Publicité

Les P'tits Yeux prépare un album live

Les P'tits Yeux prépare un album live, avec des titres composés au cours des dernières années et soutenu par les internautes. Découvrez 6 musiciens avec du cœur à revendre qui vont investir la scène !
Ils nous feront partager en chansons, quelques unes des émotions fortes que la vie peut nous offrir.

Les P'tits yeux (crédit Christelle Anthoine)

crédit visuel Christelle Anthoine

Qui se cache derrière Les P'tits yeux et quel est votre univers ?
Dans les P'tits Yeux nous sommes 6 musiciens : Stéphanie KERMARREC (Basse, chant) ; Jean-Sébastien HELLARD (Accordéon) ; Sébastien BARON (Trombone, tuba, cavaquinho), Guillaume HEUZE (Saxophones soprano, ténor) ; Ronan MAGUET (Batterie, pandéro) et Mathieu JOUVENCEL (Guitare, chant). Notre groupe s'inscrit dans le genre "Chanson française" (ce qui veut tout et rien dire) avec des textes humanistes, poétiques, parfois engagés.

Vous préparez un album live, peut-on en savoir plus à son sujet ?
C'est un album que nous avons enregistré lors d'un seul et même concert en novembre dernier dans la salle du Champ de Foire à Plabennec en périphérie de Brest, ville où le groupe a débuté il y a près de 15 ans. Nous voulions "remettre en boîte" des morceaux que nous jouons depuis plus de 10 ans pour certains et qui sont issus de nos 4 albums studios. Entre le 1er album Les temps Heureux  sorti en 2008 et le dernier Rien ne se perd sorti en 2017, le groupe s'est renouvelé dans sa composition et s'est étoffé. De ce fait certaines chansons de par leurs arrangements ont été transformées. Il nous paraissait donc important d'enregistrer à nouveau l'ensemble de ces morceaux et de les compiler... Qui plus est en public, pour l'énergie et l'émotion qu'un live procure.

Sur quoi mettez-vous l'accent dans vos compositions et que doivent-elles véhiculer pour Les P'tits yeux ?
Nos chansons se veulent libertaires. Derrière chaque thème abordé, (l'amour, la religion, le temps qui passe, la mort, le féminisme) la question qui est posée est "qu'est-ce qu'un être libre" ? On tente donc de transmettre des valeurs humanistes, de vivre ensemble et de respect mais sans jamais tomber dans le pathos. Pour nous les chansons doivent rester légères.

Quelle place occupe l'instrumentale dans vos titres ?
Justement l'instrumental permet de relever les chansons, d'avoir ce côté rieur, voir insouciant. Pour utiliser une vieille expression, la musique doit nous mettre le coeur en "goguette". Le travail des arrangements est donc essentiel. Il se fait en groupe avec l'apport des diverses influences musicales des musiciens.

Parlez nous du titre Place Sainte Catherine...
C'est une chanson que j'ai écrite [Mathieu Jouvencel, ndlr] en 2007 lorsque Stéphanie est entrée dans le groupe. C'est notre chanson la plus écoutée.
Au premier degré c'est une banale histoire d'amour légère et plutôt fleur bleue avec une musique entraînante et colorée.
Au second plan, pour le coup, c'est bien une chanson libertaire qui fustige les carcans que sont certaines institutions comme la religion qui peuvent être une entrave aux libertés individuelles.

Comment se sont passés les enregistrements au Champ de foire de Plabennec ?
Ca a été une très bonne expérience, épuisante mais enrichissante. Nous avons fait une semaine de résidence dans la salle les jours qui ont précédé le concert. Cela s'est fait en collaboration avec le régisseur de la salle Erwann Thépaut qui nous a accueilli comme à la maison. Ensuite le public a été extra le soir du concert, il nous a vraiment porté. Si l'album est réussi, le mérite lui en reviendra en grande partie !

Que représente la scène pour le groupe et quelle est l'ambiance en concert ?
De toute évidence, la scène pour nous, ça représente un moment de partage avec le public. L'ambiance dans nos concerts est chaleureuse. D'ailleurs nous touchons toutes les générations et pour nous c'est important de garder cet esprit fraternel, presque familial. La chanson en générale se prête à ça d'ailleurs.

C'est avec des P'tits Yeux que vous terminez en général un projet ?
Les premières années du groupe, nous avions très souvent des P'tits Yeux après des soirées bien arrosées. Aujourd'hui nous avons des P'tits Yeux davantage en lien avec nos vies quotidiennes et nos bambins. Les P'tits Yeux, l'important c'est de les avoir dans la tête et de continuer à vouloir refaire le monde. A bon entendeur !

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Pour 2 raisons :
La première c'est l'aspect pratique. Ca nous permet d'avoir une trésorerie d'avance et de contribuer au budget que représente une sortie d'album, et c'est pas négligeable.
La seconde, c'est le volet communication. Pendant une quarantaine de jours nous parlons du projet via les réseaux et nous sollicitons notre public pour qu'il participe à la production. C'est une période où on échange beaucoup avec les gens, et c'est vraiment sympa.

Comment voyez vous la suite de "votre petite révolution de 10 ans" ?

On espère un nouvel album d'ici 2 à 3 ans, avec un gros travail scénique mais c'est encore un peu loin et pour l'instant on se concentre sur la sortie d'album...
Et dans 10 ans ?... J'espère qu'on jouera toujours :-)

Aurez-vous des prochaines dates pour retrouver le public et quelle place occupe la relation avec lui ?
Oui nous avons une bonne quinzaine de dates qui se préparent pour la saison estivale. Nous avons une relation très simple avec le public, presque amicale.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à toi pour tes questions !
Rendez-vous en concert pour chanter et boire ensemble !
"Compagnons des mauvais jours, je vous souhaite une bonne nuit !" (Prévert)

Merci aux Pt'tits yeux d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les sur Facebook.

Les P'tits Yeux - Place Sainte Catherine - LIVE 2020

interview Musique

Elle Passe avec Valentin Vander dans un clip... Elle Passe avec Valentin Vander dans un clip...
Après 4 ans de tournée avec ses camarades des « Goguettes (en trio mais &ag...
  Olivier Miller transforme Brigitte Macron en Wonder Woman
La relation entre Emmanuel Macron et sa femme Brigitte ayant fait beaucoup parler, Olivier Miller a ...
Olivier Miller transforme Brigitte Macron en Wonder Woman

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire