Publicité

L'opération Une histoire pour toi du Salon du livre et de la presse jeunesse

Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, Pascale Labbé, Conseillère départementale du canton de Bobigny, Sylvie Vassallo, Directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (SLPJ93), et Marie Desplechin, écrivaine, distinguée La Grande Ourse du Salon 2020, ont lancé mercredi 25 novembre au collège République de Bobigny l’opération « Une histoire pour toi ».

Imaginée dans le cadre de la 36ème édition du SLPJ93, cette initiative permettra de distribuer 25 000 livres aux collégiennes et collégiens, ainsi qu’à des enfants de l’Aide sociale à l’enfance de la Seine-Saint-Denis. Une initiative qui vient également soutenir les librairies indépendantes du territoire.

Face au contexte sanitaire, le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, qui se tiendra du 2 au 7 décembre prochains, s’adapte. Aussi, pour permettre aux enfants et aux jeunes du territoire d’en profiter, le SLPJ93 et le Département de la Seine-Saint-Denis ont décidé, dans le cadre de leur partenariat historique, de lancer l’opération commune « Une histoire pour toi ». D’ici la fin du Salon, ce seront ainsi 25 000 livres qui seront distribués aux élèves de 5e et aux élèves des classes ULIS des 130 collèges publics de la Seine-Saint-Denis, ainsi qu’à des enfants et jeunes pris en charge par l'Aide Sociale à l'Enfance.

Ces ouvrages, tous dédicacés, mettront à l’honneur les autrices et auteurs invité.e.s au programme de cette année, parmi lesquel.le.s l’écrivaine Marie Desplechin, désignée « Grande Ourse 2020 », autrice de plus de centaine de livres, notamment pour enfants. Présente aux côtés de Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis, et de Sylvie Vassallo, Directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis (SLPJ93), Marie Desplechin a échangé, ce mercredi 25 novembre, avec les élèves de la classe de 5ème SEGPA du collège République à Bobigny, autour des ouvrages offerts dans le cadre de cette initiative.

Cette opération permet par ailleurs de soutenir les autrices et auteurs de la littérature jeunesse, mais aussi l’ensemble du secteur, notamment au niveau local. Les 25 000 livres sont ainsi achetés par le Salon auprès de 17 librairies des réseaux de librairies indépendantes de la Seine-Saint-Denis.

« En pleine crise, il n’était pas imaginable de faire l’impasse sur ce que le Salon du livre de jeunesse apporte d’essentiel aux enfants et aux jeunes de la Seine-Saint-Denis, la découverte du pouvoir des livres, de la littérature. Car cette découverte qui se fait avec la rencontre des autrices et des auteurs au Salon, en direct ou à travers leurs histoires, est absolument nécessaire pour construire et nourrir son imaginaire. Et avoir un imaginaire puissant est encore plus décisif en période de crise. CQFD »
Sylvie VASSALLO, Directrice du Salon du Livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis

Je suis très heureuse de (re)venir à Bobigny, dans une classe de collège, et de présenter la Capucine.
J’ai beaucoup fréquenté Bobigny à une époque, et j’ai appris une quantité de choses sur cette ville, son histoire et ses habitants. Chaque chose que j’ai apprise me rendait la ville plus intéressante et plus attachante. Savoir que cette ville, qui paraît aujourd’hui si construite, a été habitée par les meilleurs maraîchers du monde, qu’elle exportait jusqu’à Londres, Vienne et Moscou, m’a énormément plu. Les endroits changent, mais c’est dommage d’oublier ce qu’ils étaient. Pour bien préparer le futur, il est très utile de connaître le passé.
Je pense que La Capucine n’est pas un livre facile à lire pour des cinquièmes. Mais avec l’aide de leurs professeurs, ils peuvent sûrement apprécier l’histoire et certains passages. J’aimerais qu’ils s’intéressent à l’aventure de Louise, qu’ils aiment son courage et sa résistance, et qu’ils soient curieux et fiers de l’histoire de leur ville.
À leur place, je serais vraiment heureuse qu’on m’offre un livre. C’est un cadeau qu’on garde. Si on ne le lit pas tout de suite, on peut le découvrir plus tard. Et il y a beaucoup de plaisir à en attendre. Il n’y a pas de meilleur ami qu’un livre qu’on aime.
Marie DESPLECHIN, Romancière

Livres

Un clip cinématographique pour Alice Un clip cinématographique pour Alice
Flamboyants Films prépare un clip cinématographique pour Alice. Lorsqu'elle sort d...
  Seeds of Mary : l'album Serendipity
Seeds Of Mary, ce sont 5 mauvaises graines biberonnées au rock et à la bouillie Bordel...
Seeds of Mary : l'album Serendipity

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire