Publicité

La BD Ils ont osé... à Oyonnax évoque un évènement de la Résistance

Rédaction Divertir Par Le lundi, 05 octobre 2020 à 15:52 0

Dans Culturel

Une association et un musée retrassent l'Histoire de la Résistance et de la Déportation dans l'Ain et le Jura. A cette occasion ils vont sortir la BD Ils ont osé... à Oyonnax.

Ils ont osé à Oyonnax

Pouvez-vous nous présenter votre BD Ils ont osé... à Oyonnax ?
L’ass. des Amis du musée a fondé le musée de la résistance et de la Déportation à Nantua aujourd’hui géré par le Département. Elle participe à son animation. Entre autre elle construit un site internet relatant l’histoire de la création du musée et les évènements survenus dans dans l’Ain de 40 à 44. Elle a entrepris d’éditer des BD autour de ces faits marquants.
Mardi noir à Nantua, édité en septembre 2020 et Ils ont osé...à Oyonnax à paraître en 2021.

De manière globale, comment était organisée la résistance à ce moment dans l'Ain ?
Comme toutes les régions de France, à la différence près que cette région montagneuse a abrité de nombreux Maquis. Emmenés par un chef qui a su les fédérer, les motiver.

Du point de vue historique, peut-on en savoir plus le défilé de Résistants armés le 11 novembre 1943 et quel était le contexte malgré les risques ?
Le M.U.R. (Mouvement Uni de la Résistance) avait incité à honorer l’armistice, la victoire de 14/18. Malgré l’interdiction de toute manifestation de la part de Vichy et des Allemands, Romans, le chef des Maquis de l’Ain voulut aller au delà d’un simple dépôt de gerbe et montrer que ces maquisards n’étaient pas des bandits mais des hommes prêt à bouter les Allemands hors de France.
Sut-il évaluer les risques ? La rafle du 14 décembre à Nantua, distant de 15 km autorise le doute.

On peut facilement supposer la date en référence à l'armistice de 1918, mais pourquoi le maquis a choisi la ville d'Oyonnax ?
Les Allemands les plus proches sont à 15 km (Montréal-La Cluse)
Oyonnax est difficile à cerner.
Ville importante 10 000 habitants.
Localement existe un fort réseau de Résistants.

Comment avez-vous travaillé le scénario et les références historiques ?
J’ai réuni toutes les bribes d’information éparses. Unité de temps et de lieu. Tout se passe la journée du 11 novembre, quitte à ce que des flashbacks viennent étayer les pourquoi et les comment.

En quoi le Musée de la Résistance de Nantua avec qui vous travaillez sur vos projets de bandes dessinées vous apportent-ils leur aide ?
Le musée valide le scénario et un avant-propos est rédigé en commun. Une aide financière nous est apportée par le Département.

Comment sont dessinées les planches de la BD ?
Mr Josselin Limon Duparcmeur, jeune dessinateur lyonnais est notre illustrateur (colorisation comprise).
Nous passons par les stades, du storyboard, du crayonnage, du noir et blanc, de la colorisation, enfin de la maquette. Nous validons chaque étape.

Pourquoi réalisez-vous le financement participatif ?
Notre édition se limite à 2000 exemplaires, pour un budget avoisinant 20 000€. Ce type de financement nous aide à monter le financement de ce projet.

Quels sont vos choix concernant l'impression du livre ?
Nous avons dans l’Ain un imprimeur qui a largement démontré ses capacités.

Ne pensez-vous pas que les 2 guerres mondiales du siècle passé sont un peu délaissées par certaines générations ?
Absolument pas, je dirais au contraire que dans l’Histoire leurs grand-parents, arrières grand-parents aient pu, ou on pu, participer à cette histoire les motive.

Sait-on ce qu'il est advenu des résistants qui ont participé à ce défilé ?
Ils étaient autour de 130. Le 11 novembre 1943, il reste 10 mois avant que cette région soit libérée. C’est le temps de durs combats, de féroces représailles. 3 attaques allemandes conclues par des tués au combat, des assassinats, des déportation.

Comment sera disponible la BD Ils ont osé... à Oyonnax ?
Elle doit paraître fin octobre 2021 et sera disponible dans les librairies et Tabac-presse des grandes villes du département, et dans tous les collèges.

Même si le contexte sanitaire est incertain, pensez-vous aller à la rencontre des lecteurs et des scolaires pour présenter la BD Ils ont osé... à Oyonnax ?
Bien sûr.

C'est le 2ème tome d'un projet de bandes dessinées sur la résistance et la déportation dans l'Ain et le Jura. Espérez-vous avoir d'autres opus et sujets à aborder en BD ?
Oui bien sûr, le sabotage dans la gare d’Ambérieux à la veille du Débarquement ? Parcours de Résistant ?...

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
La BD est pour moi le support qui atteint le plus grand nombre.

Merci à l'association Les Amis du musée de la Résistance et de la Déportation d'avoir répondu à notre interview !
Suivez leur actualité également sur Facebook.

Livres interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam