortable mais il faut tout de même se donner un cadre pour avancer.

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
La campagne de financement participatif étais une bonne manière de jauger le nombre de personnes intéressées par mon album avant sa sortie et ainsi de pouvoir faire le nombre de tirages nécessaires. Ayant une audience plutôt limitée, je ne pouvais pas me permettre de financer une grande quantité de pressages sans pouvoir les vendre par la suite. C'était aussi une manière de faire découvrir mon projet à un public plus large que d'habitude tout en concrétisant un objet, à savoir le disque vinyle.

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Artificial Avalanche ?
J'espère que ma musique puisse être appréciée pour ce quelle est. C'est a dire, simple, parfois subtile.
Un moment relaxant.

Le choix du vinyle, c'est pour mieux nous faire ressentir vos compositions ?
Le vinyle offre une qualité sonore analogique que j'apprécie beaucoup, mais c'est aussi un premier album et je souhaité réalisé un vinyle pour marquer le coup.

Des clips sont-ils prévus et comment les imaginez-vous ?
Il y a un clip de prévu pour le morceau éponyme de l'album Artificial Avalanche. Il s'agit d'images 16 mm filmées lors d'un voyage par mon arrière grand-père.

Qu'est ce qui c'est passé en 2013 pour que vous abandonniez un piano au beau milieu d'une falaise ?
A l'époque j'étais en dernière année aux Beaux Arts. J'ai tourné mon film de fin d'études avec ce piano et nous l'avons laissé sur la falaise après le tournage. Le film est un hommage à un ami disparu et l'abandon du piano fût un symbole qui fait partie intégrante du projet.

Quels souvenirs gardez-vous de vos concerts en Océanie ?
La tournée de concert en Nouvelle Zélande et Australie était une période très riche en expériences. J'ai beaucoup appris sur le métier de musicien à ce moment là. J'ai voyagé en Van, puis en Bus et j'ai pu découvrir de magnifiques paysages sur les routes. Jouer dans des villes différentes avec un public varié tous les soirs est une expérience exaltante. J'ai pris beaucoup de plaisir à jouer sur scène et pour être honnête j'aurais voulu que cette tournée ne s'arrête pas !

Merci à Marin Esteban d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.


Publicité


Postcard (Official Video)

Musique interview

La première grande extension du jeu Conan Exiles arrive La première grande extension du jeu Conan Exiles arrive
La première grande extension de Conan Exiles vient d'être annoncée - Elle se...
  Romain Leleu : Dix ans Face à Face
Loin des conventions, Romain Leleu fait la musique qu’il aime, comme il l’aime. En t&eac...
Romain Leleu : Dix ans Face à Face

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire