Publicité

Marie Droual : son EP à découvrir au-delà du "Cosmos"

Marie Droual est auteure-compositrice-interprète depuis 2014. Seule sur scène, accompagnée d'un piano, elle dévoilera son style musical, plutôt pop rock, dans l'EP Cosmos.

Marie Droual

Pouvez-vous nous présenter votre premier EP Cosmos et son univers ?
Cosmos à la base devait réunir toutes les chansons que j’avais pu composé depuis mes débuts en 2014. J’ai finalement préféré garder les titres qui me correspondaient le plus actuellement.
L’EP est donc composé de 5 titres inédits. Dans cet EP je parle de certains souvenirs, de mes désirs de vie, de certaines de mes angoisses, d’une histoire d’amour, ainsi que de la perte d’un proche.
Il faut savoir qu’à la base Cosmos était mon premier nom d’artiste et était en lien avec le thème de l’univers que l’on pouvait retrouver dans presque tous mes premiers morceaux.
Il y a 2 ou 3 ans, j’ai eu comme projet de réaliser un EP et j’ai préféré que Cosmos devienne le nom de cet EP, pour que je puisse continuer ma route avec mon nom de naissance Marie Droual.

Est-il possible de savoir comment vous composez et avez-vous des thèmes qui vous inspirent plus que d'autres ?
Au fil des années, je me suis construis un univers imaginaire qui m’est propre.
Tout a commencé étant plus jeune. Je faisais beaucoup de crises d’angoisses. J’ai eu des relations assez toxiques autour de moi qui ont fait que j’ai commencé à écrire des textes puis, à composer des chansons.
Aussi, j’ai toujours été fascinée par l’univers. Je me pose en général beaucoup de questions sur le monde qui nous entoure. J’ai donc écris mes premières chansons en lien avec des questionnements sur notre place sur Terre, la mort, etc.
Aujourd’hui, j’essaye de me retrouver dans des sonorités plus jazz et folk et mes thématiques sont plus diverses. Je parle beaucoup de l’amour à travers des histoires que j’invente. Elles peuvent être féérique comme dans High Bell Tower, ou plus vraisemblables dans Endless Road.

Vous écrivez en français et de plus en plus en anglais, qu'est ce qui vous motive dans le choix des langues ?
J’écris beaucoup de textes en français sur mon téléphone. J’ai commencé à composer en anglais et en français. Au départ, j’aimais mélanger les deux langues un peu comme le groupe Arcade Fire que j’adore.
Puis, je me suis rendue compte que je préférais ma voix lorsque je chantais en anglais. Je suis aussi d’autant plus à l’aise pour trouver des mélodies. J’aime la langue française mais je suis beaucoup plus sensible à l’anglais.
Aussi, je suis partie une année aux Pays Bas et je me suis nettement améliorée en anglais. Cela m’a donc poussé à persévérer dans cette langue et aujourd’hui je n’ai presque plus besoin de me faire corriger.

Qu'appréciez-vous dans le piano pour accompagner vos titres ?
Je suis très attachée au piano. J’ai commencé la musique en apprenant à jouer de cet instrument (j’avais 17 ans). J’ai essayé d’intégrer des groupes ou d’en constituer mais je ne suis jamais tombée sur « les bonnes personnes », comme on dit.
On attendait de moi que je compose au moins une chanson par semaine mais j’en étais incapable. Je n’arrivais pas à avoir autant d’idées et je n’aimais pas composer dans le but de produire quelque chose rapidement. J’ai donc décidé de me construire seule en tant qu’artiste.
Ce que j’adore avec le fait de m’accompagner seulement d’un piano c’est la simplicité de ce duo musicale. N’entendre que du piano et de la voix, c’est assez rare de nos jours.
J’aime me dire que je rends comme un hommage à cet instrument qui jusqu’à aujourd’hui m’a aidé à me trouver en tant que personne et en tant qu’artiste.
Cosmos c’est finalement la conclusion de cette période piano/voix et de mon univers assez sombre.
A présent, je m’essaye aux logiciels de musique et je compte enrichir mon univers musicale avec d’autres sonorités, d’autres thèmes de chansons.

Faites nous entrer dans les coulisses du studio Altsonik de Cesson-Sévigné...
Pour la réalisation de cet EP, c’était la deuxième fois que j’allais au studio Altsonik.
L’ingénieur son qui m’a enregistré s’appelle Antoine Massot. Il est adorable et très ouvert. Il fait du super travail.
Son studio c’est aussi sa maison. C’est donc une ambiance très chaleureuse, où il y a beaucoup d’espace et de lumières naturelles. C’est très agréable de travailler là bas.
A chaque fois, j’ai enregistré pistes séparées. Je commence donc par le piano (j’ai enregistré sur un piano demie queue). En suite, on passe au chant.
Pour enregistrer mes 5 titres il nous a fallu deux jours et demi. Pour chaque piste on faisait 3 à 4 prises. Cela dépendait de si j’étais assez satisfaite des enregistrements ou non.
Antoine a également réalisé le mixage et le mastering durant ce temps.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et que souhaitez-vous dire pour convaincre ceux qui vont peut-être vous aider ?
Je n’avais pas l’argent pour financer la fabrication physique de l’EP. Je voulais également payer le travail de mon ami graphiste Nathan Guesdon qui pour le moment me créait beaucoup de visuels gratuitement.
En plus, je trouve ça plus simple pour mes auditeurs de pré-commander mon EP en ligne.
Et pour moi, cela me permet de savoir si j’ai des acheteurs ou non, avant de réaliser quoi que ce soit. Je ne me voyais pas fabriquer 500 CDs et n’en vendre qu’une dizaine... Cela n’aurait pas servi à grand chose, à part me coûter beaucoup d’argent.
Le financement participatif s’est terminé ce lundi 9 décembre et j’ai atteins mon objectif des 600 euros ! Néanmoins la vente reste accessible et vous pouvez encore pré-commander Cosmos en me contactant directement.

Des clips seront-ils prévus pour l'EP Cosmos et quel sera son univers visuel ?
Pour le moment je n’ai pas envisagé de faire un clip. J’avais penser à la réalisation d’un clip pour ma chanson Endless road. Si un jour cela pouvait se faire, j’aimerais beaucoup une ambiance années 50/60, en noir et blanc. Je me vois bien chanter debout devant un micro, sur une scène dans un bar, près de la mer.

Prévoyez-vous des concerts pour la sortie de l'EP et un lieu vous ferrait-il particulièrement plaisir ?
Oui, cela sera au Penny Lane à Rennes, le 14 Mai. Je jouerai en première partie du groupe Loa Frida.
J’aimerais beaucoup jouer dans la ville de Nantes.

Aimeriez-vous que votre EP soit écouté dans "le cosmos" ?
Evidemment, et j’aimerais surtout qu’il soit écouter dans l’au-delà.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci beaucoup pour l’intérêt porté à ma musique. N’hésitez pas à venir me voir jouer sur scène et j’espère que l’EP vous plaira !

Merci à Marie Droual d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Marie Droual - COSMOS New EP Coming Soon

interview Musique

Barange : Le Game est extrait de l'EP 24 Barange : Le Game est extrait de l'EP 24
Barange nous fait découvrir son nouveau single Le Game et se prête au jeu avec un clip ...
  La pièce Voici mon coeur de la compagnie Fièvre
La compagnie Fièvre va proposer la pièce Voici mon coeur, un spectacle seule en sc&egr...
La pièce Voici mon coeur de la compagnie Fièvre

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire