Publicité

L'EP éponyme de Corps Météore

Corps Météore : un corps lumineux dans la nuit parisienne. À la recherche perpétuelle de LA chanson populaire, Corps Météore apporte sapremière réponse en cinq titres d’un répertoire marqué par la double influence dePeter Gabriel et de Michel Berger : l’anglais pour l’instrumentation et pour laproduction, le français pour l’harmonie et l’écriture.

Corps Météore

Un corps sensible dans un esprit populaire.

Voix caressante, musique que l’on fredonne aussitôt, paroles tendres, telle est l’alchimie qui anime « Corps Météore » à la recherche perpétuelle de LA chanson populaire.

« Je cherche à comprendre ce qui fait l’efficacité d’une chanson ». La réponse en cinq titres d’un répertoire marquée par la double influence de Peter Gabriel et de Michel Berger. L’ancien leader de Genesis pour l’instrumentation et pour la production, Michel Berger pour l’harmonie et l’écriture.

Avant « Corps Météore », Grégoire Laude, flirte en groupe - en anglais dans le texte - avec le rock progressif, les bases se trouvant chez YES ou Alan Parson Project. Encore avant, enfant, c’est le piano qui l’attire, et très vite il s’échappe des strictes partitions pour commencer à improviser et à écrire ses propres compositions. Puis il s’adonne un temps à la trompette et complète sa formation avec le chant choral, et c’est avec la double rencontre avec « Origin of Symmetry » de Muse et « OK Computer » de Radiohead que le déclic vers le rock se fait, ce qui lui permet de s’affirmer en tant que compositeur et se mettre en adéquation avec ce qu’il est profondément : un créateur.
Il compose clairement pour se sentir vivant, et est catégorique : « Tout part de la musique ». Il habille ensuite ses compositions avec des mots venus des paysages ou des situations qu’il imagine à leur écoute.
En lui offrant les paroles de « La neige en été », c’est avec Octave Noire qu’il comprend le bonheur d’écrire en français. Ainsi le réservé « Corps Météore » découvre qu’il peut dire ce qu’il veut dans sa langue maternelle sur ses musiques qu’il désire directes, simples, évidentes et qui restent (on insiste) le point de départ.

Après quelques tremplins dont en 2017 le Zebrock, il passe par la case studio, bulle de création idéale où il réalise et arrange ses titres que l’on retrouve sur ce premier EP. Ni musique à danser, ni musique à penser, « Corps Météore » insuffle une pointe de mélancolie à ses mélodies lumineuses ; la pudeur rencontre alors la flamboyance d’une variété décomplexée. A l’écoute c’est doux, et on suit la cadence en dodelinant de la tête.

« Un météore c’est un corps céleste qui file dans le ciel, qui brille dans la nuit, qui éclate et se désintègre et... qui est beau », explique ce trentenaire parisien. « Corps Météore » c’est au départ son premier titre aux paroles entre ombres et lumières « Seul du haut de ma tour, j’observe les étoiles, elles me regardent à leur tour, là le cœur est moins lourd, les inquiétudes s’envolent ... ».

Poésie, délicatesse et beauté résument le projet artistique. Plaire au plus grand nombre sans refroidir les puristes avec ses chansons Pop(ulaires) est l’ambition humaine.

« Ça s’en va et ça revient, c'est fait de tout petits riens ... et ça revient ça se retient, comme une chanson populaire ». Bienvenue chez tes pairs !

Corps Météore - Au clair de la lune (live)

Musique

Monsieur A : l'album Mâle Alpha Monsieur A : l'album Mâle Alpha
Monsieur A c'est Arnold Pellegrini. Auteur, compositeur, interprète atypique tant par sa ...
  Bjørn Berge : le clip The Wrangler Man
Deux ans après l'album Who Else ? et une vaste tournée européenne, le guita...
Bjørn Berge : le clip The Wrangler Man

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire