Publicité

LOSST : l'album Horizons

Maxime Lopes Par Le vendredi, 29 janvier 2021 à 10:05 0

Dans Culturel

LOSST est le projet musical de Basile Buisson. Graphiste français, musicien amoureux des bandes sonores et du cinéma en général. Sonorités cosmiques, chaudes et sombres qui entrent doucement dans votre esprit et vous transporte dans un autre monde. Découvrons l'album Horizons.

Losst

Vous vous définissez comme un artiste 3D. Qu'est ce que cela signifie et quelles sont vos influences ?
Je suis Directeur artistique et artiste 3d, c'est-à- dire que je fournis à mes clients des visuels principalement faits en 3d.
Mes influences dans mon travail sont très variées, allant de l'art contemporain, le cinéma, la bd, l'architecture etc...
Mais si je devais dire des références dans mon milieux je dirais Ash Torp, manVsmachine ou bien Prologue.

Pouvez-vous nous présenter votre album Horizons ?
Horizons est un album concept, une sorte de voyage. Je me suis raconté une histoire, la vision d'un film et j'ai tenté de la faire vivre à travers la musique. C'est une expression de mon amour pour les films et bandes-son que j’aime.

Pourquoi nous proposez-vous un voyage entre retrowave et musique de film ?
C'est vraiment deux styles de musique que j'apprécie, mais que je n'entends pas souvent ensemble. John Carpenter est une grosse influence pour moi et j'ai tenté de produire dans le même état d'esprit.

Aimeriez-vous que votre musique soit utilisée un jour dans une bande originale de film et est-ce une approche particulière pour la composer ?
Je serais fou que ma musique soit utilisée dans un film ! La composition serait différente car elle devrait se caler plus sur des images. Les tracks sur Horizons ont plus été faites pour être écoutées et presque fermer les yeux.

Quelles sont vos sources d'inspirations et des films vous influencent-ils ?
On peut retrouver l'ambiance des œuvres de Moebius ou bien tout le cinéma fantastique des années 80 comme Conan le Barbare, Total Recall, Escape from New York. Je lisais aussi Dune en même temps que j'ai fait l'album, donc on ressent forcément un peu l'ambiance désertique d'Arrakis.

Quels sont vos choix sur le plan instrumental ?
Les sons de l'album sont vraiment un mix entre des synthés vintage, dx7, juno106, minimoog et les instruments d'un orchestre classique, avec des french horns, des tubas, des violons...

Parlez-nous du titre Newland...
Newland est la vraie première track de l'album, tous les instruments arrivent progressivement, comme si notre protagoniste se réveillait dans un nouveau monde inconnu et fantastique. J'ai voulu retranscrire l'émotion de notre personnage, submergé par ce nouveau paysage épique.

Que souhaitez-vous procurer au public avec l'album Horizons ?
L'idée de voyage. Beaucoup de mes tracks sont progressives, pour donner l'idée de marcher, d'avancer dans cet univers.

Souhaitez-vous nous parler des coulisses des enregistrements en studio ?
L'album a été fait sur 1 an à côté de mon travail, la plupart pendant le confinement chez moi dans mon home studio. Je me suis vraiment immergé dans mes références musicales et visuelles et j'ai produit mes morceaux.

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
Le financement participatif est une étape et un engagement importants qui permettent au label d’aborder plus sereinement la production d’un vinyle. Le vinyle correspond aussi à l'ADN de l'album, un objet tactile qui rappelle un peu plus les années 80.

Pourquoi avoir décidé de créer un album concept et de créer tout un univers complet pour Horizons ?
C'est vraiment l'idée que j'avais en tête : créer tout un univers et disperser dans la musique, les visuels et les textes, l'histoire que je me suis raconté. J'adore quand les artistes font ça et qu'il faut rechercher tous les éléments d'une œuvre.

Peut-on en savoir plus sur l'artwork de l'album Horizons ?
L'artwork vient d'un excellent illustrateur et ami, Hugo Moreno. Ses influences correspondent pas mal aux miennes et j'adore vraiment son travail. L'idée du visuel était d'avoir quelque chose de mystérieux et grand. Qui donne une idée du monde sans trop le dévoiler, pour laisser les gens divaguer dans leurs pensées

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Horizons est vraiment un projet personnel qui rassemble vraiment les choses qui me passionnent: le cinéma, les univers pulp et une narration forte. Je vous invite à aller écouter l'album et, si vous le pouvez, participer à la campagne Ulule.

Merci à LOSST d'avoir répondu à l'interview !
Suivez l'actualité sur Facebook.

LOSST - Horizons Campagne ULULE -

interview Crowdfunding Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam