Publicité

Lewis présente l'album Inside

Rédaction Divertir Par Le mercredi, 14 avril 2021 à 15:18 0

Dans Culturel

Lewis est un songwriter multi-instrumentiste issu de la scène rock marseillaise. Détenteur d'un diplôme en psychologie clinique et spécialisé en psychologie de la musique, il est particulièrement enclin à la création musicale sans limites de genres, ainsi qu’à l'exploration des textures musicales. Découvrez son album Inside.

Lewis - Inside

Après avoir vécu entre le Canada, Aix en Provence et Toulouse, et fondé plusieurs formations,dont une avec son père.  Par la suite, il se fixe à Marseille et fonde Tense of Fools, groupe de rock psychédélique où il officie toujours (EP "Orbital Life", album "live at the church" enregistré dans une église, autoproduction).  

Ces différents projets permettent à Lewis de consolider et de prendre confiance en son univers musical : en 2021 paraît son projet solo,   Inside, (Klonosphère), toujours accompagné par les musiciens de Tense of Fools.  Amateur de structures alambiquées et influencé par des artistes tels que Steven Wilson, Rover ou même Kigayaku Moyo , on retrouve dans son approche musicale un savant mélange des genres, une alchimie de rock psychédélique, progressif comme de garage ou bien de balades folk. Celles-ci sont portées par une voix unique, mêlant à la douceur et la simplicité des  émotions brutes. 

Ses chansons sont pensées comme intimistes, comme des poésies mystiques, des métaphores de la vie qui questionnent sur les parts d'ombre de chacun et tend vers une recherche de l'harmonie, de la communion et du partage dans un univers nuancé en clair-obscur. Tandis qu’il nous laisse le soin de découvrir l’univers si singulier d’ Inside, Lewis en d’ores et déjà en train de travailler sur son deuxième album.

Interview avec Lewis

D'où vient votre passion pour la musique et qu'appréciez-vous en elle ?
La passion de la musique me vient de l'enfance, elle m'a été volontairement transmise et je l'ai progressivement intégrée comme une part de mon identité, jusqu'à m'apercevoir que je ne pouvais pas vivre sans elle. Concernant ce que j'apprécie dans la musique je dirais peut-être avant tout qu'elle permet d'entrevoir un sentiment de liberté. A l'écoute ou lorsque qu'on la pratique, je pense qu'on a tous touché cet état profond qui nous fait nous sentir libre. La musique est pour moi un moyen d’accès à la liberté intérieure profonde qui peut être facilement partagé et transmis.

Pouvez-vous nous présenter votre album Inside et son univers ?
Inside, le premier opus de mon projet solo, vient faire sens car j'avais des trucs à sortir après une période de vie difficile et je ressentais le besoin fondamental de mettre ça en musique. J'ai donc proposé mes morceaux au groupe (les musiciens de Tense Of Fools qui m'accompagnent sur ce projet) et ils m'ont suivi. Ils m'ont aidé dans ma démarche créatrice à pouvoir poser les choses dans un temps imparti. C'était donc une manière différente que de fonctionner en groupe, je pense qu'elle a aussi permis à chaque musicien qui m'accompagne sur ce projet d'exprimer aussi son identité propre dans les morceaux !
L'univers y est très singulier et personnel, il part de mon expérience personnelle brute, transformée en musique.

Comment composez-vous et quelles sont vos sources d'inspirations ?
Avec mon groupe « Tense of fools », on compose en commun c'est à dire que chacun amène quelque chose, ça peut être une idée, une ambiance, une parole, un riff et par la suite on essaie en groupe d'arborer quelque chose de commun et de liant pour privilégier le sens d'une vraie esthétique de groupe. C'est super intéressant ! Mais ce processus prend par contre du temps.
Avec ce projet solo, Inside, c'est assez particulier mais cet album est sorti tout seul, en tout cas pour ce qui concerne la première matière brute. Je n'ai pas eu besoin de la réfléchir, c'était un moment difficile et compliqué de ma vie où j'ai compris le rapport étroit et merveilleux entre une simple guitare acoustique et un homme qui à des choses à sortir, à exprimer, à crier.

Est-il possible de nous parler de la partie instrumentale ainsi que des musiciens qui vous accompagnent ?
Les musiciens dans cet album sont principalement Sebastien Caviggia et les musiciens de Tense of Fools : Alex Leboeuf, Ronie marciano, Gabriel Mastodonte et Alexis Noël.
Il y a eu aussi des invités comme Romain Redon, Anais clément, Christopher Dubois, Julien Pignol et Loick aymerirck, ayant assuré respectivement des parties de flûte traversière, Chant, Choeur, trombone, violoncelle.
J'ai dirigé pour ma part l'ensemble des bases structurelles et harmoniques des compositions et les arrangements ont été pensés de manière à laisser place à la liberté musicale de chacun. La spontanéité de cet album réside peut-être aussi en partie dans le processus d'improvisation permis par chaque musicien dans lequel chacun vient lui aussi exprimer son univers.

Parlez nous du titre Inside the day et son clip...
Inside The Day est le premier titre clippé que j'ai sorti, fin novembre 2020, avant Time, Money and Fear et The End, dernier en date.
Pour en revenir à Inside The Day, ce morceau raconte l’histoire de l’apparente éternelle répétition des épreuves, les figures qui nous abandonnent, celles que l’on laisse à notre tour.
Traverser sa journée comme on traverse sa vie. Comment arriver à traverser ses propres épreuves, celles qui sont aussi présentes dans nos rêves. Comment arriver à se réconcilier avec nos propres paradoxes ?
L’une des pistes que nous propose ce titre, c’est la traversée d’une simple journée métaphore d’une vie, celle d’un univers mystérieux et mélancolique qui cependant cherche à atteindre la lumière. C’est ainsi qu’a été pensé le clip. Un univers intimiste pour plonger dans la profondeur des personnages. Le noir et blanc comme contrastant l’ombre de la lumière et l’intégration de la couleur comme un espoir sensible.
Le clip a été réalisé par mon ami Antoine Dalibard qui est d’abord photographe, c’était son premier clip vidéo. Il passe à l’action en dévoilant le regard qu’il pose sur ses sujets. C’est ainsi que ce clip entretient une esthétique se rapprochant de la méthode photographique pure. À travers les symboles lumineux et le regard fixant l’objectif, le réalisateur questionne l’intériorité de chacun, sa position dans le temps, l’espace, le vide et la vie.

Comment se sont passés les enregistrements studio de l'album ?
Les enregistrements ont été effectués au studio « le cri de la tarente », un magnifique studio au bord de la mer à La Ciotat. Une partie des enregistrements à été réalisée pendant le 1er confinement et ensuite cela s'est étalé sur plusieurs mois en prenant le temps qu'il fallait pour harmoniser la cohérence de l'album. Le temps en studio c'est quelque chose de pas facile, de mon humble expérience on est assez tourmenté par le temps car on sait très bien qu'avec un petit budget, la notion d'argent court toujours après celle du temps. J'ai opté pour une formule comprenant un prix total me permettant ne pas compter mes journées avec accord de l'ingénieur son Seb. Je pense que cela a contribué au processus créatif de l'album dans lequel lui même a prit part. Donc finalement, libéré de ces deux facteurs, le temps et l'argent, à ce moment la peur peut elle aussi diminuer ^^

Que souhaitez-vous transmettre au public avec Inside ?
Inside est très personnel mais a vocation à être partagé, c'est à dire qu'il parle de ressenti intérieur profond mais qu'il est également destiné à être réinterprété par le public. Ce que j'ai envie de transmettre, ce sont des émotions libres de droit d’appropriation et de transformation !

Quels ont été vos choix sur l'artwork de l'album ?
Mes choix pour l'artwork on été guidés par le photographe Antoine Dalibard et l'agencement de l'artwork par Richard Meyer, membre de l'association qui m'accompagne.
C'est avec confiance que j'ai opéré et aussi mis mon grain de sel dans les choix qui m'étaient proposés.

Une indiscrétion à nous donner sur l'album Inside ?
Il existe des pistes audio dans l'album provenant des premières maquettes de l'album, enregistrées dans les Alpes !

Espérez-vous pouvoir retourner un jour sur scène et que représente-elle pour vous ?
Si la situation le permet oui bien sûr, la scène est pour moi l'accomplissement du processus. Elle permet de se donner entièrement et de partager directement nos émotions avec le public.
Elle met en lumière les défauts et les qualités d'une prestation live et nous emporte dans un tourbillon d'affects. Je trouve que c'est une des plus belles choses qui existe, la représentation direct d'un art quel qu’il soit, dans un mouvement de passation avec celui qui le reçoit.

Il parait que vous travaillez déjà sur votre deuxième album... Souhaitez-vous en dire quelques mots ?
Effectivement, je commence à doucement clarifier les thèmes que je vais aborder et quelques musiques commencent à émerger !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je vous remercie de vos questions inspirantes ! J'ai tenté de partager mon expérience en musique. Je remercie tout ceux qui de près ou de loin m'ont accompagné dans la réalisation de cet album. Il plaira à certains, en laissera d'autres indifférents et déplaira aussi. Une chose est sûre, c'est qu'il a été fait avec sincérité alors si vous aimez les questions existentielles, les mélanges et la folie : Achetez « Inside ».

Merci à Lewis d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Lewis - Inside the Day (Official Vidéo)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam