Publicité

Le premier EP d'Oslo Tropique

Oslo Tropique dévoile son premier EP éponyme. Cette sortie est accompagnée du clip Les Grands Palaces.

Oslo Tropique

Oslo Tropique c’est un oxymore qui jongle entre la froideur et la chaleur, des riffs de guitare à l'américaine et une plume incisive et engagée. Cette nouvelle formation revendique un rock brut en français, et délivre une musique qui retentit comme un signal d’alarme sur des phénomènes qui nous concernent tous de près ou de loin. Au-delà d’un penchant contestataire indéniable, le regard du groupe oscille entre réalisme désabusé kafkaïen et absurde psychédélique à la Prévert.

Oslo Tropique, jeu de mot climatique (qui ne le sera peut- être plus demain), aborde des thématiques typiquement liées à la décadence du XXIème siècle : la (sur)consommation, la dépendance technologique, notre course effrénée à la poursuite d’objectifs toujours plus hauts que les précédents, le dépassement de soi...

Créé en 2019, Oslo Tropique est né de la rencontre de membres de la scène rock toulousaine et d’un membre des arts de la rue, les sauvages “Commando Percus” pour ne pas les nommer. Après une tournée en France, Espagne et Portugal et les retours enthousiastes des professionnels et du public, ils enregistrent très vite un premier EP au Studio de l’Imprimerie avec Serge Faubert (Kid Wise, I Me Mine, Bigflo & Oli). Pour le mixage, ils se tournent vers Lionnel Buzac pour sa patte rock. Ex leader du groupe Soma reconverti dans la production, il a assuré les mixages d’ Elephanz, Charlie Winston ou encore des Bandit Bandit.

Côté disque, ils intègrent le catalogue du label les Jeudis Du Rock (Booze Brothers, Fabulous Sheep,..). Côté scène, différentes structures s’intéressent de près au projet, telles le Médiator à Perpignan, le Rio Grande à Montauban ou encore le Jack Jack à Lyon, salles dans lesquelles le spectacle final sera créé.

Oslo Tropique c’est le son inimitable de la Rickenbacker appuyant des riffs de guitare tantôt lourds et sombres (« Les Grands Palaces »), tantôt subtils et entêtants (« L’Amour Et Ses Fantômes »). C’est un rock abrasif parfois noise, parfois sale, mais toujours mené par desfrappes puissantes sur des tempos souvent rapides.

L’énergie est au coeur du dispositif. A l’instar du chant, poétique et incarné, leur musique révèle un sentiment d'urgence.
Et si leur musique s’écoute facilement un casque sur les oreilles, ou dans son salon, Oslo Tropique a su lors de ses premiers lives prendre toute sa dimension.

Oslo Tropique - Les grands palaces

Les titres

LES GRANDS PALACES :
On a tous dans la tête cette image qui a fait le tour des réseaux sociaux, où des gens aux portes d’un supermarché se sont rués sur les pots d’une célèbre pâte à tartiner. Pourtant, tout le monde sait combien cette marque est merdique. Mais elle offre malgré tout, aussi, une part de bonheur. Difficile de les critiquer. Mais à l’heure du consommateur responsable, cela nous questionne sur notre capacité au changement. Ici, le narrateur voudrait bien faire des efforts, mais tout le pousse à acheter fiévreusement.

L'AMOUR ET SES FANTÔMES :
Rongé par la solitude, un homme part à la recherche d’une femme qui semble lui avoir dérobé son équilibre mental. Tout ce qui l’entoure n’est qu’agression, à commencer par lui-même... L’homme se retrouve submergé par les  fantômes de cette femme, au bord du gouffre.

UN PAVÉ DANS L'ÉCRAN :
C’est un texte qui a été écrit deux mois avant le mouvement des gilets jaunes. C’est un type habité par la révolte, mais dont les cris ne franchissent jamais le seuil de la porte. C’est un peu nous tous : on gueule devant l’écran, mais on ne participe jamais aux manifestations. Et pendant ce temps-là, la dérive continue...

AQUARIUM :
Une chanson psychédélique où le narrateur ne sait plus vraiment s’il est poisson ou homme : de quel côté de l’aquarium se trouve-t-il ? Un questionnement sur notre identité, sur la vision que nous avons de nous-même. À quel point sommes-nous libres de penser ? À quel point sommes-nous sous influence ? Quand on y regarde à la loupe, tout semble s’y déformer.

Musique

Mona San : le single hi everyone Mona San : le single hi everyone
Un an après son album Pandor, Mona San dévoile hi everyone, premier single de son EP b...
  Nina Attal : l'album Pieces of Soul
Guitariste française exceptionnelle (5 prix à 18 ans au Tremplin National Blues sur Se...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire