Publicité

La BD Nénette et compagnie

La bande dessinée Nénette et compagnie est destinée aux plus jeunes et aborde l'approche des enfants avec les animaux de compagnie. Rencontre avec leurs auteures.

Nénette et compagnie

D'où vient votre passion pour la bande dessinée ?
Catherine : J'aime lire et écrire de la bande dessinée parce que c'est une forme d'expression narrative riche par l'image. On retrouve cette forme, cette complémentarité entre texte et image dans l'album jeunesse mais avec la BD, l'espace d'expression narrative est plus développé. Cela rend un côté cinématographique donc plus vivant.

Pouvez-vous nous présenter la BD Nénette et Compagnie ?
Catherine : Nénette et compagnie est une première approche Bd pour les plus jeunes. C'est l'histoire d'une fillette espiègle qui accueille déjà sous son toit plein d'animaux de compagnie. Mais elle en veut un cette fois qui soit original. La voilà donc partie en quête d'une autre bête qui ne sera pas vraiment à la fête.

Pourquoi vouloir vous intéresser à la relation enfant et animaux de compagnie et faire une BD jeunesse ?
Catherine : Qui parmi les enfants n'a jamais désiré un animal de compagnie, véritable compagnon de jeux ? Je pense qu'il n'y en a aucun. Mais parfois l'enfant ne réalise pas que ce n'est pas un jouet. Alors quoi de mieux qu'une histoire humoristique en bd pour aborder ce sujet ?

Quel est votre animal préféré ?
Catherine : J'en adore plein plein plein... mais peut-être le chimpanzé parce qu'il me fait bien rire. Quoique l'épagneul breton qui a partagé notre vie savait y faire aussi ! Sinon allez je vais citer tous ceux croqués par ma complice Christelle Le Guen dans Nénette et compagnie.

Peut-on en savoir plus sur le personnage principal Nénette et comment s'amuse-elle ?
Catherine : Nénette est une fillette espiègle qui aime s'amuser. Comment ? À découvrir quand vous le lirez. (Psst ! On en dévoile un peu sur la campagne de financement participatif !).

Comment dessinez-vous ?
Christelle : Ma technique de prédilection pour illustrer un album est l'aquarelle, mais j'ai adopté depuis quelques années une tablette graphique qui me permet de réaliser le travail préparatoire en numérique.
Peu importe l'outil, la mine graphite ou le stylet numérique, je commence toujours par crayonner. Crayonner pour chercher les personnages, pour travailler les cadrages, pour réaliser le chemin de fer (ou plan de travail). Cette première étape cruciale me prend au moins la moitié du temps consacré à l'illustration d'un album. Ensuite, lorsque le chemin de fer est prêt, la mise en couleur peut commencer, je suis sur les rails.

Faire un livre jeunesse nécessite-il une approche particulière du fait qu'on s'adresse à des enfants ?
Catherine : Oui parce que l'on s'adresse à des enfants qui ne savent pas forcément lire, le rôle de l'adulte médiateur rentre en jeu. On « lit par l’oreille ». On va alors travailler l'enchaînement, les dialogues, les onomatopées, le vocabulaire (sans infantiliser)... L'enjeu est aussi de plaire à la fois à l'enfant et à l'adulte.
Christelle : Lorsque j'illustre un album, peu importe à qui il est destiné, je ne conçois pas mes images en fonction d'un public ciblé. Je réponds à un texte ou je le complète ce sont mes seules préoccupations. Il n'y a pas de palettes réservées aux enfants, pas plus qu'un style graphique. Les enfants sont comme les adultes ils apprécient la variété et la nouveauté, de retrouver un personnage qu'ils ont aimé, la surprise, l'humour, la poésie, le reste est affaire de goût, c'est donc une affaire très personnelle.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Pour faire participer les lecteurs à une aventure éditoriale.
Pour créer une première "colonie" de lecteurs avant même que l'ouvrage soit disponible et bénéficier de tout ce que les sytèmes de réseau peuvent apporter de nos jours. Pour créer une dynamique autour du projet lui-même dans la démarche de création. C'est une expérience très stimulante et très enrichissante qui nécessite, et on s'en rend compte très rapidement, des compétences dans de multiples domaines. Que le projet soit réalisé ou non, on en sort toujours en ayant appris beaucoup de choses.
Et bien entendu, il ne faut pas le nier, parce que cela nous apporte les besoins financiers nécessaires pour la réalisation du projet lui-même.

Quels sont vos choix sur l'impression du livre ?
Il était tout d'abord indispensable pour nous de travailler avec un imprimeur qui soit le plus près possible géographiquement parlant, pour à la fois rester dans notre démarche "circuit-court" mais aussi pour être présents au calage et à l'impression de l'album.
Chose que nous avons réussi à faire avec une entreprise qui se trouve à seulement 5 km de chez nous. Autre point qui a penché en la faveur de ce partenaire, il utilise des encres 100% naturelles, donc sans aucun solvant.
Nous avons choisi une couverture souple avec large rabat car l'impression et l'assemblage, sont effectués par la même entreprise. Alors qu'une couverture cartonnée rigide, nécessite des aller/retours entre l'imprimeur et une autre unité de fabrication qui elle se charge de la fabrication de la partie couverture cartonnée et de l'assemblage final du livre.

En quoi le circuit court est-il important pour vous ?
Pour des raisons environnementales mais aussi économiques.
Nous avons délibérément décidé d'opter pour l'auto-diffusion avec la volonté d'aller proposer nos productions majoritairement sur des salons de la grande région ouest dans un premier temps et pourquoi pas plus loin si l'on nous y convie, en rencontrant directement nos lecteurs, sans pour autant refuser de proposer notre catalogue aux libraires qui acceptent le principe de l'achat ferme car nous refusons les retours.
Condition indispensable à l'équilibre et donc à la pérénité d'une petite structure d'édition comme la notre.

Espérez-vous assister à des salons jeunesse pour présenter Nénette et compagnie ?
Tout à fait. C'est même notre souhait dès le départ : aller à la rencontre de nos lecteurs dans un premier temps sur les salons ou événements littéraires du Grand Ouest et départements voisins, et sur les salons plus éloignés qui souhaiteront nous inviter. Vous pourrez nous retrouver :

  • A la libraire "L'Auréole" à Auray(56) le 6 juillet à partir de 10h30
  • Salon Séné à la page, le 26 juillet à Séné (56), si en raison de la situation ce salon est maintenu.
  • Salon Lire à Pénerf le 16 août à Damgan (56) si maintenu.
  • Salon du livre de Vannes reporté du 4 au 6 septembre.
  • à l'événement Cercle Cubik à Rochefort-en-terre (56) le 20 septembre.
  • Catherine sera en dédicace au salon du livre jeunesse du Pays de Morlaix le 24 novembre à Saint-Martin des champs (29).
  • Catherine sera en dédicace au salon de Ploufragan (22) le 12 décembre.

D'autres dates sont à confirmer cet été, notamment à la librairie BD et jeunesse « Jardin des bulles » à Vannes (56).
A suivre aussi d'autres dates courant quatrième trimestre 2020 où les Editions du Bouquin sont attendues.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Vive Nénette et toute sa compagnie !

Merci à Catherine Latteux et Christelle Le Guen d'avoir répondu à notre interview !
Suivez l'actualité du projet également sur Facebook.

Résumé de Nénette et compagnie

Un chien, deux lapins, trois matous, un couple de tortues de terre, une famille de hamsters et quelques poux. Toute cette joyeuse compagnie vit sous le même toit. Aux côtés de Nénette. Même pour certains carrément sur sa tête. Mais Nénette n'en a pas assez et en veut un qui soit cette fois original. Le dénichera-t-elle ? Et surtout saura-t-elle le garder ? Car il faut avouer : la fillette a une façon bien particulière de s'amuser !

Inscrivez-vous à la newsletter de Divertir !

Recevez gratuitement chaque mois l'actualité culturelle sur votre boite e-mail.

Désinscription possible à tout moment en 1 clic. Vos données ne sont pas cédées ou revendues.

Cliquez ici pour vous inscrire maintenant !

interview Livres

Tocacake : le clip Nos Larmes Citoyens et l'album Enfermés Tocacake : le clip Nos Larmes Citoyens et l'album Enfermés
Découvrez Nos Larmes Citoyens, le 1er clip extrait de l'album Enfermés de Tocacake...
  Austyn : Désordres dans le clip Brune mandarine
Après l'EP Désordres, Austyn dévoile le clip Brune mandarine.
Austyn : Désordres dans le clip Brune mandarine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire