Publicité

Le Pôle Lyrique d'excellence : Transmettre par l'expérience

Rédaction Divertir Par Le lundi, 05 octobre 2020 à 11:08 0

Dans Culturel

Alors que de nombreux conservatoires permettent aujourd’hui de hisser la jeune génération de chanteurs français au meilleur de son potentiel, aucune d’entre elles n’offre à ces musiciens en pleine éclosion le cadre idéal favorisant à la fois transmission du savoir et insertion professionnelle dans un milieu complexe, en pleine évolution économique et artistique. C’est à partir de ce constat, et en réponse à une demande très forte que le Pôle lyrique d’excellence a vu le jour en 2013, prenant la forme d’une structure associative en janvier 2014. Initié par l’artiste lyrique Cécile De Boever, ce projet est unique dans la sphère lyrique européenne.

Pôle Lyrique d'excellence

« Au fur et à mesure de ma progression de jeune chanteuse, l’enseignement s’est révélé à moi de façon évidente. J’ai rapidement mesuré l’importance que revêtait la technique dans mon champ expressif, cela m’a fait prendre conscience de la valeur de la transmission dont me faisaient profiter les grands pédagogues et chanteurs que je pouvais rencontrer. Par la force des choses, il m’est apparu tout naturel de reprendre le flambeau. » confie Cécile De Boever.

Un vrai rayonnement

Après cinq ans seulement, les talents des premières promotions (Marie Perbost, Anthéa Pichanick…) font déjà rayonner la formation, qui chaque année accueille huit étudiants réunis autour de quatre professeurs permanents et de nombreux intervenants à l’occasion d’une série de six sessions d’une semaine. Les nombreux partenariats et résidences concourent à une même vision qui s’exprime à l’occasion des trois concerts annuels : excellence et perfectionnement à très haut niveau dans le domaine de l’art lyrique.

Une démarche singulière comme signature

L’épanouissement du chanteur ne peut s’opérer qu’au moyen d’un encadrement personnalisé. La simplicité de l’approche dans un cadre bienveillant favorise la liberté de l’étudiant ; elle seule lui permettra de se connaître suffisamment pour consolider son rapport à la scène et construire sa personnalité musicale. A cet égard, les échanges et la solidarité des promotions successives stimulent et encouragent la progression de tous. Le Pôle lyrique d’excellence est un lieu de recherche où chacun peut jouir du temps nécessaire pour cultiver son originalité et affirmer son identité artistique.

En marge des circuits académiques, la démarche qui préside au Pôle lyrique d’excellence appelle à la transmission par l’expérience, soutenue par une exigence invariable : « qui peut le plus peut le moins ! ».

Le partage d’un savoir-faire constitue l’essence de l’enseignement dispensé dans la formation du Pôle lyrique d’excellence, et la générosité de la transmission répond au don juste et sincère de l’artiste sur la scène, déterminant de sa crédibilité face à son public. Soigner la subtilité du geste sans perdre de vue l’essentiel – la joie d’apprendre et de savoir donner –, c’est le souci constant de l’équipe pédagogique.

« L’enseignement dispensé se rapporte toujours à l’artiste ! Transmettre à la jeune génération m’oblige à rester constamment connectée à mes émotions et sensations de la manière la plus juste et sincère possible. Cela rend également mon exigence plus réaliste. » explique Cécile De Boever.

Un laboratoire de perfectionnement

Se former au Pôle lyrique d’excellence, c’est bénéficier d’une pédagogie à la carte, directement ancrée dans la réalité du métier d’artiste lyrique. Les cours se répartissent de septembre à juillet en six sessions d’une semaine ; chacune est consacrée à l’exploration d’une thématique ou d’un pan du répertoire (la Musique française, le Bel Canto…). Ce format intensif favorise la cohésion de promotion, tout en laissant aux étudiants le temps de murir et de travailler avant chaque nouvelle rencontre.

Quatre formateurs permanents prennent en charge l’enseignement tout au long de l’année : une artiste lyrique et pédagogue – Cécile De Boever – ainsi que deux pianistes et chefs de chant – Nobuyoshi Shima et Marieke Hofmann. Leurs solides expériences forgées auprès d’institutions emblématiques (Opéras de Paris, Lyon, festivals d’Aix-en-Provence, de Tanglewood…) garantissent aux étudiants un bagage technique et artistique de haut niveau ainsi qu’une transmission éclairée, enrichie par le regard d’artistes et pédagogues intervenants de renommée internationale.

L’apprentissage de la scène se concrétise à l’occasion de mises en pratique du savoir-faire acquis, lors de récitals à l’Institut Goethe, à l’Université Lyon III, ou le temps de productions réalisées dans le cadre de la formation (Les Noces de Figaro en 2018, La Bohème en 2019…) : le gage pour chacun de collecter les armes nécessaires afin d’envisager une carrière solistique.

Pôle lyrique d’excellence
61, Boulevard des Canuts
69004 Lyon

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam