Publicité

L'album Rien n'est grave de Dessolas

Maxime Lopes Par Le jeudi, 17 mars 2022 à 18:17 0

Dans Culturel

Dessolas prépare l'album 10 titres Rien n'est grave, avec l'aide des internautes.

Dessolas

D'où vient votre passion pour la musique ?
J'ai toujours été entouré de musique depuis mon enfance. J'ai appris à l'école de musique. Presque chaque membre de ma famille joue d'un instrument de musique. La musique est une compagne de vie pour moi.

Pouvez-vous nous présenter votre album Rien n'est grave et son univers ?
"Rien n'est grave" est un album de chanson française. Les sujets sont assez différents d'un texte à l'autre, j'aborde des sujets sombres mais également des plus légers. Quant à la couleur musicale, l'ambiance générale est groovy et feutrée.

Comment composez-vous et quelles sont vos inspirations ?
Je commence généralement par le texte. L'écriture est l'impulsion première pour moi. Je suis inspiré par les gens qui m'entourent, certaines phrases que j'entends ou que je peux lire, certains films, certaines images. J'aime inventer des personnages fictifs en m'inspirant de tout ça. Je m'inspire quelques fois de ma propre vie.

Quelle importance accordez-vous aux textes ?
Le texte est essentiel pour moi. J'ai besoin que l'on me raconte quelque chose. J'ai besoin d'images.

Quels sont vos choix sur la partie instrumentale ?
Pour l'instrumental j'écris mes chansons en guitare/voix puis je fais des maquettes en ajoutant des sons de batterie, de basse etc... Pour cet album, j'ai proposé les maquettes à Thomas Cogny qui a signé les arrangements et co-composé les musiques par la suite. J'ai cherché à garder l'aspect rythmique. J'ai besoin de basse et de batterie pour poser le texte. Nous avons cherché un style hybride. Ni chanson traditionnelle, ni rap, ni reggae, ni soul, mais toujours inspiré de ces couleurs là. Nous n'avons pas trop utilisé de machines. Nous voulions absolument garder la chaleur des instruments joués en live.  

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
J'ai enregistré les voix au studio Tyio en région parisienne avec Thomas Cogny et les instruments en live au studio éphémère à Astaffort (47) avec l'équipe de musiciens de Thomas qui a réalisé mais aussi enregistré des guitares. Nous avions donc à la basse Thomas Labarbe, à la batterie Olivier Pelfigues et à la deuxième guitare Jean Baptiste Braman. Le tout enregistré par Sébastien Bramardi.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
La première raison est évidemment de trouver des ressources pour m'aider à pallier aux dépenses d'un projet comme celui-là. La deuxième raison, c'est qu'Ulule n'est pas une simple plateforme de récolte. Il y a un accompagnement de la part des équipes pour aider les porteurs de projet à mener à bien leurs objectifs. La dernière raison, c'est qu'avec un financement participatif, les personnes qui aiment le projet s'investissent comme moi pour que le projet se réalise et en tant qu'artiste, c'est très réconfortant de se sentir soutenu.
Quel sera l'univers visuel de cet opus et des clips sont-ils prévus ?
Nous avons tourné un clip réalisé par Cedrick Nöt, qui n'est pas encore en ligne. Nöt a également réalisé les photos et l'univers visuel autour de l'album, dont vous verrez quelques exemples tout au long de la campagne. Quant à la pochette, vous la verrez quand le projet aura abouti ;).
 

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Rien n'est grave ?
J'aimerais que le public se reconnaisse dans les chansons.

Vous avez donné plusieurs représentations dans des classes d'école. Qu'est ce qui vous a poussé vers ce choix et qu'est ce que cela vous apporte ?
Je trouve que la transmission fait partie du travail d'artiste. Travailler avec des enfants ou adolescents permet aussi de se tenir au courant des musiques actuelles ;).
J'interviens dans les écoles et collèges principalement avec l'association "voix du sud" de Francis Cabrel, sous forme de stage. J'écris une ou plusieurs chanson(s) avec les élèves, en collaboration avec leur professeur (généralement français et/ou musique pour les collèges). On leur propose ensuite de chanter leurs créations en première partie d'un de mes concerts ou de réaliser une maquette. Ces ateliers m'intéressent beaucoup car cela permet une réflexion sur les textes et les musiques que les enfants ou adolescents écoutent. J'essaie de leur apporter un regard analytique.

Espérez-vous pouvoir faire quelques scènes et que représentent-elles pour vous ?
Il devrait y avoir des concerts en 2022, à partir de septembre. Pour l'instant nous attendons des confirmations. J'invite les organisateurs de concert à contacter notre tourneur par mail.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Je vous remercie pour ces quelques questions et j'espère que mon projet sera une réussite. J'invite les lecteurs à nous suivre sur les réseaux sociaux, à voir les clips sur youtube. Ils peuvent également écouter l'EP "Mon bordel" sorti en 2019, sur toutes les plateformes de streaming. A bientôt et merci encore.

Merci à Dessolas d'avoir répondu à notre interview !

dessolas sortie d'album "Ulule"

Musique interview Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam