Publicité

L'exposition Slow food au musée Mauritshuis

Rédaction Divertir Par Le samedi, 11 mars 2017 à 14:37 0

Dans Culturel

Passons à table. Des tables couvertes de fruits, de volailles, de mets déclicats. Des natures mortes peintes il y a plus de 400 ans que l'on peut désormais dévorer des yeux à La Haye aux Pays Bas. L'exposition Slow Food est à découvrir jusqu'au 25 juin au musée Mauritshuis.

Un festin pour les yeux à savourer au cabinet royal de peintures de La Haye. Au début du XVIIème siècle les hollandais ont une prédilection pour les natures mortes. Ils peignent des tables regorgeant de mets raffinés et d'ustenciles précieux, autant d'oeuvres qui préfigurent les food pics d'aujourd'hui, omniprésentes sur les réseaux sociaux. L'exposition est placée sous le signe du slow food.

Le commissaire de l'exposition Quentin Buvelot indique que ce titre a été choisi parce qu'il faut du temps pour observer ces tableaux ; comme pour le slow food ça se prépare lentement et avec soin. Ces tableaux ont été réalisés avec beaucoup d'attention. Les artistes ont mis du temps à les peindre. Ils contiennent une profusion de détails qu'à condition de prendre du temps pour les observer.

Brossé avec raffinement et un réalisme quasi photographique. Fromages, noix et fruits cotoient couverts en argent et verres en cristal. A la faveur d'un éclairage sophistiqué et d'une application particulière des couleurs, le peintre Peter Klasen s'affranchit presque des limitations techniques de la toile, les reflets sont particulièrement soignés.
Il créé une impression de tridimensionnalité en plaçant certains objets ou aliments très près du bord de la table. Cet effet 3D vient aussi du fait d'appliquer la peinture à différents endroits ; indique la conservatrice Abbie Vandivere.

Et les choses n'ont guère changé depuis le XVIème siècle. A l'époque on ne se gavait pas d'animaux exotiques tous les jours. Quelque soit l'époque il s'agit d'en mettre plein la vue. On peignait ces tableaux pour impressionner un public. C'est une représentation idéalisée de la nourriture, car personne ne mangeait autant tous les jours, comme une utopie.

Le temps de l'exposition (du 18 mars au 25 juin 2017), la Mauritshuis organise un festival du goût dans ses murs, l'occasion de vraiement savourer ces mets.

Art

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam