Publicité

Marc-Antoine Perrio : l'EP Nage(s) / Sel

Maxime Lopes Par Le vendredi, 03 décembre 2021 à 11:42 0

Dans Culturel

Marc-Antoine Perrio sort l'EP Nage(s) / Sel, accompagné du clip de Mentir.

Marc-Antoine Perrio (Crédit Mauro Mongiello)

Crédit visuel : Mauro Mongiello

Nage(s) / Sel se lit aussi Les / Ange(s). La face cachée d’un Los Angeles transposé ailleurs, autrement.

L’idée d'une «annagramaire» comme révélatrice de l’ambivalence de nos mots et pensées. Marc-Antoine Perrio raconte les émotions sous plusieurs couches.

Ce premier EP puise abondamment dans le G-Funk et les atmosphères de côte ouest. Un bain de soleil qui supporte des textes traitant de nos parts d’ombre, de personnages face à leurs désirs et leurs frustrations. Certaines teintes dans la voix de Marc-Antoine ne sont pas sans rappeler Voulzy, et si cette facette n’en rend que sa musique plus attachante elle sous tend un arc complexe d’influences. Les 6 titres de cet opus engagent une conversation entre le décor et le personnage. Une relation filmique s’épanouie dans ce contraste, l’apparente légèreté de la musique confrontée à une réalité bien plus âpre...

Marc-Antoine Perrio est un drôle d’oiseau, et après plusieurs années passées à accompagner, produire, ou collaborer avec d’autres artistes, il a comme un besoin vital de prendre son envol seul.Bercé par l’art depuis son plus jeune âge, il prend très tôt la décision de consacrer sa vie à la musique et plus particulièrement à la guitare. Il entre en classe aménagée au conservatoire de Saint Etienne, sa ville natale, à l’âge de 7 ans et poursuit ce parcours jusqu’à son entrée à l’école normale de musique de Paris. Mais pour lui «faire de la guitare classique, c’est être tout le temps tout seul» /c’estd’abord jouer (être) seul avec l'instrument/ et Marc-Antoine aime s’entourer de personnes qui l’inspire. S’en suit une seconde période à Paris avec le Jazz où il fait la rencontre de musiciens issus de la nouvelle scène française.Après plusieurs projets dont Beau Women, House of Echo, Setter, et plus récemment Retriever, il veut aujourd’hui s’essayer seul.Passionné de classique et de jazz, il se fascine aussi pour le hip-hop. A l’adolescence il fait le constat que«Le flow et l’instru des rappeurs est structuré comme le jazz, les paroles magnifient la boucle, et inversement» C’est une idée qui n’a eu de cesse de le conforter dans une approche inclusive de la musique et de sa création.

Marc-Antoine Perrio - Mentir

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam