Publicité

La Roulette Rustre présente son double album

Un mélange subtil de Ferré pour la plume et la verve, de Pink Floyd pour la démesure, un soupçon de Zappa pour l’absence de frontières, et une bonne dose d’Ogres de Barback pour tout le reste… On obtient La Roulette Rustre, sorte d‘Enfants Terribles à la poésie étrange.
Découvrez le double album du groupe dans cette interview.

Roulette Rustre

 

Comment décrieriez-vous votre double album La Roulette Rustre ?
Décrier notre musique ? Ah non, on va plutôt en dire du bien ! :)
C'est une sorte de cadeau d'anniversaire qu'on a voulu se faire, et faire à notre public. Double album, 28 titres, c'est un peu hors standards, c'est ce qui nous plaît... Artistiquement, c'est une tentative de grand écart entre 2 disques, quitte à risquer la fracture !!! Grand écart entre l'identité "chanson-rock" du groupe, sur des thèmes sociétaux et introspectifs (disque 1er Souffle), et une identité un peu plus "hors norme", inspirée par le spectacle vivant dans toutes ses formes (2nd Souffle).  

En quoi des artistes comme Ferré, Pink Floyd ou Zappa vous inspirent-ils ?
Ferré c'est bien sûr l'écriture fleuve, sa prose étrange, hypnotique et viscérale, et aussi sa dimension de tribun, presque "griot blanc" !!!
Les Floyds et Zappa, c'est aussi pour le côté "hors norme", mais musical... On adore aller piocher dans divers horizons musicaux, tenter de les marier, et s'en foutre pas mal que ça ne soit pas immédiat et vendeur... Quitte à se retrouver avec des titres qui commencent sur de la chanson acoustique, qui virent vers du rock prog, et qui finissent sur un mix trip-hop musique contemporaine (titre Derrière la porte).
Dans la musique de Pink Floyd, il y a une dimension presque cinématographique. La musique à partir de l'image, c'est un aspect qu'on a essayé de travailler dans le disque "2nd Souffle". On rêverait par exemple de faire un court-métrage sur un des titres de ce disque !!!
Et puis on adore les moustaches, donc Zappa, forcément !!! :)

Peut-on en savoir plus sur le titre Paradisiac ?
Paradisiac, c'est le seul titre entièrement composé par Romain, un des 5 membres du groupe. Habituellement, on compose collectivement. Au départ, "2nd Souffle" est un spectacle, et en le créant en 2014, dans la progression du spectacle on avait besoin d'un morceau "coloré", évoquant une sorte de "bonheur falsifié".
Or dans la Roulette, faire des morceaux colorés et joyeux, ce n'est pas une habitude !!! :)
Du coup, Romain nous a livré le riff et les accords de Paradisiac, qu'on a un peu déformé rythmiquement, et auquel on a ajouté des samples vocaux.
Résultat : une sorte de Paradis-Paranoïac, paradis artificiel où les musiciens étaient prisonniers dans le spectacle...

A l'occasion, vous avez invité de nombreuses personnes pour vous aider sur ce disque ; après tout le meilleur moyen de fêter l'anniversaire c'est d'être en famille ?
Oui en famille et entre amis ! Et puis on est aussi dans cette idée de cadeau pour nous-même et pour notre public, qui est souvent, comme nous, fan d'artistes comme Yves Jamait, les Ogres de Barback, la Rue kétanou, Debout sur le Zinc... Alors partager ça tous ensemble, c'est un grand kiff !

Comment travaillez-vous la présence de différents instruments sur vos titres ?
Je crois que c'est dans l'ADN du groupe. On compose un morceau, on a des sons en tête, et on pioche dans le petit arsenal instrumental qu'on s'est constitué depuis toutes ces années... Et si on se sent un peu légers sur un instrument, ou qu'on imagine un style de jeu particulier, alors on invite un musicien extérieur au groupe avec qui on veut travailler.

Parlez nous de la mise en scène du clip "Nantes" de Beirut...
Ça se passe dans une des nombreuses usines désaffectées de notre Lorraine... Sauf que là, ce n'est pas une usine sidérurgique, mais une ancienne papèterie ! Ce titre "Nantes", on le reprenait sur scène avec un boucleur (looper), et on accumulait un maximum d'instruments dans la boucle en live (notre ingé son Nico s'en arrache encore les cheveux !). Ça donnait une sorte de valse des instruments qui nous caractérisait bien... Alors on a suivi notre pote photographe Laurent Barrilliot jusqu'à cet endroit magique, il a mis son appareil photo en mode "vidéo", et on s'est dépêché d'immortaliser tout ça avant que la nuit ne tombe et que la maréchaussée ne nous repère !!! :) 

Le deuxième disque est consacré à vos morceaux joués sur scène. Comment travaillez-vous sur la réalisation de vos différents spectacles ?
En fait, les deux disques reprennent des morceaux joués sur scène. Le disque 1er Souffle reprend en majorité les morceaux du concert qu'on a tourné en 2013 et 2015. Et 2nd Souffle est une sorte de bande originale d'un spectacle un peu mégalo qu'on a joué en 2014, et qui mêlait vidéo, danse, et un gros décor ! On voulait graver une trace de tout ça.
A chaque spectacle ou concert, on part d'une envie musicale, et on se donne une méthode de travail adaptée : composition, répétitions, et quand on est prêt musicalement, on monte une résidence scénique dans une salle de spectacle partenaire, pour peaufiner le son, la lumière, la mise en scène.

Le fait de faire un financement participatif, c'était une manière de fêter votre anniversaire avec vos fans ?
C'est déjà une manière de boucler le budget ! Quand on fait une musique qui n'est pas forcément "mainstream", qui est autoproduite, et qu'en plus on veut faire 2 disques et 28 titres... Eh bien il faut prendre des risques, et mobiliser des soutiens ! L'avantage, c'est que ce financement participatif a permis de faire parler de cet album, et puis on a profité de cette belle énergie pour effectivement fêter sa réussite avec notre public, lors d'une soirée "concert privé" de remerciements le 18 novembre dernier.

Est ce que faire un titre où des fans chantent avec vous vous ferait plaisir ?
On l'a déjà fait sur un ancien album, sur un titre intitulé Vivant, avec les copains qu'on a croisé tout au long de l'année dans des foyers de personnes en situation de handicap, en prison, et avec des enfants. Mais le faire avec un public plus large, ça pourrait être sympa !

Le titre J'ai 10 ans, c'était une façon de célébrer vos 10 ans de scène en vous inspirant d'Alain Souchon ?
Oui, et une façon de rassembler tous les invités de l'album, sur un titre fédérateur et festif qui clôt ce double album.

En 10 ans, quels sont vos plus beaux moments de scènes ?
3 souvenirs :

  • notre 1ère grosse scène pour le Festival anti-nucléaire près de chez nous à Bure, où des punks à crête avaient gentiment envahi la scène ! C'est un souvenir incroyable ! C'était en 2006 je crois.
  • notre tournée "Tiiga Fato" en 2010 au Burkina Faso, avec des concerts en brousse, parfois devant plus de 1000 personnes, où on ne voyait que les dents blanches des sourires des enfants briller dans la nuit !
  • la tournée avec les Ogres de Barback en 2012, c'est la 1ère fois qu'on enchainait des concerts dans des grandes salles devant un public nombreux.

 

Le double album de La Roulette Rustre est disponible à La Fnac ou en téléchargement légal sur iTunes.

 

C'est peu courant, mais on vous a retrouvé lors de concerts dans des prisons. Quelle importance accordez-vous au fait de chanter en milieu carcéral ?
On est contre la double peine. Si t'es en prison, tu paies ta dette à la société. Pas de raison d'être en plus privé de culture. Sauf si on veut fabriquer des hommes écervelés et haineux, qui seront pires à la sortie qu'à l'entrée ! Je crois que l'Etat ne s'est jamais vraiment posé la question du but de la prison... Pour avoir discuté avec beaucoup de détenus, seuls les plus "armés" (désolé du jeu de mots), font de la prison un moyen de se questionner, de mûrir un projet, de se former, de lire, de créer pour certains, et de repartir dans le droit chemin s'ils en ont les moyens... Si on n'accompagne pas les détenus dans ces directions bénéfiques pour eux et pour la société, on crée des "multi-récidivistes" comme ils disent ! Après, c'est comme partout, il y a des profiteurs qui y viennent pour le gîte et le couvert, et pour entretenir leur réseau d'affaire !!! La prison, c'est juste le reflet de notre société, mais en pire : les plus forts se gavent, les plus faibles morflent, et chacun défend ses intérêts... Alors comme la musique adoucit les mœurs...

Une tournée est-elle prévue ? Quel serait votre plus beau cadeau que le public pourrait vous offrir ?
Oui une belle tournée est en cours de construction, on en dévoilera une partie avant la fin 2016.
La seule chose qui nous intéresse, c'est de partager notre musique, donc un public fidèle et nombreux serait un super cadeau !

Vous avez également créé l'association L'art ou l'être, souhaitez-vous en parler ?
L'Art ou l'Etre, c'est notre couteau suisse... C'est notre association qui n'est autre que : notre compagnie, notre tourneur, notre label, notre employeur notre moyen de rencontrer les détenus, les personnes en situation de handicap, les enfants, etc. C'est l'outil qui nous permet de réaliser nos envies, et d'y fédérer les gens qui nous soutiennent, salariés, bénévoles,... C'est notre laisser-passer pour notre liberté artistique et de production, mais c'est énormément de travail ! Ceci est possible grâce aux deux tauliers dirigeants : Bernard et Fabrice.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci aux médias comme vous, ouverts aux artistes qui sortent des sentiers battus !

Merci au groupe La roulette rustre d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez le sur Facebook.

"Nantes" de Beirut, par La Roulette Rustre

Musique interview

Betty Bonifassi - Lomax Betty Bonifassi - Lomax
Betty Bonifassi a été révélée par la B.O Les Triplettes...
  Lascaux 4 : la réplique de la grotte va ouvrir
Près de 3000 m3 reproduits à l'échelle réelle. Après 3 ans et...

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire