Publicité

L'EP Doom Sessions Vol. 666

Rédaction Divertir Par Le vendredi, 18 juin 2021 à 11:58 0

Dans Culturel

Êtes-vous prêts pour une session de doom à vous glacer le sang ? Alors faites place au sixième volet (déjà !) des "Doom Sessions", avec une collaboration des plus occultes entre les Britanniques dead witches (emmenés par Mark Greening, membre fondateur d'Electric Wizard et Ramesses) et le combo toulousain witchthroat serpent.

Doom sessions vol 666

Ce split EP "Doom Sessions Vol. 666" présente trois morceaux inédits des deux formations, pour quarante minutes de distortion trempée dans le souffre, et... de plaisir non coupable.

Les séries "Doom Sessions" n'ont cesse de faire parler d'elles, présentant des titres inédits, mais surtout des alliances de groupes parmi les plus heavy de la scène stoner et doom actuelle, de Conan à 16, en passant par Grime ou Acid Mammoth. Ce sixième chapitre est de loin le plus occulte d'entre tous, et s'accompagne d'un visuel effroyable créé pour l'occasion par les graphistes de Branca Studio.

dead witches est le projet du batteur Mark Greening (ex-Electric Wizard, Ramesses et With the Dead). La destinée de dead witches commence en 2017 avec “Ouija”, un premier album qui pose les bases de leur doom orienté horreur, avec à son bord feu Greg Elk à la guitare, la chanteuse Virginia Monti (Psychedelic Witchcraft) et Carl Geary à la basse. En 2019 sort "The Final Exorcism", opus à la production bien plus léchée, et qui introduit deux talentueux nouveaux membres en la personne de Oliver Irongiant à la guitare et la ténébreuse et envoûtante Soozi Chameleone au chant. Début 2020, le line-up est une fois de plus remanié avec l'arrivée de Rab Mcilrath à la guitare, Sam Cutbush à la basse. Au micro, la chanteuse Spring Thompson amène une touche plus brute voire brutale au son dead witches. Le quatuor de Bournemouth se remet en selle après avoir sorti ses deux albums remarqués chez Heavy Psych Sounds, et seul Satan sait ce qu'ils préparent pour faire suite à leur contribution à ce "Doom Sessions" très spécial.

witchthroat serpent fait sa genèse en 2011 à Toulouse autour de Fredrik, Niko et Lo Klav, avec pour but de propager la bonne parole de leur stoner doom occulte au-delà des frontières hexagonales. Le groupe peut se targuer d'avoir tourné de façon extensive dans les clubs mais aussi les festivals. C'est en 2018, à la suite de l'enregistrement de leur troisième album, que Lo Klav quitte le groupe pour être remplacé par Ügo. En 2020, Djé rejoint le groupe en tant que second guitariste. En janvier 2021, le groupe fait son premier enregistrement en tant que quatuor livre deux nouveaux morceaux dans le cadre de leur split EP avec dead witches pour Heavy Psych Sounds.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam